Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Quand Le Monde se moque du monde

Par David Ruzié, professeur émérite des universités, spécialiste de droit international

Mais, cette fois, le lecteur ne peut qu’être sidéré par les assertions de ce journaliste.

L’impression d’ensemble qui se dégage de cet article c’est que le danger actuel ne vient pas de la politique de recherche poursuivie par l’Iran, mais d’Israël.

Citons ce passage essentiel : « la iranienne est une poupée russe de l’ « arsenal nucléaire israélien », du fait, notamment, de « la volonté de l’Etat juif d’éliminer toute concurrence nucléaire…. ».

Et Laurent Zecchini de fustiger l’« ambiguïté nucléaire » israélienne, cautionnée par les Etats-Unis et de déplorer que « tout le programme nucléaire israélien est couvert par une loi du silence respectée par le monde politique et par la presse …….au détriment de la transparence démocratique ».

Il est facile de se référer à un « expert américain, Avner Cohen » » selon qui Moshe Dayan « a été tenté de se livrer à une lors de la guerre du Kippour en 1973 ».

Mais c’est oublier que si le ministre israélien de la défense, de l’époque, persuadé que la fin de l’Etat d’Israël était arrivée, proposa effectivement, lors d’un conseil de cabinet, d’envisager l’utilisation de l’arme nucléaire, le premier ministre Golda Meïr refusa catégoriquement une quelconque discussion sur ce sujet.

Bien évidemment, le journaliste du Monde se garde bien d’évoquer la volonté, plusieurs fois répétée par le président iranien Ahmadinejad, d’ « éradiquer » Israël de la carte.

La possession de l’arme nucléaire constituerait un moyen évident de parvenir à cette fin, d’où les craintes justifiées d’Israël.

Certes, la prolifération de l’arme nucléaire peut constituer un danger pour la société internationale, notamment lorsqu’elle serait à la disposition de dirigeants suffisamment fous pour l’utiliser dans n’importe quelle circonstance, en oubliant que cette arme de destruction massive constitue, avant, tout une arme de dissuasion.

Et il nous paraît tout à fait normal qu’Israël – Etat en guerre depuis sa création en 1948 - maintienne une ambiguïté sur sa possession éventuelle de l’arme nucléaire, afin de d’exercer un certain effet dissuasif chez ses ennemis.

On ne rappellera jamais assez que de 1945 à 1953, alors qu’ils étaient, à l’époque, seuls détenteurs de l’arme atomique, les Etats-Unis n’ont jamais songé à l’utiliser contre l’Union soviétique, même au plus fort de la guerre froide.

Il n’est pas certain que si la situation avait été inversée, l’Union soviétique n’aurait pas été tentée, elle, de l’utiliser pour appuyer sa poussée expansionniste.

Mais, il est vrai que Le Monde , tenté, à l’époque, par les sirènes neutralistes, voire communistes – car si un neutre maintenait une balance égale entre l’Est et l’Ouest, les neutralistes penchaient plutôt vers l’Est - se montre, aujourd’hui, sensible aux sirènes tiers-mondistes, qui, malheureusement, penchent plutôt vers l’anti-israélisme, comme en témoignent les votes dans les organisations internationales



Retourner à l'article Quand Le Monde se moque du monde

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.