Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > L’ancien doyen de la faculté de droit islamique au Qatar : « L’Amérique a fait (...)

L’ancien doyen de la faculté de droit islamique au Qatar : « L’Amérique a fait de ce monde un monde meilleur »

dimanche 15 février 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Dr Al-Hamid Al-Ansari, ancien doyen de la faculté de droit islamique au Qatar, écrit un article intitulé : « Que demandons-nous de l’Amérique ? », paru dans le quotidien Al-Sharq Al-Awsat, édité en arabe à Londres.

Extraits : (1)

« Le monde est-il devenu meilleur, deux ans après la catastrophe du 11 septembre et le changement de politique opéré par l’Amérique dans la lutte contre le terrorisme sur son propre territoire et le recours à la force armée pour éliminer les régimes dictatoriaux impliqués dans les activités terroristes ?

Bien entendu, certains diront que la situation a empiré, que l’Amérique prétexte la guerre contre le terrorisme et la propagation de la démocratie pour exercer une hégémonie illimitée, établir son empire et s’étendre dans le monde, ignorant la Loi internationale et les principes de moralité. Le problème d’une telle approche est qu’elle ne considère que la moitié du tableau, ou le verre à moitié vide (…), n’insistant que sur les traits négatifs de l’Amérique, en raison de la déformation qu’en font nos médias.

Mais considérons l’autre moitié du tableau (…) L’Amérique a accompli plus de bienfaits que de méfaits (…) Elle a eu de nombreuses actions positives qui ont fait de ce monde un monde meilleur. C’est déjà bien d’avoir libéré le monde de nombreux régimes dictatoriaux (…) Certains diront que l’Amérique n’a pas réussi à instaurer la démocratie là où elle a renversé des régimes, mais parfois elle a su le faire, comme dans les cas, remarquables, de l’Allemagne et du Japon (…)

Imaginons ce que serait devenu le monde si l’Amérique s’était ralliée à la logique française et allemande, disant : donnons aux assassins des Serbes et aux Arabes une chance de règlement diplomatique. La Bosnie, le Koweït et l’Irak seraient-ils libérés aujourd’hui ?

Voyons quelle aurait été la situation des Arabes, et plus particulièrement de l’Irak, si l’Amérique avait suivi l’avis du conseil européen et déclaré : la démocratie n’est pas faite pour les Arabes ; leur culture n’est pas compatible avec. Laissons les arriérés se bouffer entre eux (…)

Voyez le nombre de pays qui se tournent vers la démocratie. Même l’Afghanistan possède une constitution. En Irak, une nouvelle constitution [est actuellement en projet], et la Libye [aussi] a changé (…)

Quelles leçons doit-on tirer de tout cela ? D’abord, que les tyrans ne s’en vont que sous les bombardements. Les peuples ne peuvent pas, sans une puissante aide extérieure, tenir tête aux régimes dictatoriaux (…)

Deuxièmement, l’Amérique doit continuer à encourager la tendance démocratique et récompenser les pays qui ont mis en œuvre des réformes politiques, sociales et économiques, en les aidant, en les appuyant, par des investissements et des accords de libre-échange (…)

L’autre problème est celui du terrorisme. Nous avons souffert du terrorisme et ne parvenons pas à nous en débarrasser. Si la terreur n’avait pas frappé sur le sol américain, nous n’aurions pas les moyens de la combattre. Il est vrai que l’Amérique a transporté la guerre sur les territoires mêmes des terroristes plutôt que d’attendre [d’être de nouveau prise pour cible] (…)

Mais la force seule ne suffit pas. Le terrorisme se base sur des fondements culturels et idéologiques qui doivent être démantelés ; c’est pourquoi l’Amérique doit encourager les pays à revoir intégralement leurs systèmes éducatifs - et pas seulement leurs programmes scolaires -, et contribuer au développement du système éducatif par une aide financière et professionnelle (…)

La troisième requête que nous adressons aux Etats-Unis est liée au problème palestinien et à l’amélioration de l’image de l’Amérique, vu que les médias [arabes] insistent sur ses points négatifs, ne disant mots des aspects positifs. Les médias contribuent à salir l’image de l’Amérique et encouragent la haine à son encontre, mais ne le font pas dans le vide. Le parti pris de l’Amérique en faveur d’Israël est un terrain fertile au noircissement de l’image des Etats-Unis auprès du public arabe et musulman (…) Avec l’émir du Qatar (…), nous appelons l’Amérique a porter sur nos problèmes un jugement plus équilibré, plus juste et honnête. Cela améliorera son image dans le monde arabe et musulman."

- 

[1] <mhtml:mid ://00000010/#_ednref1> Al-Sharq Al-Awsat (Londres), le 4 février 2004.

L’Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif qui traduit et analyse les médias du Moyen-Orient. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d’ordre général, sont disponibles sur simple demande.

The Middle East Media Research Institute (MEMRI),

e-mail : memri.eu memri.org.uk  memri.org.uk>

site web : www.memri.org/french

MEMRI détient les droits d’auteur sur toutes les traductions. Les textes ne peuvent être cités qu’avec mention de la source.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette