Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Libérer les Palestiniens du Hamas

Libérer les Palestiniens du Hamas

Le bloc-notes de Bernard-Henri Lévy - Le Point

jeudi 8 janvier 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

N’étant pas un expert militaire, je m’abstiendrai de juger si les bombardements israéliens sur Gaza auraient pu être mieux ciblés, moins intenses. N’ayant, depuis des décennies, jamais pu me résoudre à distinguer entre bons et mauvais morts ou, comme disait Camus, entre « victimes suspectes » et « bourreaux privilégiés », je suis évidemment bouleversé, moi aussi, par les images d’enfants palestiniens tués.

Cela étant dit, et compte tenu du vent de folie qui semble, une fois de plus, comme toujours quand il s’agit d’Israël, s’emparer de certains médias, je voudrais rappeler quelques faits.

1. Aucun gouvernement au monde, aucun autre pays que cet Israël vilipendé, traîné dans la boue, diabolisé, ne tolérerait de voir des milliers d’obus tomber, pendant des années, sur ses villes : le plus remarquable dans l’affaire, le vrai sujet d’étonnement, ce n’est pas la « brutalité » d’Israël-c’est, à la lettre, sa longue retenue.

2. Le fait que les Qassam du Hamas et, maintenant, ses missiles Grad aient fait si peu de morts ne prouve pas qu’ils soient artisanaux, inoffensifs, etc., mais que les Israéliens se protègent, qu’ils vivent terrés dans les caves de leurs immeubles, aux abris : une existence de cauchemar, en sursis, au son des sirènes et des explosions-je suis allé à Sdérot, je sais .

3. Le fait que les obus israéliens fassent, à l’inverse, tant de victimes ne signifie pas, comme le braillaient les manifestants de ce week-end, qu’Israël se livre à un « massacre » délibéré, mais que les dirigeants de Gaza ont choisi l’attitude inverse et exposent leurs populations : vieille tactique du « bouclier humain » qui fait que le Hamas, comme le Hezbollah il y a deux ans, installe ses centres de commandement, ses stocks d’armes, ses bunkers, dans les sous-sols d’immeubles, d’hôpitaux, d’écoles, de mosquées-efficace mais répugnant.

4. Entre l’attitude des uns et celle des autres il y a, quoi qu’il en soit, une différence capitale et que n’ont pas le droit d’ignorer ceux qui veulent se faire une idée juste, et de la tragédie, et des moyens d’y mettre fin : les Palestiniens tirent sur des villes, autrement dit sur des civils (ce qui, en droit international, s’appelle un « crime de guerre ») ; les Israéliens ciblent des objectifs militaires et font, sans les viser, de terribles dégâts civils (ce qui, dans la langue de la guerre, porte un nom-« dommage collatéral »-qui, même s’il est hideux, renvoie à une vraie dissymétrie stratégique et morale).

5. Puisqu’il faut mettre les points sur les i, on rappellera encore un fait dont la presse française s’est étrangement peu fait l’écho et dont je ne connais pourtant aucun précédent, dans aucune autre guerre, de la part d’aucune autre armée : les unités de Tsahal ont, pendant l’offensive aérienne, systématiquement téléphoné (la presse anglo-saxonne parle de 100 000 appels) aux Gazaouis vivant aux abords d’une cible militaire pour les inviter à évacuer les lieux ; que cela ne change rien au désespoir des familles, aux vies brisées, au carnage, c’est évident ; mais que les choses se passent ainsi n’est pas, pour autant, un détail totalement privé de sens.

6. Et quant au fameux blocus intégral, enfin, imposé à un peuple affamé, manquant de tout et précipité dans une crise humanitaire sans précédent (sic), ce n’est, là non plus, factuellement pas exact : les convois humanitaires n’ont jamais cessé de passer, jusqu’au début de l’offensive terrestre, au point de passage Kerem Shalom ; pour la seule journée du 2 janvier, ce sont 90 camions de vivres et de médicaments qui ont pu, selon le New York Times , entrer dans le territoire ; et je n’évoque que pour mémoire (car cela va sans dire-encore que, à lire et écouter certains, cela aille peut-être mieux en le disant...) le fait que les hôpitaux israéliens continuent, à l’heure où j’écris, de recevoir et de soigner, tous les jours, des blessés palestiniens.

Très vite, espérons-le, les combats cesseront. Et très vite, espérons-le aussi, les commentateurs reprendront leurs esprits. Ils découvriront, ce jour-là, qu’Israël a commis bien des erreurs au fil des années (occasions manquées, long déni de la revendication nationale palestinienne, unilatéralisme), mais que les pires ennemis des Palestiniens sont ces dirigeants extrémistes qui n’ont jamais voulu de la paix, jamais voulu d’un Etat et n’ont jamais conçu d’autre état pour leur peuple que celui d’instrument et d’otage (sinistre image de Khaled Mechaal qui, le samedi 27 décembre, alors que se précisait l’imminence de la riposte israélienne tant désirée, ne savait qu’exhorter sa « nation » à « offrir le sang d’autres martyrs »-et ce depuis son confortable exil, sa planque, de Damas...).

Aujourd’hui, de deux choses l’une. Ou bien les Frères musulmans de Gaza rétablissent la trêve qu’ils ont rompue et, dans la foulée, déclarent caduque une charte fondée sur le pur refus de l’« entité sioniste » : ils rejoindront ce vaste parti du compromis qui ne cesse, Dieu soit loué, de progresser dans la région-et la paix se fera. Ou bien ils s’obstinent à ne voir dans la souffrance des leurs qu’un bon carburant pour leurs passions recuites, leur haine folle, nihiliste, sans mots-et c’est non seulement Israël, mais les Palestiniens, qu’il faudra libérer de la sombre emprise du Hamas.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Lévy Bernard-Henri
Sur un certain antisarkozysme... - mars 2008
De quoi Siné est-il le nom ? - juillet 2008
BHL face à Marianne. Une confrontation avec Eric Conan, Nicolas Domenach et Alexis Lacroix - février 2010
Des nouvelles (terribles) de Sakineh - décembre 2011
BHL - Israël, Obama et les Nations unies - janvier 2017
Toulouse, la France, l’islam - mars 2012
Pour saluer Beate et Serge Klarsfeld - décembre 2009
Libérer les Palestiniens du Hamas - janvier 2009
Des avions pour Alep ! - août 2012
Les otages ? Quand on aime, on compte !! - mars 2011
A lire absolument
Kippour Octobre 2005 - Message de Roger Cukierman, Président du CRIF - octobre 2005
Déclaration du Bureau du Premier ministre à la suite de la réunion du Cabinet de sécurité israélien - juin 2010
Kofi Annan : Après un pas en avant, deux pas en arrière - mars 2005
Ces “fous” d’Israéliens - juin 2010
Le Ministre des Affaires Étrangère français, Michel Barnier : « l’avenir des relations entre Paris et Washington dépend du conflit israélo-palestinien » ... - décembre 2004
Lettre à Golda Meir * - janvier 2009
Les douteux « amis » du peuple palestinien - janvier 2009
Un journaliste progressiste palestinien : la réforme dans le monde arabe nécessite que les vrais intellectuels s’expriment haut et fort - août 2004
L’ONU et la fin d’un rêve - décembre 2005
 Jila Izadi, 13 ans, vient d’être condamnée à la lapidation par le tribunal de Marivan en Iran. Elle attend en prison la confirmation de sa sentence. La philosophe Elisabeth Badinter appelle à la mobilisation. - novembre 2004
Arguments POUR Israël
Newsletter du Technion - février 2009
5 rappels de base au sujet de la « colonisation » - février 2011
Les quatre mers d’Israël - mai 2008
L’envers du dcor - juillet 2007
Pourquoi suis-je pro-israélienne ? - Témoignage - juin 2010
Tout comprendre - avril 2008
Cité de David : Quand Jérusalem est-elle devenue une ville ? - septembre 2009
Découverte historique de gaz naturel - janvier 2009
Les Holtzberg. Deux lumières s’éteignent à Bombay - décembre 2008
Questions-réponses sur le conflit israélien à Gaza : Les enquêtes - janvier 2010
Opération « Oferet Yetsouka » (Plomb durci)
Saint-Denis : rassemblement pacifiste devant la synagogue - janvier 2009
Exploitation des civils comme boucliers humains : tirs de roquettes sur Israël depuis des emplacements proches de bâtiments et d’écoles - janvier 2009
Monsieur Sarkozy, ce qui est disproportionné, c’est la haine du Hamas ! - janvier 2009
Olmert ne veut pas arrêter l’offensive - janvier 2009
Des milliers de manifestants pour Israël - janvier 2009
Décidément, pour la France, Israël n’a pas le droit de se défendre - janvier 2009
Rapport : Les troupes israéliennes tuent 10 hommes armés dans la ville de Gaza - janvier 2009
Le Chagrin et la Pitié : le remake - janvier 2009
Leçons d’une guerre. Roland Dajoux tire les leçons de la guerre contre le Hamas à Gaza. - janvier 2009
Le Hamas au-dessus des droits de l’Homme ? - janvier 2009

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette