Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Le Hamas adhère au cessez-le-feu ; Tsahal se retire de Gaza

Le Hamas adhère au cessez-le-feu ; Tsahal se retire de Gaza

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

lundi 19 janvier 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Hier dans l’après-midi, une douzaine d’heures après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu annoncé unilatéralement par Israël, le Hamas a adhéré lui aussi au cessez-le-feu, rapporte le Haaretz. Dans un communiqué conjoint, le Hamas et plusieurs autres factions palestiniennes ont souligné qu’ils ne respecteront le cessez-le-feu qu’à condition que Tsahal se retire de la bande de Gaza d’ici une semaine et qu’au terme de ce retrait, les points de passage avec la bande de Gaza soient ouverts afin de permettre l’entrée de convois d’aide humanitaire et de marchandise.

Ils affirment en outre leur volonté de « collaborer avec tout effort turc ou égyptien destiné à parvenir à un accord permanent qui mènera au lever définitif du blocus et à l’ouverture des points de passage, y compris le poste-frontière de Rafah ».

Tsahal a quant à lui retiré hier une partie de ses troupes déployées dans la bande de Gaza et n’y a laissé que le minimum requis pour contrôler certaines positions stratégiques. Selon des sources militaires citées par le journal, le retrait de toutes les troupes sera achevé sous peu. A l’issue de ce retrait, Tsahal maintiendra des unités de l’armée régulière le long de la frontière avec la bande de Gaza, pour pouvoir riposter en cas de tir de roquettes. En effet, si ceux-ci continuent, Israël répliquera par une attaque dure et disproportionné, affirment ces sources. Le chef d’état-major, Gaby Ashkenazi, a prévenu hier l’armée que l’opération « Plomb durci » n’était pas encore terminée et que les soldats devaient rester prudents et se tenir prêts à toute éventualité.

Selon le Haaretz, les forces de sécurité israéliennes estiment que le Hamas cessera désormais les tirs de roquettes. Cependant, bien qu’Israël ait mis fin aux combats à 2 heures, dans la nuit de samedi à dimanche, les organisations palestiniennes ont continué à tirer des roquettes tout au long de la journée de dimanche. En effet, dix-neuf roquettes se sont abattues hier sur le sud d’Israël, dont trois après l’annonce par le Hamas selon laquelle il accepte le cessez-le-feu. Une roquette Grad a directement touché un immeuble à Ashdod, une autre a détruit un poulailler dans une localité proche de Kiryat Gat. Trois israéliens ont été légèrement blessés. Tsahal a riposté avec des raids aériens visant les sites d’où ces roquettes ont été lancées.

Lors du conseil des ministres hebdomadaire qui s’est tenu hier, le chef du Shabak, le service de renseignement intérieur, Youval Diskin, a mis en garde les ministres contre la reprise de la contrebande d’arme par les tunnels creusés sous la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza. Selon lui, « si Israël ne traite pas ce problème, le Hamas pourra refaire fonctionner les tunnels d’ici quelques mois ». Le Premier ministre Ehud Olmert a déclaré qu’en acceptant qu’Israël annonce un cessez-le-feu avant son retrait de la bande de Gaza, l’Egypte a montré sa détermination face au Hamas. Il a formé le vœu que cette détermination se traduise par une action contre la contrebande d’arme. « Si le Hamas viole le cessez-le-feu », a-t-il enfin prévenu, « Israël agira sans hésiter ».

Pour Youval Diskin, les dirigeants du Hamas à Gaza et à Damas laissent apparaître leur confusion et craignent d’avoir perdu cette guerre à tous les niveaux. « Le Hamas est frustré du fait qu’Israël ait été celui qui a décidé du lancement du conflit et de sa fin alors que les exigences du Hamas restent sans véritable réponse ». Selon M. Diskin, dans les jours à venir on saura si l’on s’achemine vers la fin du conflit actuel ou vers une reprise des hostilités.

Pour le général Amos Yadlin, chef des renseignements militaires, « l’idée de créer un ‘Hamastan’ à Gaza a mené les Palestiniens à une catastrophe ». Il estime aussi qu’à leur sortie des bunkers, les dirigeants du Hamas prendront peur à la vue des dégâts qu’a subie la population palestinienne. Le Hamas, a-t-il indiqué, ne dévoile pas l’étendue de ses pertes mais fait son examen de conscience. Selon le général Yadlin, l’opération à Gaza a renforcé la force de dissuasion israélienne aux yeux de l’ensemble du Proche-Prient. « Dans la région, on a compris que nous agissons avec toute notre force contre les organisations terroristes. C’est un signal contre la prise de contrôle de la scène palestinienne par l’Iran ».

Toujours selon le Haaretz, des milliers de Palestiniens ayant fui les combats ont commencé hier à retourner chez eux et constatent l’étendue des dégâts causés par l’armée israélienne. Selon des sources palestiniennes, des quartiers entiers auraient été quasiment rasés. Les premiers travaux de réparation et de reconstruction ont été entamés : le personnel des mairies s’est mis à dégager les routes des débris ou des voitures brûlées qui les barraient, la compagnie d’électricité a commencé à installer de nouveaux poteaux et transformateurs. Des équipes médicales ont pour la première fois pu se déplacer librement à travers la bande de Gaza, ce qui a permis la découverte de 95 corps, faisant monter le bilan à 1 300 morts. L’ONU estime que la moitié des victimes sont des civils, tandis que Tsahal a déclaré hier, sans fournir pour l’heure de preuve, qu’entre deux tiers des victimes sont des militants armés. Le journal n ! ote que les forces de sécurité israéliennes se préparent à une vague de plaintes qui seront portées à travers le monde contre des officiers israéliens pour crimes de guerre et recueillent des informations destinées à démonter que les édifices bombardés à Gaza étaient des objectifs militaires. Six dirigeants européens à Jérusalem

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, la chancelière allemande, Angela Merkel, le Premier ministre britannique, Gordon Brown, le Premier ministre italien, Silvio Berlusconi, le Premier ministre espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero, et le Premier ministre tchèque, Mirek Topolanek, étaient hier soir à Jérusalem où ils ont été reçus par le Premier ministre Ehud Olmert. Les six dirigeants européens se sont rendus en Israël après avoir participé, plus tôt dans la journée, au sommet réuni à Sharm el-Sheikh par le président égyptien, Hosni Moubarak.

Les six dirigeants, écrit le Haaretz, sont venus exprimer leur soutien au cessez-le-feu décrété par Israël samedi soir et se sont engagés à soutenir les efforts destinés à freiner la contrebande d’armes à destination de la bande de Gaza grâce notamment à l’envoi d’observateurs et à la mise en place d’outils de détection de tunnels. A la demande du Premier ministre Olmert, l’Europe devrait signer avec Israël un accord de coopération dans le domaine de la lutte contre la contrebande d’armes, semblable à celui signé en fin de semaine par la ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni, et la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice.

Le président Sarkozy a déclaré que la France était prête à envoyer des bâtiments de la Marine afin de surveiller les routes maritimes utilisées par les contrebandiers. Il a également appelé à la reprise du processus de paix au plus tôt et à la tenue d’un sommet avec l’Autorité palestinienne dès que Tsahal se sera retiré de la bande de Gaza.

Ehud Olmert, ajoute le Yediot Aharonot, a lui affirmé qu’Israël avait l’intention de se retirer le plus rapidement possible de la bande de Gaza. Le Premier ministre a également exprimé ses regrets pour la morts de civils durant les combats. « Ce n’est pas contre eux que nous nous sommes battus, ce n’est pas eux que nous visions, ni leurs enfants, ni leurs parents ni leurs frères », a-t-il déclaré. Pour le journal, l’image d’Ehud Olmert entouré de six dirigeants européens de premier plan venus apporter leur soutien est « la photo de la victoire » pour le Premier ministre israélien qui n’aurait pu espérer mieux à l’heure où il termine son mandat. La fin de l’opération pourrait accélérer les négociations concernant Guilad Shalit

Israël devrait reprendre prochainement les pourparlers pour la libération de Guilad Shalit, le soldat enlevé en juin 2006 et détenu par le Hamas. En effet, écrit le Yediot Aharonot, en Israël on estime qu’après la souffrance qu’ont causés les combats dans la bande de Gaza, le Hamas va chercher à présent à redorer son image auprès de la population et pour cela, il pourrait chercher à obtenir la libération de prisonniers palestiniens.

Lors du conseil des ministres d’hier, ajoute le Haaretz, le Premier ministre Ehud Olmert a déclaré que l’opération n’était pas terminée et que, par conséquent, il était trop tôt pour tirer des conclusions quant au sort de Guilad Shalit. « Nous avons agi afin de parvenir à des ententes concernant Guilad Shalit et j’ai ordonné d’accélérer l’action dans ce domaine », a déclaré M. Olmert.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Opération « Oferet Yetsouka » (Plomb durci)
Terrorisme en Judée-Samarie - janvier 2009
Israël maintient le flou sur ses intentions à Gaza - janvier 2009
Gaza : Condoleezza Rice « tient le Hamas pour responsable » - décembre 2008
Des Gazaouites témoignent de la façon dont le Hamas les a utilisés comme boucliers humains - février 2009
Le Hamas accuse Sarkozy de « partialité » en faveur d’Israël - janvier 2009
Rumeurs d’une présence turque à Rafiah - janvier 2009
Gaza : quel bilan exact ? - janvier 2009
Le Hamas refuse la trêve et tire des roquettes sur Israël - janvier 2009
Source Hamas : Shalit ne fera pas partie de l’accord de cessez-le-feu - janvier 2009
La Jordanie a rappelé son envoyé en Israël en signe de protestation de Gaza - janvier 2009
cessez-le-feu !
Gaza : une trêve entre Israël et le Hamas « peut-être » « la semaine prochaine », selon Moubarak - février 2009
Attaque à la frontière sud - janvier 2009
Tirs de roquettes sur Israël - février 2009
Représailles israéliennes - janvier 2009
Gaza : première flambée de violences depuis le cessez-le-feu, deux victimes - janvier 2009
Les tirs reprennent - janvier 2009
Des roquettes tires contre Isral - février 2009
Un nouvelle roquette tirée contre Israël - février 2009
Reprise des Tirs de Roquettes - Réponse Israélienne et non Represailles ! - janvier 2009
Ehoud Olmert menace d’une riposte « inflexible » si les tirs de roquettes continuent - mars 2009

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette