Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Iran : les dirigeants iraniens, Khamenei en tête, entendent armer les Palestiniens de Judée Samarie comme ils l’ont fait pour les Gazaouis

Hélène Keller-Lind

La République Islamique d’Iran veut voir « l’anéantissement » de « l’ennemi sioniste », « tumeur cancéreuse ». Les autorités iraniennes n’ont de cesse de le dire et de le répéter, citant les propos du Guide Suprême de la Révolution islamique, l’Ayatollah Seyed Ali Khamenei, se félicitant d’avoir armé Gaza et proclamant sa volonté d’en faire de même pour la Judée Samarie, invoquant Al-Quods la Sainte – Jérusalem- qui doit être « libérée de l’occupant », thème des plus porteurs dans le monde arabo-musulman. L’agence de presse iranienne Fars News le rappelle le 17 novembre 2014 en précisant que des « millions de Palestiniens sont prêts à se déployer à Gaza ».

Mahmoud Abbas, Président de facto de l’Autorité palestinienne et d’un gouvernement d’unité nationale n’existant pas, ses composants factions. Fatah et Hamas, s’entre-déchirant, utilise, lui aussi, le thème de la défense d’une mosquée al-Aqsa de Jérusalem nullement menacée. « Sauver Jérusalem du monstre de l’occupation est un commandement islamique personnel pour tous » estime-t-il,. « Il faut que le sang coule pour purifier Jérusalem des Juifs », déclarait le 14 novembre 2014 un représentant du ministère des Affaires religieuses palestinien, reprenant les mots d’un représentant du Fatah au Liban quelques jours plus tôt....

Jérusalem étant le seul point d’accord entre Fatah et Hamas, comme leur volonté commune d’établir un État palestinien « du fleuve à la mer ». Du Jourdain à la Méditerranée »

En Europe une certaine frénésie se manifeste aujourd’hui avec la récente « reconnaissance de l’État de Palestine » par la Suède ou lors d’un vote non contraignant du Parlement britannique. Le 28 novembre ce sera le tour de la France qui votera un texte présenté par la gauche à l’Assemblée nationale. Un texte porté par une Elizabeth Guigou hostile à l’État hébreu, se prétendant équilibré mais dans lequel on cherchera en vain le mot terrorisme, le terme « attaque » lui ayant été préféré. Le terme « colonisation », mentionné lui deux fois, assorti « d’illégale ». Et l’assassinat d’Ytzhak Rabin est rappelé, sous-entendant qu’il aurait à lui seul fait capoter toute idée de paix. Jérusalem est mentionné trois fois, une fois pour la diviser sans autre forme de procès, tout comme les frontières d’Israël et de cet « État » sont décidées en suivant le diktat palestinien et sans se soucier de ce que veut Israël ou de ce qui est acceptable pour assurer une sécurité que les auteurs du texte font mine de vouloir....

Du côté de l’Union européenne, si le nouveau chef de sa diplomatie, Federica Mogherini, se prononce, elle aussi pour la création d’un État palestinien d’ici la fin d’un mandat qui commence, elle vient de déclarer : « nous savons tous très bien que ce qu’il faut ce n’est pas simplement une reconnaissance, il faut construire un État palestinien qui puisse vivre aux côtés d’un État israélien dans la paix et la sécurité ». Une nuance de taille fondée sur une vision plus réaliste de la situation actuelle. Mais sera-t-elle entendue ?

Cette simple reconnaissance, d’ailleurs, sera vécue comme une prime à la violence par les Palestiniens et, de ce fait, sera une entrave à toute paix réelle...



Retourner à l'article Iran : les dirigeants iraniens, Khamenei en tête, entendent armer les Palestiniens de Judée Samarie comme ils l’ont fait pour les Gazaouis

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.