Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Le magazine du Hamas pour enfants Al-Fateh encourage le terrorisme et glorifie le martyre

Par C. Jacob | MEMRI Infos

Dans chaque numéro, une rubrique intitulée « Une histoire de martyr » présente les « actions héroïques » du moudjahid d’une organisation terroriste ayant perdu la vie dans une opération suicide (y compris contre des civils) ou été abattu par les Forces de défense israéliennes.

Le magazine comprend également des illustrations de personnages (dont des guerriers enfants) incarnant l’ancien système de valeurs islamique de djihad et de martyre. Ces derniers sont présentés comme des exemples à suivre. On trouve parmi eux Al-Fateh, auquel le magazine emprunte son nom (« le conquérant »), un petit garçon sur un cheval brandissant une épée, ainsi que des enfants portant fusils et des combattants du Hamas lançant des roquettes Qassam.

Certains numéros incluent des histoires de martyre, avec des personnages qui expriment le souhait de mourir au combat et de rencontrer les Vierges promises au Paradis, des parents qui se réjouissent d’avoir perdu leur enfant dans une opération de djihad et qui fêtent l’événement par des cris de joie et en distribuant des bonbons.

Consulter des extraits du magazine traduits en anglais ainsi que les illustrations : http://memri.org/bin/latestnews.cgi?ID=IA39407.

Un quotidien d’opposition égyptien poursuivi pour un article sur la santé défaillante de Moubarak

Dans un récent article, le directeur du journal d’opposition Al-Dustour, Ibrahim ’Issa, a mentionné des rumeurs faisant état de la santé défaillante du président égyptien Hosni Moubarak. Suite à la publication de l’article, ’Issa a été interrogé par les autorités et consécutivement accusé de « répandre intentionnellement de fausses rumeurs nuisibles au public. »

Consulter des extraits de l’article traduits en anglais : http://memri.org/bin/latestnews.cgi?ID=SD173307.

Citations :

  • « En Egypte, le président est Dieu, et les Dieux ne sont jamais malades. »
  • « L’avenir de l’Egypte tient à des décisions prises sur le coup de l’émotion par un président en temps de maladie. »
  • « Il se peut que les nombreuses rumeurs faisant état de la maladie du président aient pour objectif de favoriser l’ascension au pouvoir [de Gamal, fils de Moubarak]. »
  • « Je crains (...) que la maladie du président n’exacerbe la maladie de l’Egypte, ne mette fin au progrès et ne pousse le pays à ouvrir des magasins de lits qui le paralyseront. »

    Combat à coups de fatwas entre le Hamas et l’Autorité palestinienne au sujet des prières en plein air

    Par C. Jacob

    Dans le cadre du combat politique qui oppose Fatah et Hamas, le Fatah s’est ouvertement confronté au Hamas au sujet des prières du vendredi. Affirmant que le Hamas s’est approprié les mosquées et que les imams se servent de leurs pupitres pour monter la population contre le Fatah, ce dernier a organisé les prières du vendredi de Gaza en dehors des mosquées et en plein air.

    En contrepartie, le Hamas a interdit la participation à ces prières, affirmant que leur objectif est de semer le chaos, allant jusqu’à disperser les fidèles par la force. De hauts responsables du Fatah, dont Zakariya Al-Agha, ont été appréhendés lors de la prière du vendredi, et des amendes ont été infligées aux personnes ayant participé à des manifestations intervenues après la prière du vendredi à l’extérieur des mosquées. Plusieurs cas de personnes ayant reçu des menaces sur leurs téléphones portables ont été relevés ; ces appels les enjoignaient à ne pas participer aux prières sur les places publiques et autres lieux en plein air.

    Le conflit entre le Hamas et le Fatah s’est transformé en guerre de fatwas concernant la possibilité de prier à l’extérieur des mosquées et l’identité des autorités habilitées à trancher sur la question. L’association des oulémas palestiniens, affiliée au Hamas, a interdit ces prières en plein air, tandis qu’un décret du cheikh Taysir Al-Tamimi et du Grand mufti palestinien Muhammad Hussein, liés à l’Autorité palestinienne et au Fatah, les autorise.

    Lire des extraits de ces fatwas et des réactions parues dans la presse en anglais : http://memri.org/bin/latestnews.cgi?ID=IA39407.

    La loi religieuse permet-elle la visite des Pyramides ?

    Les autorités religieuses saoudiennes se sont dernièrement demandées s’il était permis à un musulman de visiter les Pyramides d’Egypte - site touristique prisé des Saoudiens - ou tout autre tombeau d’infidèle. Certaines fatwas ont autorisé la visite des Pyramides dans la cas précis où celle-ci constituait une leçon de morale (relative à la mort et au monde futur), sur la base des paroles du Prophètes rapportées dans un hadith : « Visitez les tombeaux pour vous souvenir du monde à venir. » D’autres autorités religieuses ont toutefois interdit la visite des Pyramides, car elles abritent les dépouilles d’infidèles.

    Consulter les avis de diverses instances religieuses islamiques traduits en anglais : http://memri.org/bin/latestnews.cgi?ID=SD173207.


Retourner à l'article Le magazine du Hamas pour enfants Al-Fateh encourage le terrorisme et glorifie le martyre

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.