Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Dray relaxé dans l’affaire l’opposant à Dieudonné

Dray relaxé dans l’affaire l’opposant à Dieudonné

challenges.fr

mercredi 18 juin 2008
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le porte-parole du PS était poursuivi en diffamation par l’humoriste pour l’avoir accusé, en février 2006, d’avoir contribué à créer un climat d’antisémitisme, propice au meurtre d’Ilan Halimi par Youssouf Fofana en février 2006. Julien Dray a obtenu la relaxe du tribunal correctionnel de Paris, mardi 17 juin dans l’affaire l’opposant à Dieudonné.

Le porte-parole du PS était poursuivi en diffamation par l’humoriste pour l’avoir accusé en février 2006 d’avoir contribué à créer un climat d’antisémitisme, propice au meurtre d’Ilan Halimi.

Ce jeune juif était décédé quelques jours plus tôt, le 13 février 2006, après avoir été torturé à mort dans une cité des Hauts-de-Seine par le « gang des Barbares ».
Lors de l’audience du 13 mai 2008, le parquet avait requis la relaxe du député de l’Essonne.

« Un effet Dieudonné »

Les propos incriminés remontent à la fin février 2006. Lors de l’émission « Parlons-en », diffusée sur La Chaîne parlementaire et consacrée à la montée de l’antisémitisme en France, Julien Dray avait notamment affirmé : « On a les effets différés aujourd’hui de tout ce qu’a fait Dieudonné tout au long de ces mois et de ces années (...) Il y a un effet Dieudonné ».

Bien que « sévères », ces propos ne sont « pas diffamatoires », ont jugé mardi les magistrats de la 17e chambre.

Julien Dray « n’impute pas à Dieudonné M’Bala M’Bala une responsabilité directe dans la mort d’Ilan Halimi », expliquent-ils, ajoutant : « En réalité, il ne lui impute pas un fait précis susceptible de preuve, mais analyse l’influence qu’aurait eue à son avis Dieudonné, à travers un humour caricaturant les juifs, sur l’établissement d’un climat antisémite ayant pu encourager les assassins d’Ilan Halimi ».

Pas de vérité

Pour les magistrats, « il s’agit d’une opinion et d’un jugement de valeur subjectif qui peuvent certes être débattus ou contredits, mais dont la vérité est impossible à prouver ». A ce titre, les propos ne sont donc pas diffamatoires.

En audience, Dieudonné avait regretté « l’amalgame odieux » et « douteux » réalisé par Julien Dray, relevant que « la seule chose qui (le) li(ait) » à Youssouf Fofana, le chef présumé du « gang des Barbares », était « la couleur de sa peau ».

« Ce qui vous lie à M. Fofana, ce n’est pas votre couleur de peau, c’est les a priori que vous avez partagés », avait alors répondu le cofondateur de SOS Racisme.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette