Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Tsahal poursuit son retrait de la bande de Gaza

Tsahal poursuit son retrait de la bande de Gaza

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

mardi 20 janvier 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Tsahal envisage de retirer dans la journée ses dernières troupes de la bande de Gaza, rapporte le Haaretz. Selon le journal, sauf imprévu de dernière minute, le dernier soldat israélien aura quitté Gaza avant que le président américain Barack Obama ne prête serment, ce soir à 19 heures, heure d’Israël. Un responsable militaire déclare au journal que les résultats de l’opération « Plomb durci » ne seront véritablement mis à l’épreuve que lorsque la première roquette Qassam sera tirée depuis la bande de Gaza.

Selon lui, si Israël ne veille pas à réagir très fermement et résolument à toute provocation palestinienne, le nouvel « équilibre de dissuasion » créé par l’opération sera compromis. Quoi qu’il en soit, souligne-t-il, même si Tsahal recommande des mesures très fermes, celles-ci devront tout d’abord être approuvées par le gouvernement.

Selon les services israéliens de renseignements, durant toute l’opération, l’Iran a suivi de près les événements dans la bande de Gaza, craignant pour le sort du régime du Hamas. A présent, l’Iran aspire à reprendre les livraisons d’armes à destination du Hamas le plus rapidement possible. Selon le Maariv, les services des renseignements disposent d’informations selon lesquelles Téhéran tente depuis plusieurs jours de livrer au Hamas des roquettes Fajr, possédant une portée de 75 kilomètres et pouvant atteindre le centre d’Israël, dont la ville de Tel-Aviv.

Toujours selon les services de renseignement, écrit le Haaretz, il y avait avant l’opération deux cent cinquante tunnels opérationnels sous la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza et l’aviation israélienne aurait détruit 80 % d’entre eux. De plus, avant l’opération, le Hamas était en possession de deux à trois mille roquettes, tous types confondus. Or, l’organisation en a tiré six cents au cours des trois dernières semaines tandis que Tsahal en a détruit mille deux cents. Il resterait donc au Hamas entre deux cents et mille deux cents roquettes, dont quelques dizaines de roquettes d’une portée de 40 kilomètres.

Le Haaretz rapporte par ailleurs que Tsahal confirme avoir utilisé des bombes au phosphore durant l’opération. L’armée a annoncé son intention d’examiner la manière dont cet armement a été utilisé. Selon le Maariv, les bombes à phosphore proprement dites auraient été tirées uniquement vers des zones inhabitées, en respect du droit international, tandis que les obus fumigènes, destinés à masquer la présence des forces de Tsahal sur le terrain et dont l’usage a été plus fréquent, ne sont pas considérés comme des bombes à phosphore selon le droit international, même s’ils contiennent une certaine quantité de cette matière. Selon le journal, Tsahal enquêtera également sur les différents incidents dans lesquels des installations de l’UNRWA ont été visées.

L’Egypte invite Israël et le Hamas à poursuivre les pourparlers

Selon l’agence de presse égyptienne officielle, l’Egypte a convié Israël et le Hamas à envoyer jeudi des représentants au Caire pour poursuivre les pourparlers concernant le cessez-le-feu, rapporte le Haaretz. Les représentants du chef des renseignement égyptiens, Omar Suleiman, tiendront des entretiens séparés avec la délégation du Hamas et la délégation israélienne.

Les responsables militaires israéliens estiment que, même si le contenu de l’initiative égyptienne reste vague et n’évoque pas les revendications israéliennes, Israël peut en retirer des avantages, notamment dans le domaine de la contrebande d’armes à destination de la bande de Gaza. En effet, le fait que les Egyptiens soient prêts à débattre du sujet est en soi un élément positif. Des officiels égyptiens ont toutefois déclaré au journal que l’Egypte n’acceptera pas la présence sur son territoire de missions d’observation composées de militaires étrangers.

Le journal ajoute que les dirigeants des pays arabes réunis au Koweït devraient annoncer aujourd’hui la création d’un fonds de 2 milliards de dollars destiné à la reconstruction de la bande de Gaza. Un Israélien blessé par balles en Cisjordanie

Un habitant de la colonie de Shevut Rahel, dans le nord de la Cisjordanie, a été gravement blessé hier par des coups de feu tirés vers sa voiture, alors qu’il conduisait à proximité de la colonie de Kokhav Hashahar. L’homme se trouvait en compagnie de son épouse qui a alors pris le volant pour évacuer son mari vers la colonie où lui ont été administrés les premiers secours. L’homme a ensuite été évacué vers un hôpital de Jérusalem.

Selon le Yediot Aharonot, depuis le début de l’opération israélienne dans la bande de Gaza, les tentatives d’attentat se sont multipliées en Cisjordanie et les forces de l’ordre ont mis en garde les habitants des colonies contre des tirs ou des tentatives d’enlèvement.

* Régional

Crise diplomatique entre Israël et la Turquie

La crise que connaissent les relations entre la Turquie et Israël depuis le lancement de l’opération « Plomb durci » ne cesse de s’approfondir, écrit le Haaretz. Jeudi dernier au Caire, le directeur des affaires politiques et de sécurité au ministère de la Défense, Amos Guilad, a refusé de rencontrer Ahmet Davutoglu, le conseiller en politique étrangère du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.

Selon le journal, durant toute l’opération israélienne, Davutoglu a cherché à transmettre aux pays occidentaux et à Israël des messages en provenance du Hamas et à impliquer la Turquie dans la mise en place d’un cessez-le-feu. Jeudi dernier, alors qu’Amos Guilad se trouvait au Caire, il a été contacté par l’ambassadeur de Turquie en Egypte qui lui a demandé de rencontrer Ahmet Davutoglu. Malgré l’instance de l’ambassadeur, Amos Guilad a refusé à cause notamment des propos tenus par le Premier ministre turc au sujet d’Israël.

Au cours des dernières semaines, rappelle le journal, le Premier ministre Erdogan a tenu des propos très durs à l’égard d’Israël, accusant notamment le Premier ministre Olmert de l’avoir trompé. Ces déclarations sont à l’origine d’une grave crise des relations entre les deux pays et de hauts responsables israéliens estiment que le rétablissement de relations normales sera un long processus.

* International

Investiture de Barack Obama

Les trois grands quotidiens israéliens consacrent leur une au président américain, Barack Obama, qui prêtera aujourd’hui serment et deviendra la premier président noir de l’histoire des Etats-Unis.

Interrogé par le Yediot Aharonot sur l’avenir des relations israélo-américaines, Danny Ayalon, ancien ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, affirme : « Je pense qu’il n’y aura pas de changement. Au contraire : les intérêts américains ne sont pas dictés par l’identité de la personne qui réside à la Maison Blanche et l’Amérique continuera à voir en Israël un allié fidèle. Les Américains comprennent que le dossier iranien est le plus important en ce qui concerne la sécurité d’Israël mais il est certain que la question palestinienne bénéficera d’une plus grande attention ».

Itamar Rabinowitz, lui aussi ancien ambassadeur aux Etats-Unis, estime que les relations vont connaître un certain changement et ne seront probablement pas aussi proches que celles qui existaient entre les dirigeants israéliens et le président George Bush. Cependant, affirme-t-il, « nous ne savons pas vraiment à quoi ressembleront les relations entre la Maison Blanche et Jérusalem. Je suis convaincu qu’il n’y a pas de raison particulière de s’inquiéter »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Opération « Oferet Yetsouka » (Plomb durci)
Goldstone : les preuves de la manipulation - janvier 2010
Daniel SHEK : j’ai le privilège d’appartenir à une génération d’Israéliens qui savent que la paix est possible - janvier 2009
Questions-réponses sur le conflit israélien à Gaza : Les enquêtes - janvier 2010
Gaza : vrits sur une guerre. Histoire de lcole qui na pas t bombarde - mars 2009
Les investigations sur l’opération de Gaza : une mise à jour de 29 janvier 2010 - janvier 2010
Les pays arabes incapables de s’accorder sur une déclaration commune sur Gaza - janvier 2009
Des présupposés arbitraires - janvier 2009
Exploitation des civils comme boucliers humains : tirs de roquettes sur Israël depuis des emplacements proches de bâtiments et d’écoles - janvier 2009
La lâcheté occidentale - janvier 2009
Obama ne serait plus hostile à un contact avec le Hamas - janvier 2009
cessez-le-feu !
Gaza : une trêve entre Israël et le Hamas « peut-être » « la semaine prochaine », selon Moubarak - février 2009
Rafiah touché - février 2009
Tirs de roquettes sur Israël - février 2009
Des roquettes tires contre Isral - février 2009
Israël s’agace de nouveaux tirs de roquettes - février 2009
Tir de roquette de Gaza sur Israël - janvier 2009
Accord de paix : Israël exige la libération du soldat Gilad Shalit - février 2009
Tir de missile Grad depuis Gaza - février 2009
Les tirs reprennent - janvier 2009
Nouveaux raids israliens aprs des tirs de roquettes - février 2009
Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette