Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

La disparition hier du 7ème Président de l’Etat d’Israël, Ezer Weizman.

« Le pilote numéro 1, le 7ème président de l’Etat d’Israël, l’homme politique de la paix et le ‘vrai sabra’ est décédé dans sa maison de Césarée », précise le quotidien.

Les journaux rappellent qu’E. Weizman était né en 1924 à Tel-Aviv et passa son enfance à Haïfa. Engagé volontaire dans l’armée britannique en 1942, il devint pilote l’année suivante et fut démobilisé en 1946. Pilote de combat dans l’Armée de l’Air israélienne encore en gestation en 1948, et chef d’escadrille, il devint plus tard commandant de cette arme (pendant 8 ans), et en 1967 il était chef d’état-major adjoint au moment de la Guerre des Six Jours. Il abandonna l’uniforme en 1969, entra au Likoud et devint ministre dans le deuxième gouvernement d’union nationale de Golda Méir, jusqu‘en 1970.

Après un bref passage dans le monde des affaires, il fut à l’origine de la victoire électorale du Likoud en 1977, qui porta Menahem Begin au pouvoir. Ministre de la Défense dans le gouvernement de celui-ci, il allait être l’un des principaux architectes de la paix israélo-égyptienne en 1977-82, grâce notamment à ses rapports privilégiés avec le Président A. Sadate, et ultérieurement avec son successeur H. Moubarak.

Dès 1980, Weizman démissionna du gouvernement parce que M. Begin avait suspendu les pourparlers avec l’Egypte sur la mise en place de l’autonomie pour les Palestiniens. Il se détacha du Likoud, fonda en 1984 un nouveau parti - et rejoignit en 1988 le Parti travailliste.

En 1989, alors qu’il était ministre dans le 3ème gouvernement de Y. Shamir, il rencontra à Genève un représentant de l’OLP, ce qui lui valut les foudres du Premier ministre et une « rétrogradation » ministérielle. Démissionnaire l’année suivante avec tous les ministres travaillistes, il quitta définitivement la Knesset en 1992. En janvier 1993, les Travaillistes le firent élire Président de l’Etat, poste où il resta jusqu’à ce que des révélations sur un scandale financier n’entraînent sa démission en juillet 2000.

Toute la presse rappelle ses « manières franches et directes », souvent à la limite de l’impolitesse, et ses formules à l’emporte-pièce fréquemment choquantes et controversées.



Retourner à l'article La disparition hier du 7ème Président de l’Etat d’Israël, Ezer Weizman.

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.