Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Crise humanitaire à Gaza : Israël dénonce une « mise en scène »

Interview de Itzhak Levanon, l’ambassadeur d’Israël auprès des Nations Unies à Genève.

En Suisse, le Comité international de la Croix-Rouge s’est inquiété des risques d’« effondrement total » des infrastructures. « Nous avons demandé à Israël de lever immédiatement toutes les mesures de rétorsion », a indiqué son porte-parole.

« Il n’y a pas de crise humanitaire, mais une mise en scène pernicieuse du Hamas », affirme de son côté Itzhak Levanon, l’ambassadeur d’Israël auprès des Nations Unies à Genève.

Le secrétaire général adjoint aux Affaires humanitaires de l’ONU, John Holmes, s’est élevé contre la « punition collective » infligée aux habitants de Gaza. Que répondez-vous à cette accusation ?

Depuis plusieurs années, les habitants de Sderot et du sud d’Israël vivent sous le feu des extrémistes palestiniens. C’est un état de fait que le gouvernement israélien ne saurait tolérer. Il agit comme tout autre gouvernement à sa place. Il protège ses citoyens : c’est son devoir. En outre, il est faux de parler de punition collective. La « punition collective », ce sont les dirigeants palestiniens du Hamas et du Jihad
islamique qui l’appliquent en détournant l’aide internationale qu’ils reçoivent.

L’agence des Nations Unies pour les réfugiés (l’Unwra) a néanmoins annoncé qu’elle risque d’interrompre son aide alimentaire...

Il n’y a pas de crise humanitaire, mais une mise en scène pernicieuse du Hamas. Ses dirigeants sont assez cyniques pour exposer délibérément les leurs au froid.

L’approvisionnement en électricité de la bande de Gaza n’a jamais cessé. Si Israël, qui en assure la plus grande partie, a réduit la distribution d’électricité, il ne l’a pas arrêtée. Les descriptions que diffuse ici la presse sont très exagérées.

Le CICR indiquait lundi que l’armée israélienne avait interdit l’accès de Gaza à l’un de ses camions chargé de médicaments et de matériel humanitaire...

L’immobilisation d’un véhicule ne peut suffire à provoquer de la pénurie. Gaza ne manque pas de médicaments : les organisations internationales en reçoivent très régulièrement. Notre objectif est double. D’un côté, nous entendons préserver la population civile palestinienne. De l’autre, nous prendrons contre les responsables toutes les mesures qu’exige l’éradication du terrorisme. Les dirigeants du Hamas semblent avoir compris le message : depuis 24 heures, ils ont de manière substantielle réduit les tirs de roquettes contre Israël. Le calme ne reviendra vraiment que lorsque ces tirs auront cessé.

Les Nations Unies ont convoqué à Genève une session spéciale du Conseil des droits de l’homme. Israël a décidé de boycotter la réunion. Pour quelles raisons ?

Dans ce Conseil, les pays arabes et musulmans disposent d’une majorité automatique qui leur permet de demander sa convocation lorsqu’ils y trouvent un intérêt politique. Les mêmes se gardent pourtant de le faire dans des situations qui ne présentent pas moins de danger. Il y a là une farce et une déroute morale que nous ne sommes pas les seuls à dénoncer. Les Etats-Unis boycotteront également la session spéciale.


Jean-François Verdonnet - Tribune de Genève



Retourner à l'article Crise humanitaire à Gaza : Israël dénonce une « mise en scène »

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.