Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Pour ceux qui doutent encore.. de limplication de lIran dans le transfert dar

Pour ceux qui doutent encore.. de limplication de lIran dans le transfert darmes vers le Hamas :

Albert Capino

samedi 11 avril 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Aprs lchec de lorganisation islamiste contrer lopration Plomb durci, le Hamas avait dcid de modifier sa stratgie et dtoffer son arsenal, notamment de se doter de capacits de tir sol-air.

Iran was source of Hamas SAMs destroyed in Sudan airstrike

Iran was sending anti-aircraft and anti-armour missiles to help Hamas replenish its arsenal aboard a convoy heading north from Sudan into Egypt when it was destroyed in an airstrike in January, Hamas security sources in Gaza have told Jane’s . The cargo included Russian Igla-1E (SA-16 ’Gimlet’) and Igla (SA-18 ’Grouse’) surface-to-air missiles (SAMs) as well as what the security and intelligence sources said were Stinger missiles.
source : Jane’s Intelligence Defence Weekly

Après l’échec de l’organisation islamiste à contrer l’opération “Plomb durci”, le Hamas avait décidé de modifier sa stratégie et d’étoffer son arsenal, notamment de se doter de capacités de tir sol-air.

Le SA-16 ’Gimlet’ est une version simplifiée du SA-18 ‘Grouse’. Tous deux sont des missiles sol-air destinés à combattre avions et hélicoptères. Le SA-16 est guidé par infra-rouge et UV, possède un système pouvant minimiser l’efficacité des leurres lâchés par les avions et peut être mis à feu par un seul homme.

Le stinger est un redoutable missile anti-char qui a fait des ravages pendant la seconde guerre du Liban.

Les confidences faites par les “sources de sécurité du Hamas” au correspondant de Jane’s pourraient être de l’intox, mais elles restent toutefois plus vraisemblables que les déclarations contradictoires en provenance du Soudan qui affirmaient que “le convoi attaqué en janvier ne contenait qu’une cargaison d’armes légères de contrebande à destination de l’Egypte”.

Jane’s ajoute :
Iran lays groundwork for possible CW transfer to Hizbullah
Well-placed Lebanese sources have told Jane’s that Iran has proposed a contingency plan to supply the south Lebanon-based Party of God (Hizbullah) with chemical weapons
03-Apr-2009

Bien qu’il ne s’agisse ici que d’une évaluation d’un transfert possible d’armes chimiques, le principe de précaution prévaut et l’arrestation de membres du Hezbollah en Egypte, soupçonnés de planifier des attentats, semble aller dans ce sens. De l’aveu même de Nasrallah, l’un des suspects, Sami Hani Chéhab, se trouvait en « mission logistique pour aider au transport d’équipements destinés aux frères palestiniens le long de la frontière entre l’Égypte et la Palestine »

Les Egyptiens, irrités par les provocation iraniennes - et récemment touchés par un attentat sanglant ayant coûté la vie à une lycéenne française - n’ont pas l’intention de laisser leur frontière devenir un terrain d’activité pour le Hamas et le Hezbollah.

Enfin, pour ceux qui espèrent une défaite d’Ahmadinejad aux élections de juin prochain en raison des pressions économiques, désolé de les décevoir :

The global financial crisis has amplified Iran’s economic woes in ways that have political implications for both the current government, which is facing a re-election fight in June 2009, and the country’s governing system as a whole.

Given Iran’s relatively robust foreign reserves (estimated to be somewhere between USD80 and USD100 billion in foreign exchange reserves, Oil Stabilisation Fund and an unknown amount of cash and gold) and low external debt (less than USD23 billion), Iran’s economy is far from collapse.

But the issue of how Iran’s economy should be handled in the midst of a global economic downturn has become increasingly contentious. President Mahmoud Ahmadinejad’s ability to work together with the conservative-controlled parliament (Majlis) to devise economic policies that not only address the current crisis, but also partially transform Iran’s subsidies-addicted economy will be critical in creating a more harmonious and less partisan political environment in the next few months. If this happens Ahmadinejad’s re-election is assured.


Ces trois “brèves” en provenance d’une des plus fiables parmi les agences spécialisées, ne font qu’accréditer la thèse selon laquelle la République islamique d’Iran renforce ses appuis extérieurs au Liban et à Gaza en même temps qu’elle poursuit son programme nucléaire.

La faiblesse du poids des sanctions à son encontre, comme le confirme l’état de ses réserves, et la nouvelle attitude de l’Administration Obama/Clinton, montrent à quel point la politique américaine possède peu de cartes en mains pour mener une négociation efficace, à fortiori sans limite de temps.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette