Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Témoignage sur le recrutement de bombes humaines par Ansar Al-Islam

Témoignage sur le recrutement de bombes humaines par Ansar Al-Islam

MEMRI

vendredi 26 mars 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le quotidien Al-Sharq Al-Awsat, édité en arabe à Londres, publie l’histoire d’un membre de l’organisation terroriste Ansar Al-Islam, qui avait prévu de se faire exploser dans l’immeuble hébergeant le ministère de l’intérieur à Al-Suleimaniya, et avait été arrêté par les autorités kurdes.

Les services de sécurité kurdes accusent Ansar Al-Islam d’attentats contre les forces américaines et leurs alliés en Irak et d’être notamment responsable des attentats suicides perpétré dans les quartiers généraux de Parti démocratique kurde (PDK) et de l’Union patriotique du Kurdistan (PDK) début février, qui ont fait 109 morts. Le 23 mars 2004, le gouvernement américain intégrait officiellement Ansar Al-Islam à la liste des organisations terroristes. Voici quelques extraits de l’article : (1)


Tactiques de recrutement d’Ansar Al-Islam

" Kaywan Qader, âgé de 18 ans, a grandi à Al-Suleimaniya. Il avait neuf frères et sœurs et appartenait à une famille moyennement religieuse. Sa mère ne portait pas le voile et lui-même [ne] priait [qu’]une fois par jour à la mosquée. C’est là qu’il rencontre Sawara Ahmed Ali qui, par la suite, le fait entrer à Ansar Al-Islam. Qader raconte que Sawara Ali discutait de religion avec lui, et lui a appris qu’il avait le devoir de perpétrer des opérations de djihad contre le PDK, la prière seule n’étant pas suffisante. Sawara insistait sur la nécessité d’adhérer au djihad pour devenir un bon musulman. Qader confie qu’il éprouve une grande crainte d’Allah, ce qu’Ali aurait exploité.

Nous sommes en 2001 ; Ansar Al-Islam n’existe pas encore, et Ali appartient à l’une des antennes du Mouvement islamiste au Kurdistan. Le groupe naît en décembre de la même année, et en 2003, les forces américaines et kurdes du Nord de l’Irak attaquent ses bases ; ses membres fuient pour l’Iran, où ils se regroupent, avant de pénétrer de nouveau l’Irak pour participer au combat contre l’occupation dirigée par les Etats-Unis. Par la suite, Ali parvient à convaincre Qader que le djihad lui offre le Paradis et le sauve de l’Enfer. Qader accepte de rejoindre Ali dans l’un des villages de préparation au djihad, et tous les efforts déployés par son père pour le dissuader sont voués à l’échec. Qader explique à son père que la volonté d’Allah annule celle des parents. Il rejoint un camp où près de 400 membres du groupe s’entraînent, mais son père le persuade de rentrer [chez lui], en lui promettant un éventuel emploi (…) Il continue néanmoins de s’entraîner avec les autres membres.

Qader raconte que les forces kurdes et américaines mènent une attaque intensive contre les positions du groupe la veille de la guerre en Irak, ce qui force les survivants à partir pour l’Iran, où il est arrêté et ramené à la frontière. Il parvient néanmoins à entrer en Iran, où il reste un mois. «  » Les attentats suicides sont le niveau le plus élevé de djihad "

« Dans le camp, Qader reçoit 22 dollars par mois. Il consent à accomplir une mission suicide parce qu’on lui explique que c’est là ’le plus haut niveau de djihad’. Ali communique son nom au commandement du groupe à Biyara, leur forteresse, située dans une région montagneuse adjacente à l’Iran. »

72 vierges au Paradis

" Un autre détenu ayant passé un certain temps dans le camp d’Ansar Al-Islam relate qu’ils assistaient à des conférences où ils entendaient dire que [chaque] shahid [martyr] avait droit à 72 vierges au Paradis. Il ajoute que le groupe possède des ’camps de TNT’ où l’on entraîne les futures bombes humaines, leur faisant porter des vestes de protection, et où on leur apprend à se faire exploser au bon endroit.

Umar Fattah, chef de la Sécurité du PDK, dit qu’Ansar Al-Islam emploie des explosifs C4, plus puissants que le TNT. Il précise qu’Ansar Al-Islam forme des groupes de 3 à 8 jeunes âgés de 15 à 25 ans qui assistent à un mois de conférences, d’endoctrinement et d’entraînement militaire intensif. "

(1) Al-Sharq Al-Awsat (Londres), le 18 mars 2004

L’Institut de Recherche des Médias du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif qui traduit et analyse les médias du Moyen-Orient. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d’ordre général, sont disponibles sur simple demande.

The Middle East Media Research Institute (MEMRI),

e-mail : memri.eu memri.org.uk  memri.org.uk>

site web : www.memri.org/french

MEMRI détient les droits d’auteur sur toutes les traductions. Les textes ne peuvent être cités qu’avec mention de la source.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette