Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Diabolisation, délégitimation : le maillage. Le cas de J Street

Par Hélène Keller-Lind

Le 11 mars J Street publiait sur son site un communiqué en réaction au pilonnage des populations du sud d’Israël par des terroristes gazaouis et aux frappes ciblées de Tsahal contre des terroristes ou leurs infrastructures. Une saisie d’écran montre le contenu étonnant de ce communiqué : « J Street est profondément préoccupé par la dernière série en date de violences entre les Forces de Défense d’Israël et des militants de Gaza. En trois jours il y a plus de cent roquettes tirées sur des villes et des bourgades en Israël et des frappes aériennes sur Gaza ont tué plus d’une douzaine de civils palestiniens ».

On appréciera le terme « militant » utilisé pour décrire des terroristes appartenant à des mouvements clairement terroristes. Ou le renvoi dos à dos des terroristes palestiniens et de Tsahal. Mais il y a pire car, avant cette date, ce ne sont pas des civils palestiniens mais 16 terroristes palestiniens appartenant au Jihad Islamique ou aux Comités de Résistance Populaires, dûment répertoriés, qui avaient été tués dans des frappes ciblées. On appréciera.

Outré, le mardi 13 mars, Otniel Schneller, député de la Knesset, membre de Kadima, fustigeait ce mensonge de J Street. Le député déclarait en séance plénière devant la Knesset : « alors qu’un million de citoyens israéliens vivent depuis quatre jours et quatre nuits dans des abris anti-missiles, ne sont pas allées à l’école ni allés travailler et attendent la prochaine sirène dans l’anxiété, les terroristes qui tirent sur eux sont encouragés et soutenus, non seulement par l’Iran et le Hezbollah mais aussi par l’organisation juive américaine de gauche J Street ».

Otniel Schneller ajoutait : « ce communiqué anti-israélien et contre toute éthique de J Street devrait être un avertissement pour les hommes politiques israéliens et les activistes de gauche, y compris les membres de mon propre parti, pour qu’ils cessent de soutenir J Street et ne s’y identifient pas comme ils l’ont fait par le passé ».

J Street prétexte un « rapport erroné » cru sur parole

J Street rectifia son communiqué, prétextant une « erreur » fondée sur des « rapports erronés »...Un nouveau communiqué a été posté, effaçant le précédent. Le terme « militant » a été conservé pour décrire des hommes armés posant volontiers en habit militaire et dont l’appartenance au Jihad Islamique ou aux Comités de Résistance Populaire ne fait aucun doute.

Dans ses communiqués, l’original et le révisé, bien que soutenant le droit qu’a Israël à défendre ses citoyens, le Président de J Street, Jeremy Ben-Ami, se contente de préconiser « une solution à deux États » pour mettre fin aux violences... On cherchera en vain dans son communiqué les mots « terroriste, terrorisme, terreur »

Visuel : http://challahhuakbar.blogspot.fr/2...



Retourner à l'article Diabolisation, délégitimation : le maillage. Le cas de J Street

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.