Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Syrie et « camps » palestiniens : l’hypocrisie d’Abbas

Hélène Keller-Lind

Indignation sélective de Mahmoud Abbas qui, par la voie de l’agence de presse officielle palestinienne, Wafa, réagit aux bombardements à l’arme lourde, dit-il, du « camp » - village – palestinien de Yarmouk, près de Damas. Évoquant « martyrs et blessés palestiniens » il en appelle à la communauté internationale et « à tous les « belligérants...pour intervenir immédiatement » pour que cessent ces tirs.

Or il ne semble pas que Mahmoud Abbas se soit exprimé ainsi lorsqu’une faction palestinienne, créée et armée par des rebelles syriens, la Brigade Liwa al-Asifah, tuait d’autres Palestiniens, appartenant, eux au FDLP-CG d’Ahmed Jibril et qui avaient tenu ce « camp » jusque là. Ayant eu lui-même recours aux armes pour mater des manifestations par le passé Sans doute était-il d’accord pour que soit éliminée cette faction, terroriste, certes, mais néanmoins palestinienne...

Lorsque ce sont des civils israéliens qui vivaient sous des tirs palestiniens venus de la Bande de Gaza le « Président » palestinien n’avait pas non plus exprimé la moindre indignation...pas plus qu’il n’a protesté contre les appels à la destruction d’Israël par Khaled Meshal en visite triomphale dans la Bande de Gaza il y a quelques jours. Destruction par le biais de la « résistance » doux euphémisme pour terrorisme. Bien au contraire puisqu’il autorisait ensuite le Hamas à fêter sa création et sa pseudo-victoire contre Israël à Naplouse puis Hébron, alimentant ainsi les troubles en Judée Samarie...Sans oublier que des membres de son parti, le Fatah, participaient aux festivités gazaouies organisées à l’occasion de la venue de Meshal, avec une mega-réplique d’une roquette comme symbole éloquent.

Filippo Grandi, commissaire général de l’UNRWA, en déplacement en Syrie mettait d’ailleurs en garde les Palestiniens de Yarmouk, justement, contre toute prise de position en faveur du gouvernement ou des rebelles syriens, les enjoignant à « rester neutres ». C’était le 10 décembre dernier et ce n’était qu’un vœu pieux, les factions ennemies palestiniennes ayant déjà pris parti de longue date. Prendre parti signifiant le faire concrètement, les armes à la main...



Retourner à l'article Syrie et « camps » palestiniens : l’hypocrisie d’Abbas

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.