Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Washington consentirait au retrait de la Bande de Gaza

Washington consentirait au retrait de la Bande de Gaza

Maariv

dimanche 15 février 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Les officiels Israéliens et Américains croient que Washington donnera le feu vert à Sharon pour mettre en oeuvre le retrait unilatéral de la Bande de Gaza.

Les analystes américains et israéliens croient qu’Ariel Sharon reviendra de son voyage prévu à Washington avec l’approbation américaine enfin validée pour son retrait unilatéral en projet de la Bande de Gaza.

Le « New-York Times » cite des officiels israéliens et américains seniors qui croient que l’administration de Bush dira « oui » au plan de se retirer de la Bande de Gaza et de plusieurs implantations de la Rive Occidentale. Ils basent leur évaluation sur des allusions de représentants de l’administration seniors.

Le Sous-secrétaire d’Etat Richard Armitage a dit hier qu’un retrait de la Bande de Gaza serait « un pas dans la bonne direction ». Un autre haut fonctionnaire a dit au « New-York Times » que si le premier pas du désengagement proposé est mis en oeuvre correctement il « pourrait réduire la friction entre les Israéliens et les Palestiniens, donnant à ces derniers plus de liberté de mouvement ». Précisant avec esprit en disant, « Chaque pas israélien en arrière des territoires est un pas en avant pour la paix ».

Un sentiment semblable a été exprimé par le porte-parole de la Maison-Blanche, qui a dit que les retraits attendus pourraient réduire les confrontations avec les Palestiniens. Cependant il a validé sa déclaration, en disant, « les Palestiniens ne doivent pas être forcés d’accepter les conditions d’Israël, mais, plutôt un accord doit être atteint par la négociation ».

L’ambassadeur d’Israël à Washington, Danny Ayalon, a dit : « nous pensons que l’administration est ouverte à l’idée du plan de Premier Ministre Sharon parce qu’il fait partie de la vision du Président Bush et d’une partie ’de la feuille de route’ ».

Bush freine

Un haut fonctionnaire à Washington a dit que l’administration « regarde de près » le plan de retrait. Il a dit que le Président Bush projette de faire examiner les détails du plan avant qu’il ne l’approuve, par trois représentants qui doivent être envoyés à Israël la semaine prochaine : Elliot Abrams, étant responsable du Moyen-Orient au Conseil de Sécurité Nationale ; le conseiller de Sécurité nationale adjoint Stephan Hudley et le chef du département du Moyen-Orient au Département d’Etat, William Burns. Des sources israéliennes ont dit que Sharon et ses assistants donneraient aux représentants américains les garanties que les mesures unilatérales ne nuiraient pas aux chances d’atteindre un accord dans l’avenir.

Le « New-York Times » note que dans le passé l’administration a insisté pour que la paix puisse être réalisée au Moyen-Orient uniquement par des concessions mutuelles dans des négociations entre Israël et les Palestiniens. « L’adoption du plan du Premier Ministre Ariel Sharon serait une digression de ce principe parce que ce serait une reconnaissance que les négociations entre l’Autorité Palestinienne et Israël ne sont pas une option viable à ce moment », écrit le journal.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette