Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Chronique de Michaël Bar-Zvi | Yod Beth Be Tamouz 5774 10 juillet 2014

La seconde raison expliquant le bilan léger est le comportement des habitants, notamment dans les régions proches de la bande de Gaza, qui ne paniquent pas et déjouent ainsi le piège psychologique tendu par les terroristes du Hamas.
Troisième raison, la préparation des abris et refuges de toute sorte par l’armée en amont et dont on peut souligner le bon fonctionnement jusqu’à présent.

Le second enseignement que l’on peut tirer de cette opération c’est que le gouvernement israélien a décidé d’une tactique radicalement différente par rapport aux opérations précédentes Plomb durci ou Colonne de nuages, car il a ordonné à l’armée de procéder avec une grande retenue et de manière progressive.

Troisième enseignement, fondamental pour comprendre la suite des événements, c’est l’isolement du Hamas, qui ne reçoit plus d’aide des Etats arabes, et notamment en provenance d’Egypte. Il est clair que l’objectif principal des attaques du Hamas est de durcir le conflit afin de pousser Israël à provoquer des dégâts tels que la solidarité arabo-musulmane puisse renaître. Israël est conscient de ce risque, d’autant qu’il vient après la destruction quasi-définitive des infrastructures terroristes du Hamas en Judée-Samarie.

L’histoire du conflit israélo-arabe nous a appris qu’il suffit d’une bavure, d’un accident, ou d’un dérapage pour changer le cours d’une guerre, et Tsahal en a souvent payé le prix fort, aussi bien sur le plan politique que sur le plan moral.

Dans une région où la situation est particulièrement explosive, Israël doit s’efforcer de respecter deux directions bien précises : la première consiste à ne pas se contenter d’obtenir uniquement une forme de dissuasion, mais de détruire au maximum la capacité du Hamas de nuire et la seconde est de ne pas interrompre cette opération avec le sentiment de ne pas avoir suffisamment atteint ses objectifs.

Au terme des deux dernières opérations, et malgré les bons résultats sur le terrain, tout le monde savait qu’il y aurait tôt ou tard un prochain round. Aujourd’hui, l’opinion publique en Israël, la force mentale de la population, le soutien sans équivoque de l’opposition, accordent à Netanyahou un blanc-seing pour faire le travail. Et comme on dit : Bibi Just do it !



Retourner à l'article Chronique de Michaël Bar-Zvi | Yod Beth Be Tamouz 5774 10 juillet 2014

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.