Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Les réactions après l’attentat-suicide d’Eilat

avec Le Figaro

- Le premier ministre israélien Ehud Olmert a promis une « lutte sans répit contre les terroristes et leurs commanditaires » en réponse à l’attentat qui a coûté la vie à trois personnes à Eilat, outre le kamikaze.

  • Le porte-parole du gouvernement jordanien, Nasser Jawdeh, a catégoriquement démenti que l’auteur de l’attentat soit passé par la Jordanie, contrairement à ce qu’affirmait un porte-parole du Djihad islamique.

  • La présidence allemande de l’Union européenne condamne « avec la plus grande fermeté » l’attentat suicide d’Eilat, comme une tentative de sabotage des efforts de paix en cours au Proche-Orient.

  • Dans un communiqué, la Maison-Blanche a « fermement condamné » l’attentat ainsi que « les groupes palestiniens, dont le Hamas, qui conduisent de telles actions barbares ».

  • Le ministre français des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, a souligné que « rien ne saurait justifier un tel acte de haine ». Il a exprimé ses condoléances aux familles des victimes et sa sympathie aux autorités israéliennes.

  • Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, estime que « les violences interpalestiniennes empêchent une relance du processus de paix proche-oriental ».

  • Le gouvernement espagnol a exprimé sa « condamnation la plus énergique de cet attentat terroriste ». Madrid condamne radicalement « le terrorisme sous toutes ses formes, qui ne sont, ni ne seront jamais la voie adéquate pour résoudre le conflit au Proche-Orient », et fait part de son « soutien et de sa solidarité au peuple et aux autorités d’Israël ».

    - Le porte-parole du Fatah, Ahmad Abdul Rahman, condamne la violence de cet attentat et se déclare « contre toute opération visant des civils, qu’ils soient Israéliens ou Palestiniens ».

  • Yasser Abed Rabbo, membre du Comité exécutif de l’OLP et qui accompagne Mahmoud Abbas au sommet de l’Union africaine à Addis Abeba, affirme : « Nous rejetons ces actes et croyons qu’ils ne sont pas dans l’intérêt de la cause palestinienne et nuisent à l’image du peuple palestinien ».

  • « Israël est une nation constamment confrontée au terrorisme et aux menaces terroristes et toujours sur ses gardes », a pour sa part regretté Miri Eisin, porte-parole du premier ministre israélien Ehoud Olmert.

  • Un porte-parole du gouvernement israélien, Avi Pazner, a également vivement réagi : « Même lorsque les Palestiniens s’entretuent ils trouvent le temps de massacrer des civils israéliens innocents ». Il se référait aux affrontements meurtriers entre les mouvements rivaux du Fatah du président Mahmoud Abbas et du Hamas qui contrôle le gouvernement, et qui ont fait plus de 30 morts depuis jeudi dans la bande de Gaza.

  • Tzipi Livni, la ministre israélienne des Affaires étrangères, a annoncé qu’Israël allait « décider des mesures nécessaires pour assurer la sécurité de ses citoyens ».

  • Seul le mouvement islamiste Hamas qui contrôle le gouvernement palestinien estime que l’attentat suicide est « une réponse naturelle aux crimes de l’occupant contre notre peuple avec la poursuite du blocus, des incursions, des assassinats et des arrestations en Cisjordanie et dans la bande de Gaza ». Des crimes commis selon le porte-parole du Hamas, Ismaïl Radwane, par Israël contre les Palestiniens. Et de marteler : « C’est l’ennemi sioniste qui est responsable de la détérioration de la situation chez les Palestiniens. La résistance a le droit de défendre le peuple palestinien ». Le Hamas n’a pas revendiqué d’attentat en Israël depuis près de deux ans.

Le Jihad islamique et les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa issues du Fatah ont revendiqué conjointement l’attentat suicide perpétré ce lundi à Eilat, en Israel, affirmant qu’il avait été commis par un Palestinien de 21 ans originaire de Gaza.

Dans des appels téléphoniques à l’AFP à Gaza, des porte-parole des deux groupes ont revendiqué l’attentat, le premier en Israël en neuf mois, qui a fait 3 morts outre son auteur. Ils ont affirmé que le kamikaze, qui a fait exploser la charge qu’il portait sur lui dans une boulangerie dans un centre commercial s’appelait Mohammad Fayçal Al-Siksek, 21 ans, du quartier Al-Choujaiyah à Gaza-ville. Le porte-parole du Jihad islamique a affirmé que Siksek était membre du groupe islamiste.

Auparavant, un interlocuteur anonyme a revendiqué l’attentat au téléphone au nom de la branche militaire du Jihad islamique, des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, et de « l’Armée des Croyants », un groupe jusque-là inconnu. (belga)


La Maison Blanche condamne l’attentat d’Eilat
Le Monde | 13h48

La Maison Blanche a « fermement condamné » lundi l’attentat suicide dans la station balnéaire d’Eilat (sud d’Israël), où trois personnes ont été tuées, outre le kamikaze.
« Les Etats-Unis condamnent fermement l’attentat suicide d’Eilat, qui a provoqué la mort de trois civils », indique un communiqué de la Maison Blanche. (La suite ...)



Retourner à l'article Les réactions après l’attentat-suicide d’Eilat

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.