Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Débat à l’ONU sur la liberté d’expression : une équipe de télévision d’ARTE (...)

Débat à l’ONU sur la liberté d’expression : une équipe de télévision d’ARTE expulsée

Romandie News

dimanche 25 janvier 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

GENEVE - Une équipe de télévision a été expulsée de la salle où se tenait jeudi à Genève un débat de l’ONU sur la liberté d’expression et la diffamation des religions, a constaté l’AFP. Les deux journalistes de la chaîne culturelle franco-allemande ARTE ont été priés de quitter la salle du Palais des Nations où se déroulait une séance publique consacrée au projet de déclaration pour la conférence mondiale de suivi « Durban II » contre le racisme, prévue en avril à Genève.

Ironie de l’histoire, ils préparent un documentaire sur la manière dont les droits de l’homme sont débattus dans les instances onusiennes.

Selon une source diplomatique, l’interdiction prononcée par le président de séance, le Russe Youri Boychenko, a été demandée par l’Organisation de la conférence islamique (OCI) et par le groupe africain.

« Il est regrettable qu’il n’ait pas été informé des procédures en vertu desquelles une séance publique peut devenir privée », a déploré Marie Heuzé, directrice de l’information des Nations unies à Genève.

L’interdiction a pris effet alors que les débats devenaient très vifs sur la question de la liberté d’expression et de la diffamation des religions, deux points extrêmement sensibles du projet de déclaration opposant Européens et pays musulmans.

Selon ces derniers, les droits de l’homme sont une notion évolutive et la diffamation des religions doit désormais être prise en compte.

Pour les Européens au contraire, ce concept est totalement inacceptable au motif que les droits s’appliquent aux individus, et non aux groupes.

Selon le Royaume Uni, la mention de ce concept dans le projet de résolution « remet en cause la perspective que la conférence soit un succès ».

De source diplomatique, au moins trois pays européens —le Royaume Uni, les Pays-Bas et le Danemark— se retireraient de la conférence s’il devait être maintenu.

Les Etats-Unis, le Canada et Israël ont d’ores et déjà annoncé qu’ils boycotteraient la réunion de suivi, qui doit se tenir à Genève du 20 au 24 avril.

La première conférence organisée à Durban en Afrique du Sud, du 31 août au 8 septembre 2001, avait été marquée par de profondes divisions sur les questions de l’antisémitisme, du colonialisme et de l’esclavagisme. Les Etats-Unis et Israël avaient claqué la porte en protestant contre le ton anti-israélien de la réunion


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette