Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Accord de cessez-le-feu

Accord de cessez-le-feu

israel-infos.net

vendredi 16 janvier 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Israël et le Hamas se sont entendus dans la nuit de jeudi à vendredi pour faire taire les armes, sous 72 heures, et pour une durée de deux semaines, durant lesquelles devront être réglés les dispositifs de contrôle aux points de passage, le retrait des forces de Tsahal de Gaza, l’arrêt de la contrebande d’armes, et la levée du blocus sur les territoires palestiniens.

D’après les premiers éléments connus de cet accord, l’armée israélienne pourrait amorcer un retrait rapide de la bande de Gaza, alors qu’une force militaire internationale sera déployée du côté palestinien de la frontière avec l’Egypte.
Des officiers et contrôleurs égyptiens - déjà formés ces dernières semaines au Texas - seront chargés, pour leur part, de mettre en œuvre le matériel technologique reçu des Etats-Unis et qui permet d’empêcher toute contrebande souterraine.

Le passage de Rafiah sera ouvert sur la base des accords de 2005, qui prévoient la présence d’observateurs européens, de forces du Fatah du président Abbas, et l’installation de caméras de surveillance du coté israélien.

Le rythme de l’ouverture des autres points de passage et la levée du blocus dépendra d’abord de la bonne application de ces mesures, et pourrait être lié à la libération de Guilad Shalit.

Terrorisme

Huit Israéliens blessés dont un griévement

Deux roquettes palestiniennes se sont abattues en fin d’après-midi sur la ville de Beer-Sheva. La première a atteint une voiture et moyennement blessé ses quatre occupants. La seconde, dans le même quartier d’habitation, a fait quatre autres blessés, dont un a été grièvement touché.

Toutes les victimes ont été transportées à l’hôpital Soroka de la ville.
Un peu plus tôt c’est la région d’Eshkol qui était la cible d’un tir terroriste. L’engin qui a atterri dans un terrain vague, n’a fait ni blessé, ni dégât.


Opération "Plomb durci"

Un bâtiment de l’UNRWA bombardé

Le porte parole de l’UNRWA, (organisation d’aide aux réfugiés palestiniens), Chris Guinness, a affirmé que trois obus de mortier avaient atterri dans l’enceinte des bâtiments de l’organisation à Gaza, où plusieurs centaines de Palestiniens ont trouvé abri.

"Un important incendie s’est alors déclaré dans un bâtiment où quelque 700 personnes se sont réfugiées, mais il n’est pas possible d’éteindre les flammes - car il s’agit d’obus au phosphore blanc - et nous ne pouvons les évacuer" a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de l’ONU rencontrait quelques minutes plus tard la ministre israélienne des Affaires Etrangères, sur la base de l’exigence des Nations Unies d’un cessez-le-feu immédiat entre le Hamas et Israël. Le ministre de la Défense, Ehud Barak, a pour sa part assuré Ban-Ki-Moon que le bombardement de l’UNRWA était une «tragique erreur», mais accusé le Hamas d'attaquer "à partir des installations" de l'ONU.

L’armée israélienne a précisé que des Palestiniens avaient ouvert le feu, et même tiré un missile anti-tank, à proximité des bâtiments de l’UNRWA, affirmation que le porte-parole de l’agence onusienne a demandé de prouver. Guinness a rappelé que dans le cas de l’école de Jebaliyah - qui avait fait une quarantaine de morts - Tsahal avait prétendu la même chose pour finalement revenir sur ses affirmations, et ajouté : «Si on a tiré de l’intérieur de notre enceinte, comme Tsahal le prétend, que justice soit faite avec les responsables».

Signalons que ce bombardement a fait trois blessés.

Elimination du "ministre de l’intérieur" du Hamas

Un raid aérien ciblé sur la ville de Gaza a couté la vie à Saïd Siam, la plus haute personnalité du Hamas tuée depuis le début de l’opération défensive de Tsahal dans les territoires autonomes. Agé de 49 ans, député au parlement palestinien, il avait activement participé à l’éviction du Fatah par la force, suivie de la prise de pouvoir du Hamas dans la bande de Gaza.

Il a été tué, avec son frère lors du bombardement de la maison de ce dernier, au cœur de Gaza ville. Selon les Israéliens la troisième victime de cette même attaque est le chef de la sécurité intérieure du Hamas, Salah Abou Sharah, alors que les Palestiniens affirment qu’il s’agit du fils de Saïd Siam.


Monde arabo-musulman

Rébellion, soulèvement et embargo

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a appelé les soldats de «l’entité sioniste» à se rebeller, les arabes israéliens à se soulever, et il s’en est à nouveau pris à l’Egypte et à la Jordanie, accusées de collaboration avec l'ennemi. Il a par ailleurs proposé de décréter un embargo du pétrole sur tous les Etats apportant leur soutien à Israël.

"Il n’est pas concevable que ces pays livrent du pétrole qui se transforme en bombes pour atteindre les habitants de Gaza", a-t-il ajouté, reconnaissant que cette mesure n’était toutefois pas à l’ordre du jour car requérant "l’adhésion de tous les pays arabes".


Diplomatie

"Visitez Guilad Shalit !"

La chef de la diplomatie israélienne, Tzipi Livni, a rencontré ce jeudi le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), à qui elle a demandé que ses collaborateurs visitent Guilad Shalit. «Tout prisonnier au monde, dans la mesure où cela dépend de vous, reçoit votre visite. Mais il y a ici une organisation terroriste qui ne donne pas cette possibilité» a affirmé Tzipi Livni.

«Je sais» à poursuivi la ministre israélienne «que ceci n’est pas à votre goût, mais vous avez la possibilité d’exercer des pressions sur le Hamas à ce sujet».

Jakob Kellenberger est arrivé pour une visite de trois jours en Israël, à cause de la situation des Palestiniens dans la bande de Gaza, mais Tzipi Livni, qui a assuré son interlocuteur - preuves à l’appui - que l’aide humanitaire provenait sans cesse aux civils de Gaza, a exigé qu’il s’occupe également de l’otage franco-israélien.
Le président du CICR s’est engagé auprès d’elle, à déployer des efforts supplémentaires au sujet de Shalit, bien que le Hamas ne soit pas reconnu par la Croix Rouge comme un mouvement officiel.


Sécurité

Feu nourri sur le sud, et poursuite des combats

A dix heures du matin, heure locale, c’est 13 roquettes palestiniennes qui s’étaient déjà abattues en différents endroits du sud d’Israël. Une Qassam est tombée dans la région de Guedérot, 7 autres dans celle d’Eshkol, et cinq roquettes supplémentaires à Sdérot. Des dégâts matériels sont à signaler, notamment dans cette dernière localité, où un bâtiment a été touché de plein fouet, et plusieurs personnes souffrent de commotion.

On estime que la pression de Tsahal dans la bande de Gaza, ne permet pas aux terroristes islamistes d’ajuster leurs tirs, qu’ils arrivent néanmoins à continuer de déclencher sur Israël, à partir du nord de leur territoire.

Au cours de la nuit passée (mardi à mercredi), onze soldats de Tsahal ont été légèrement blessés lors de différentes opérations terrestres, et coté palestinien plus de 30 terroristes armés ont été touchés. Les raids aériens et les tirs de la marine israélienne ont visé et atteint 70 objectifs.

Des sources palestiniennes annonçaient pour leur part, en début de martinée (jeudi), que 10 personnes étaient mortes dans la nuit, suite à des attaques aériennes d’appareils israéliens, et 3 autres terroristes au cours de combats au sol. Par ailleurs, des tirs d’artillerie de Tsahal ont provoqué ce matin, la mort de 5 Palestiniens dans le quartier de Sheikh Zayd, à coté de Beth Lahiyé.


Société

Oui à Tsahal, Oui à Netanyahou

Selon un sondage réalisé à l’initiative du quotidien Haaretz, et qui paraît ce jeudi matin, 78% des Israéliens pensent que l’opération militaire de Tsahal dans la bande de Gaza est une réussite, soit une proportion similaire à la population juive de l’Etat hébreu.

Par ailleurs cette enquête d’opinion indique que si les élections, prévues dans trois semaines, se déroulaient aujourd’hui, c’est le leader du Likoud, Benjamin Netanyahou, qui l’emporterait, et la coalition de droite qu’il serait amené à former pourrait compter 62 députés, contre 56 pour les formations centre-gauche, et 2 pour les partis écologistes.
Signalons que ce dernier sondage montre également un taux d’indécision particulièrement élevé, à hauteur de 30%.


Judaïsme

Blindage de l’hôpital Barzilaï

Les plus hautes autorités rabbiniques officielles du pays, ont autorisé que des travaux de protection soit réalisés dans le grand hôpital d’Ashkelon, bien que des tombes anciennes aient été découvertes dans son périmètre.

Il y a six mois environ la détection des ces pierres tombales avait causé la cessation des travaux, mais la situation sécuritaire du pays - dont le sud continue d’être la cible des roquettes du Hamas - a conduit le grand Rabbinat d’Israël à émettre un décret religieux permettant la reprise de ce projet, le danger de mort potentiel repoussant l’interdiction de porter atteinte à des caveaux, dont on ne sait de toute façon pas, s’ils sont ceux de coreligionnaires.


Médias et Internet

Le Blog de Mohamed Sifaoui - © Mohamed Sifaoui

AUX PROMENEURS DU SAMEDI ET A LEURS COPAINS D’UNE CERTAINE GAUCHE.
J'observe les esprits s'enflammer de plus en plus durant cette guerre qui oppose Israël aux fanatiques du Hamas. Je comprends que l'émotion l'emporte sur la raison. Je le comprends d'autant plus lorsque je vois le traitement médiatique que réservent les chaînes arabes, et notamment Al-Jazira, à ce conflit. Mais cette situation, qui devient de plus en plus inquiétante, me pousse à poser un certain nombre de questions à ceux qui laissent libre court à leurs émotions dégoulinantes ou encore pire à la haine qu'ils n'arrivent plus à dissimuler.

Où étaient tous ces musulmans qui ont tant de compassion pour les enfants de Gaza et pour les terroristes qui les ont conduits vers la guerre, ou étaient-ils, dis-je, quand Grozny était littéralement rasée par l'armée russe, cependant que les femmes tchétchènes étaient violées à ciel ouvert par les soldats de Poutine et lorsque les morts se comptaient quotidiennement par centaines ? Mais où étaient-ils bon sang de Bon Dieu ? Mais où étaient Besancenot, Buffet, Mélenchon ? Où étaient ces femmes voilées et les autres qui arborent fièrement aujourd'hui le keffieh palestinien ?

Où étaient ces casseurs, ces jeunes fougueux et déchaînés, ces vielles dames qui s'exhibent aujourd'hui la larme à l'œil quand il fallait dénoncer les crimes, que dis-je, le génocide perpétré par le régime fasciste du soudanais Hassan Omar Al-Bashir contre des populations Darfouris, démunies, désarmées et sans défense. Mais où étaient Besancenot, Buffet, Mélenchon ? Où étaient-ils ? Personne ne leur a dit qu'un crime contre l'humanité se commettait, sous le ciel fanatisé du Soudan ? Où étaient ces jeunes et ces moins jeunes, tous ces promeneurs du samedi, lorsqu'avec SOS Racisme et Urgence Darfour et quelques autres associations, nous avions marché pour condamner le crime de l'État soudanais. Nous nous étions alors retrouvés à proximité de l'Ambassade du Soudan et nous étions tout au plus deux cents personnes. Les Tariq Ramadan, ses adeptes et leurs camarades avaient certainement des courses à faire ce jour-là. Je préfère croire cela, que de penser un instant que tous ces marcheurs du samedi ont plus de compassion pour l'enfant de Gaza que pour l'enfant du Darfour. Peut-être que le musulman qui obéit aux ordres et à l'idéologie du Hamas et défendable alors que le musulman tchétchène habitant Grozny, ne comprenant probablement rien à la chose politique, doit être liquidé dans l'indifférence collective par les hommes de Poutine.

Mais encore, ou étaient tous ces marcheurs du samedi lorsque les Algériens se faisaient découper en petits morceaux par les monstres du GIA et égorgés tels des moutons par les disciples d'Ali Benhadj ? Mais où étaient Besancenot, Buffet, Mélenchon ? Où étaient-ils ? Je me rappelle que certains accusaient alors les victimes algériennes d'être à la solde du régime en place donc légitimement « découpable » en morceaux. D'autres se disaient encore que peut-être le GIA n'était finalement que le fruit d'un complot, d'une manipulation, que l'islamisme ne tuait point, nulle part. D'ailleurs, beaucoup continuent de penser que l'islamisme est une doctrine sympathique qui ne ferait pas de mal à une mouche. Que tout ce terrorisme islamiste qui veut imposer son diktat est une création des « Juifs, des Américains et de beaucoup d'autres salauds ». Je crois même que c'est ce que pensent des politiques comme les très laïcs Besancenot, Buffet et Mélenchon. Sinon que font-ils en marchant aux côtés d'islamistes, de communautaristes, de tribalistes, d'antisémites et de pleurnichards professionnels. Parce que ce qui m'étonne aussi - et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle je qualifie certains marcheurs du samedi de « pleurnichards professionnels » - ce qui m'étonne dis-je comment peut-on s'émouvoir lorsqu'est tué un enfant ayant telle religion et ne pas ressentir d'émotion lorsque un autre enfant ayant telle autre religion subi le même sort ? Pourquoi tous ces musulmans qui marchent aujourd'hui les yeux exorbités, la bave sur le menton, tous crocs dehors, n'ont-ils jamais voulu marcher au lendemain d'un attentat terroriste ? Pourquoi n'ont-ils pas marché lorsque des islamistes tuaient d'autres musulmans ? Pourquoi n'ont-ils pas marché après le 11 septembre, Madrid ou Londres ? Mais où étaient-ils lorsque les talibans exécutaient des femmes dans des stades ? Pourquoi, à chaque fois, que je les entends, c'est pour écouter leurs lamentations disant qu'ils appartiennent à une « religion opprimée » ? Pourquoi ne dénoncent-ils jamais, avec de telles marches, ceux qui oppriment au nom de cette même religion ? Pourquoi sont-ils plus virulents, plus haineux et, parfois, plus violents que les Palestiniens et les Jordaniens que je connais ? Pourquoi il y a si peu de dignité dans l'expression de leur émotion sincère ou supposée ? Mais que cache donc cette compassion sélective ? Que cache-t-elle ? Mettons les pieds dans le plat. Le conflit israélo-palestinien serait-il finalement un abcès de fixation qui est entretenu, et notamment par les pays musulmans, pour attiser toutes les haines ? Serait-ce l'appartenance religieuse de l'autre belligérant, Israël en l'occurrence, qui pose problème ? Serait-ce par antisémitisme ? Où serait-ce tout simplement un samedi après midi de défoulement utilisé tel un exutoire pour exprimer une malvie, des frustrations, pour s'élever contre une absence de libido ou que sais-je encore ?

Je vais révéler le fond de ma pensée. Je pense que plusieurs marcheurs du samedi défilent davantage contre Israël que pour la Palestine. Beaucoup d'entre eux ne marchent pas parce qu'ils adoreraient les Palestiniens, mais parce qu'ils ont une détestation idéologique pour tout ce qui est juif et pour tout ce qui a trait à Israël. Et je pense même - passez-moi l'expression - que la plupart n'ont rien à foutre des Palestiniens. Parce qu'en définitive si ces marcheurs du samedi étaient si humanistes que cela, je pense que je les aurais croisés dans des manifestations en faveur du Darfour ou des Tchétchènes, et dans celles organisées en signe de solidarité avec les victimes algériennes de l'islamisme et dans toutes les marches dénonçant le terrorisme des fascistes intégristes. Ils se seraient peut-être élevés contre la violence exercée par le Hamas, non pas contre les Israéliens, mais contre leurs propres frères du Fatah.

Rassurez-vous, je ne suis pas ravi de voir des civils mourir à Gaza. Cela me désole profondément, mais je ne veux pas que soit occultée la responsabilité du Hamas qui a créé les conditions de la guerre puisque tout en sachant qu'il ne ferait pas le poids militairement, il a provoqué cette guerre au mépris des vies humaines dont il avait la responsabilité tout ceci au nom de cette idéologie qui magnifie la mort et le martyre. Arrêtez alors de nous raconter une histoire à l'envers et révéler le fond de votre pensée que nous voyons d'ailleurs parfaitement dans les slogans que vous portez...À tous les promeneurs du samedi, bon dimanche...

© Mohamed Sifaoui
Le blog de Mohamed Sifaoui


Nouvelles brèves

Israël, le 15/01/09

JUSTICE : La censure vient d’être levée sur une affaire d’espionnage au profit de l’Iran. Un acte d’accusation pour «transmission d’informations dans l’intérêt d’un pays ennemi», a été déposé ce jeudi devant un tribunal de Petah Tikva, contre un citoyen israélien.

OPERATION "PLOMB DURCI" : Le secrétaire général du Jihad islamique, Abdallah Ramadan Shalah, a affirmé dans une interview accordée à Al-Jazeera, que son «mouvement, avait transmis à l’Egypte une série de remarques concernant l’initiative de paix, sans recevoir jusqu’à présent de réponse satisfaisante. Nous exigeons le retrait immédiat des forces ennemies de Gaza».

DIPLOMATIE : Le représentant de l’Union européenne, Louis Michel, a déclaré être «profondément choqué» par l’attaque de l’UNRWA à Gaza. Son communiqué officiel indique notamment : «depuis qu’a commencé la guerre, j’ai mis en garde les deux parties d’obéir aux règles humanitaires internationales. Il est inadmissible que les postes de l’ONU soit l’objet de tirs d’artillerie de Tsahal».

TERRORISME : Une roquette vient de s’abattre dans la région d’Ofakim. Aucun blessé ni dégât ne sont signalés. A la mi-journée on dénombrait plus de 20 missiles ayant déjà été tirés sur le sud d’Israël, depuis ce matin, par les terroristes du Hamas.

OPERATION "PLOMB DURCI" : Des témoins oculaires palestiniens rapportent que des tanks de Tsahal ont tiré sur trois bâtiments comportant plusieurs étages, dans Gaza ville.

ECONOMIE : Ouverture de la dernière séance boursière de la semaine, sur des baisses des principaux indices, dont celui de l’immobilier qui dégringole de 7,6%.

POLITIQUE : Les 40 premiers candidats sur la liste électorale du Likoud, tiendront une réunion politique ce jeudi à Tel-Aviv, à l’approche des législatives qui doivent se dérouler d’ici trois semaines.


Nouvelles brèves, International

Monde, le 15/01/09

PAKISTAN : 124 suspects d’implication - à divers niveaux - dans la programmation des attentats de Bombay en Inde, ont été arrêtés par les forces de l’ordre pakistanaises. Ces arrestations font suite aux accusations de l’ONU indiquant qu’une organisation humanitaire pakistanaise a servi de couverture au groupe des terroristes armés ayant perpétré ces attentats meurtriers.

RUSSIE : Alors que le gaz russe à destination de l’Europe ne transite toujours pas l’Ukraine, Le Président Vladimir Poutine rencontrera samedi son homologue ukrainienne, Ioulia Timochenko, pour tenter de débloquer ce dossier.

EUROPE : La Banque Centrale Européenne a abaissé son taux d’intérêt directeur d’un demi point, à 2%. C’est le taux le plus bas jamais pratiqué dans la zone euro depuis décembre 2005.

AFGHANISTAN : Un hélicoptère s’est écrasé à l’ouest du pays. 13 personnes ont trouvé la mort dans cet accident, dont un haut gradé de l’armée afghane.

MAROC : Le roi du Maroc, Mohamed VI, a annoncé qu’il ne participerait pas à la réunion des pays arabes concernant la situation à Gaza «parce que ce sommet n’apportera strictement rien aux Palestiniens».

USA : Le patron d’Apple, Steve Jobs, a décidé, contrairement à ce qu’il avait annoncé précédemment, de se mettre en congé maladie jusqu’à la fin du mois de Juin. L’état de santé du légendaire chef d’entreprise inquiète les investisseurs, alors que la firme a renoué avec le succès suite au développement des gammes iPod et iPhone.

QATAR : L’émir du Qatar, où se tiendra ce vendredi une réunion de la Ligue Arabe, a appelé tous les pays arabes, entretenant des relations diplomatiques avec Israël, à reconsidérer le maintien de celles-ci, suite aux opérations de Tsahal dans la bande de Gaza.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette