Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > 02 novembre 2007 - A l’occasion de son déplacement en Israël, Hervé Novelli a (...)

02 novembre 2007 - A l’occasion de son déplacement en Israël, Hervé Novelli a annoncé la mise à l’étude de la création d’un fonds franco-israélien pour financer la R&D des jeunes PME innovantes

ministère de l’Économie, de l’industrie et de l’emploi

lundi 8 décembre 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Accompagné d’une délégation de plus de 20 entrepreneurs et de plusieurs dirigeants des pôles de compétitivité, Hervé Novelli, secrétaire d’État chargé des entreprises et du commerce extérieur s’est rendu en Israël du 30 octobre au 1er novembre à l’occasion de la « Conférence du Premier Ministre » à Tel Aviv pour renforcer les liens entre nos deux pays.

Dès les premiers mois de son arrivée au Gouvernement, Hervé Novelli a souhaité se rendre en Israël dont le dynamisme de l’économie illustre le rôle majeur de l’innovation dans la croissance. En effet, grâce à la politique volontariste de l’Etat israélien en matière d’innovation et le dynamisme de son capital-risque, Israël affiche un taux de croissance élevé, de plus de 5%, tiré pour moitié par les nouvelles technologies. Avec plus de 4% de son PIB consacré à l’innovation, Israël est un exemple pour la France. Hervé Novelli s’est fixé 3 objectifs :

Accélérer les relations commerciales entre la France et l’Israël
Ce déplacement est l’occasion pour la France de montrer sa volonté de relancer les relations économiques et commerciales entre les deux pays. « Une longue tradition d’amitié lie nos deux peuples, pourtant nos liens commerciaux sont en dessous de notre ambition » selon Hervé Novelli, premier ministre du commerce extérieur à se rendre en Israël depuis le déplacement de François Loos en août 2003. Il a adressé un message fort aux pouvoirs publics et aux entreprises israéliennes sur la détermination du Gouvernement français de renforcer concrètement la coopération entre les entreprises françaises et israéliennes. Hervé Novelli a rencontré Eli Yishai, vice premier ministre israélien en charge de l’industrie, du commerce et du travail. Ils ont annoncé conjointement la création très prochaine d’un groupe d’hommes d’affaires franco israélien sur le modèle de ce qui existe avec d’autres partenaires de la France, chargé de formuler des propositions de coopération économique et technologique concrètes. Hervé Novelli veillera personnellement à la mise en œuvre de ces propositions.

Etudier les clés du succès israélien en matière d’innovation

Le succès de la politique d’innovation d’Israël en fait un exemple pour la France. Aujourd’hui, la France est engagée dans une politique de l’innovation très ambitieuse. De nombreuses réformes ont été annoncées (Crédit impôt recherche, renforcement du dispositif de propriété intellectuelle, allégement de la fiscalité sur les brevets, fusions des agences de financement public, renforcement des pôles de compétitivité…), mais le Gouvernement souhaite aller encore plus loin.


Dans ce contexte, Hervé Novelli a présidé une table-ronde avec les plus grands représentants de l’économie technologique israélienne : des représentants du capital risque, de l’université, des incubateurs, des pôles de technologie et des PME de haute technologie, pour identifier les spécificités israéliennes qui pourraient être adaptées en France.


Hervé Novelli veut développer les partenariats technologiques entre entreprises françaises et israéliennes. Il a annoncé aujourd’hui la mise à l’étude d’un fonds d’investissement franco-israélien pour financer des jeunes PME innovantes présentes sur les 71 pôles de compétitivités français ou les 24 incubateurs israéliens. Hervé Novelli est convaincu que : « l’innovation se nourrit d’expériences différentes et qu’il faut multiplier les coopérations qui sont source d’inventivité et de créativité ». Selon Hervé Novelli, cette démarche fondée sur l’identification par les pôles de compétitivité de projets innovants et leur soutien par l’Etat est l’illustration d’une politique industrielle moderne basée sur l’initiative privée.


Par ailleurs, Hervé Novelli est heureux d’annoncer la signature d’un accord entre Sophia Antipolis et Matimop (l’équivalent israélien d’Oseo) qui illustre la vivacité des liens qui unissent les chercheurs et les investisseurs de nos deux pays. Cet accord permettra l’installation à Sophia Antipolis d’un incubateur franco-israélien.


Accompagné de M. Lionel Stoleru, à qui le Président de la République a confié une mission sur l’accès des PME aux marchés publics, de M. Cukierman, Président de la Chambre de Commerce France Israel, de M. Jean-Claude Hirel, Président de la Commission économique de la Fondation France Israel, Hervé Novelli est également venu en Israël pour montrer aux entreprises françaises de sa délégation le potentiel et les opportunités que recèle le « nouvel Israël économique ». Il a visité plusieurs entreprises, symbole du succès de l’économie israélienne et de la collaboration avec la France. Hervé Novelli et sa délégation se sont rendus à la centrale de dessalement d’eau de mer d’Ashkelon. Cette centrale construite par Véolia est la plus grande de ce type au monde, et à ce titre une vitrine du savoir-faire français pour le Proche et même le Moyen-Orient qui représente un marché potentiel considérable dans ce domaine. C’est également le plus important investissement français en Israël. Il s’est également rendu au siège de la société Alvarion, leader mondial du Wi Max, technologie de transmission internet haut débit sans fil qui possède une implantation en France. Plusieurs rencontres entre chefs d’entreprises français et israéliens ont été organisées en marge de ces visites.

Renforcer les relations politiques
Le développement économique est fondamental pour apporter la prospérité et la paix. Le président Nicolas Sarkozy l’a rappelé en proposant la semaine dernière à Tanger la création d’une « Union méditerranéenne ». Dans le prolongement de cette initiative et de la rencontre entre le Premier ministre français François Fillon et Ehud Olmert, Premier ministre israélien, le 22 octobre dernier à Paris, Hervé Novelli a pu poursuivre le dialogue politique pour lui donner une nouvelle impulsion au travers de sa participation à la Conférence « du Premier ministre », à laquelle il était le seul membre d’un gouvernement étranger invité à s’exprimer. Outre Eli Yishai, vice premier ministre israélien en charge de l’industrie, du commerce et du travail, Hervé Novelli a également eu un long entretien avec M. Stanley Fisher, Gouverneur de la Banque d’Israël.


Par ailleurs, pour préparer la présidence française du second semestre 2008 dans ses volets industriels et commerciaux, Hervé Novelli s’est entretenu avec Günter Verheugen, vice Président de la Commission européenne. La présidence française de l’Union Européenne permettra d’accélérer le renforcement des liens économiques avec Israël autour de l’innovation et du soutien aux PME.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette