Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Vers une troisième Intifada ?

Par Khaled Abou Toameh - The Jerusalem Post

Pour le ministre palestinien des Affaires civiles Mohammed Dahlan, la chose est entendue. La politique actuelle d’Israël qui passe par la construction de nouvelles implantations et l’isolation de Jérusalem du reste de la Judée-Samarie, sont les ingrédients d’une troisième Intifada.

Idée à laquelle s’est empressé de répondre Ariel Sharon par la voix d’un porte-parole : « Ce qui ouvre la voie à une troisième Intifada, c’est l’échec de l’AP à assumer toutes ses obligations ».

Dahlan est chargé de coordonner avec Israël le retrait de Gaza et du nord de la Samarie. Il a averti Israël du risque de manquer une opportunité « historique » maintenant que Mahmoud Abbas était à la tête de l’Autorité palestinienne.

Il se plaint du fait que les Israéliens fassent de la rétention d’information concernant le plan de désengagement, et cela malgré une dizaine de rencontres entre les responsables des deux côtés.

« Nous avons demandé aux Israéliens s’ils voulaient un retrait sérieux et réussi, et ils ne nous ont toujours pas répondu », déclare-t-il. « Aussi considérons-nous leur réponse comme négative. »

Dahlan estime que le gouvernement israélien refuse de donner des réponses précises concernant le statut des points de passage sur la future frontière de la bande de Gaza. « Ils refusent de se prononcer sur le point de passage de Rafiah. Ils ne veulent pas non plus nous donner la permission de rouvrir l’aéroport de Gaza. »

Dahlan a également renouvelé le refus de l’AP de voir construire une ligne de chemin de fer qui relierait la bande de Gaza à la Judée-Samarie, comme le suggèrent les Israéliens. Il insiste pour que le passage protégé déjà existant et qui avait été fermé avec l’éclatement des violences palestiniennes soit rouvert.

« Il s’agit de questions simples qui doivent être résolues tout de suite », estime-t-il. « Si Israël ne parvient pas à les traiter, le retrait sera un échec et nous ne seront pas prêts à coordonner quoi que ce soit. »

Il accuse en outre Israël de vouloir gagner du temps en assurant que ce genre de questions sera abordé lors de la rencontre au sommet Sharon Abbas prévu le 21 juin prochain.

« Le gouvernement israélien traîne des pieds, mais cela ne nous surprend guère », accuse-t-il. « Sharon ne veut pas d’une coordination avec les Palestiniens. Il veut retarder la coopération afin de pouvoir nous accuser d’avoir menacé la réalisation du retrait. »

Il déclare que l’Autorité palestinienne est quoi qu’il arrive prête pour le démantèlement des implantations. Elle a mis en place une force spéciale qui empêchera le pillage des habitations et des infrastructures.

« Les Palestiniens sont dans une situation très difficile », assure-t-il. « Israël a détruit nos forces de sécurité et leurs bases, et la communauté internationale n’a fait rien d’autre que de nous donner des conseils. Comment peuvent-ils exiger de nous des résultats quand ils ne nous donnent rien ? L’action du gouvernement israélien est en train d’ouvrir la voie à une troisième Intifada. »



Retourner à l'article Vers une troisième Intifada ?

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.