Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Lors de son entretien avec « LCI » le Ministre des Affaires Etrangères, M. Philippe Douste-Blazy « regrette bien sûr que des synagogues soient brûlées »

(...)Q - Alors deux mots d’abord sur Gaza : est-ce que vous condamnez les mises à sac des synagogues qui se sont produites hier ou est-ce que vous condamnez aussi bien Israël qui n’a pas démoli ces synagogues avant de s’en aller comme c’était prévu dans les accords ?

R - Ecoutez, d’abord il faut savoir une chose, c’est que l’évacuation de Gaza s’est bien passée, grâce d’ailleurs aux Israéliens qui ont eu une démarche courageuse qu’il faut souligner, nous l’avons fait quand M. Sharon est venu en juillet. C’est une victoire de la démocratie israélienne, c’est une victoire d’Ariel Sharon, mais ce n’est qu’une étape pour nous. Et, donc, aujourd’hui, je regrette bien sûr que des synagogues soient brûlées, mais, au-delà de cela, il y a une double responsabilité : responsabilité de l’Autorité palestinienne qui est maintenant de dire « c’est nous qui sommes là, nous devons faire respecter l’Etat de droit » ; et, d’autre part, responsabilité des Israéliens pour que Gaza soit viable économiquement ; 50 % de jeunes au chômage sans parcours personnel, sans espérance, c’est évidemment l’échec annoncé.

Donc, nous, Français et Européens, nous allons proposer aux Israéliens et aux Palestiniens que, dans les points d’entrée et de sortie aux frontières, ce soit l’Union européenne qui soit la tierce partie et qui puisse accepter cela pour que Gaza ne soit pas une prison à ciel ouvert.

Q - Est-ce que, au passage, il a recueilli un avis favorable de l’ambassadeur d’Israël en France hier soir qui s’exprimait ici-même sur LCI. Est-ce que, lorsque vous étiez au Proche-Orient il y a quelques jours, quand vous avez rencontré Ariel Sharon, vous lui avez dit : « le retrait de Gaza, de notre point de vue, ce doit être une étape vers le retrait des colonisations de la Cisjordanie » ?

R - Oui, évidemment, la recolonisation est contre le droit international, et puisque la communauté internationale est tout à fait d’accord, « oui » à l’évacuation de Gaza mais, ensuite, il faut assurer le respect du processus politique qui suit.

Q - Que vous a-t-il répondu ?

R - Il m’a répondu, ce que je peux d’ailleurs comprendre : « Israël n’a besoin que d’une seule chose, le droit à la sécurité, plus de terrorisme, je demande à Mahmoud Abbas de désarmer les mouvements terroristes, alors qu’il le fasse d’abord ». Et, moi, je dis : « Mahmoud Abbas, que j’ai rencontré aussi, est un homme, j’en suis absolument persuadé, en qui on peut avoir totalement confiance lorsqu’il dit »je veux désarmer" ; mais a-t-il aujourd’hui une police palestinienne suffisamment professionnelle, suffisamment entraînée, suffisamment ordonnée ? Et, donc, oui, je crois qu’aujourd’hui, que ce soit les Américains, les Israéliens, la communauté internationale, nous avons plutôt intérêt à avoir une Autorité palestinienne avec une administration qui se tienne, efficace et qui évite lors des prochaines élections une montée de certains mouvements qui sont plus extrémistes (...)



Retourner à l'article Lors de son entretien avec « LCI » le Ministre des Affaires Etrangères, M. Philippe Douste-Blazy « regrette bien sûr que des synagogues soient brûlées »

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.