Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Assassinat du chef du Hezbollah, Imad Maghnieh : la Syrie a classé l’affaire

Khaled Asmar | Mediarabe.info

Le quotidien « Awan » cite des sources diplomatiques arabes selon lesquelles « le dossier a été clôturé, et que la Syrie refuse de communiquer et d’informer ses alliés sur l’avancement de l’enquête. Les Iraniens et le Hezbollah ont été mis à l’écart de l’enquête, ce qui a accentué leur suspicion à l’égard de Damas ».

Les autorités syriennes avaient également rejeté une demande officielle du gouvernement libanais pour que les autorités à Beyrouth soient informées de l’état d’avancement de l’enquête, Maghnieh étant un ressortissant libanais.

Le classement de l’affaire contredit cependant le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Al Moallem, qui avait affirmé, quelques jours après la mort du responsable militaire du parti chiite, considéré comme un terroriste notoire par une quarantaine de pays, que « les résultats de l’enquête allaient être publiés, avec les preuves sur l’implication de ses assassinats », faisant allusion au Mossad israélien, puis au services saoudiens dirigés par le prince Bandar Ben Sultan.

Les sources diplomatiques arabes citées par « Awan » soulignent au contraire que « Maghnieh a été tué dans un “accident de travail” ». En effet, « il préparait plusieurs voitures piégées quand l’une d’elle a explosé ». MediArabe.info avait été le premier média à soulever cette hypothèse dès le 14 février, car parmi les nombreuses voitures qui ont terrorisé le Liban depuis deux ans, plusieurs étaient du même type, des 4X4 Pajero. Maghnieh préparait ces voitures pour terroriser la population et l’empêcher de participer à la commémoration de l’assassinat de Rafic Hariri, le 14 février.

Le classement de l’affaire correspond aux révélations de l’hebdomadaire « Al Moharrer » du 11 avril, quand le journal affirmait que l’enquête menace Bachar Al-Assad, car elle ouvre la porte à l’ingérence de l’ONU et de la commission d’enquête internationale sur l’assassinat de Hariri.



Retourner à l'article Assassinat du chef du Hezbollah, Imad Maghnieh : la Syrie a classé l’affaire

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.