Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Ne pas oublier les Juifs originaires des pays arabes

Ne pas oublier les Juifs originaires des pays arabes

CRIF Conseil Représentatif des Institutions Juives de France

jeudi 18 décembre 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Dans le cadre de la campagne internationale de sensibilisation entreprise par la JJAC ( Justice for Jews from Arab Countries), Jean-Pierre Allali, membre du Bureau Exécutif du CRIF et vice-président mondial de la JJAC, a été reçu le 1- décembre 2008 par la loge Kinereth du B’nai B’rith d’Enghien-les-Bains que préside Gilbert Berda.

Dans un exposé historique, Jean-Pierre Allali a rappelé les conditions, souvent oubliées de la naissance de l’Etat juif en 1948 et mis en évidence les responsabilités des dirigeants arabes en général et palestiniens en particulier, dans le drame de réfugiés palestiniens. Il a également mis l’accent sur un aspect démographique peu connu : celui de l’immigration, au 19ème siècle, de populations musulmanes venues d’Afrique du Nord, du Caucase et d’ailleurs, organisée pour contrebalancer la progression à l’époque de l’alyah juive.

Rappelant la tragédie et les souffrances des Juifs en terre d’islam, expulsés, souvent dans des conditions dramatiques de leurs pays d’origine, J.P.A. a plaidé pour une juste reconnaissance des droits des Juifs des pays arabo-musulmans et pour que soit prise en compte, dans le cadre d’un règlement de paix futur, l’équivalence entre les tragédies croisées des Palestiniens et des Juifs « séfarades » afin que soit enfin abandonnée l’exigence totalement irréaliste du « droit au retour » des Palestiniens.

A propos du statut des réfugiés palestiniens, l’orateur a rappelé la définition de « réfugié palestinien » admise par l’UNRWA, à savoir que tout Palestinien, déplacé de plus de deux kilomètres de son lieu d’habitation lors du conflit de 1948 est déclaré réfugié et que ce titre est transmissible de père en fils, ce qui multiplie à l’infini le nombre de personnes revendiquant le statut et les prérogatives de « réfugiés palestiniens », situation inouïe et unique au monde dans l’histoire des réfugies.

Patrice Manfredi, adjoint au maire de la ville, avait tenu à saluer l’assistance avant le début des travaux de la loge.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette