Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Nasrallah : le Hezbollah a droit à une « défense anti-aérienne (...)

Nasrallah : le Hezbollah a droit à une « défense anti-aérienne »

Romandie News

mardi 17 février 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le chef du Hezbollah chiite Hassan Nasrallah a déclaré lundi que son mouvement avait le « droit » de disposer d’une « défense anti-aérienne » et d’y avoir recours pour lutter contre Israël, lors d’une cérémonie marquant l’assassinat d’un des leaders du parti à Damas voici un an. « Nous avons le droit de posséder n’importe quelle arme pour défendre notre patrie et notre peuple (...), y compris la défense anti-aérienne », a déclaré Hassan Nasrallah dans un discours diffusé sur écran géant devant des milliers de partisans rassemblés dans un complexe de la banlieue sud de Beyrouth.

« Nous avons pleinement le droit d’utiliser (ce type d’armes) si nous le voulons », a-t-il assuré.

« Pourquoi ont-ils (les Israéliens) peur que la résistance (le Hezbollah) possède une telle arme ? Parce que la résistance a la volonté et le courage de l’utiliser », a ajouté le chef chiite, sans confirmer si son mouvement possédait effectivement un tel arsenal.

De hauts responsables militaires israéliens s’étaient dit récemment vivement préoccupés par des informations sur la livraison par la Syrie au Hezbollah de missiles sol-air de dernière génération.

Début février, le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak avait déclaré que si ces armes parvenaient au Hezbollah, elles « modifieraient l’équilibre stratégique et forcerait donc Israël à agir ».

Le chef du Hezbollah a également réitéré la « promesse » de venger Imad Moughnieh, assassiné le 12 février 2008 à Damas dans un attentat à la voiture piégée, que son mouvement impute au Mossad, les renseignements extérieurs israéliens. Israël a toujours nié une quelconque implication.

L’Etat hébreu avait mis en garde ses ressortissants à l’étranger contre des projets d’attentat ou d’enlèvement par le Hezbollah pour venger son leader assassiné.

« Moughnieh les poursuivra partout, jour et nuit (...) mais nous ne sommes pas obligés de confirmer ou d’infirmer les informations » concernant les plans de vengeance, a souligné Nasrallah.

« Notre lutte contre cet ennemi (...) est fondée sur notre capacité à le surprendre », a-t-il ajouté.

La cérémonie marquait également l’assassinat de deux autres leaders du Hezbollah, l’ancien secrétaire général du Hezbollah Abbas Moussaoui, tué dans une attaque aérienne israélienne en 1992 et Ragheb Harb, assassiné par l’Armée du Liban-sud (ALS) en 1984.


Le Hezbollah veut l’union

AFP

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a appelé à une « participation massive » aux prochaines législatives au Liban, réaffirmant qu’il était en faveur d’un gouvernement d’union nationale quel que soit le résulat de ces élections jugées cruciales.

« Le Liban ne peut être gouverné qu’à travers le consensus et le partenariat, que le gagnant soit » la minorité parlementaire menée par son parti ou la majorité antisyrienne, a souligné Hassan Nasrallah, qui s’exprimait à l’occasion de la commémoration de l’assassinat il y a un an d’un leader du parti chiite.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette