Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

« Palestine » : un sondage de l’IFOP réalisé en France montre l’influence nocive d’une presse tendancieuse

Hélène Keller-Lind

Droit à un État : 82 % des Français sont pour, 69 % des Israéliens le sont aussi

La Mission de Palestine à Paris affiche en ligne les résultats d’un sondage IFOP du 12 septembre selon lequel « 82% des Français estiment que les Palestiniens ont droit à un Etat, 69% pensent que la France doit dès maintenant reconnaître l’Etat de Palestine. » Sur le premier point, rien de surprenant. Le Premier ministre israélien lui-même ne dit pas autre chose, comme l’estiment une grande majorité d’Israéliens. D’ailleurs, selon un sondage de l’Institut Harry S. Truman de l’Université Hébraïque, 69 % d’entre eux accepteraient même une décision de l’ONU quant à un État palestinien. Toutefois, on notera que 79 % des Israéliens sondés pensent que les États-Unis opposeront leur veto à une reconnaissance d’un État palestinien. Mais ces récents résultats démontrent qu’une très large majorité des Israéliens estiment que les Palestiniens doivent avoir un État.

Si ces sondages indiquent que les Israéliens se montrent plus prudents que les Français quant à la création d’un État palestinien c’est qu’ils sont mieux informés ou savent ce qui se passe réellement aux frontières du pays et aux divers barrages et chekpoints. Ainsi, selon le sondage de l’Institut Truman, ce ne sont que 30 % des Palestiniens qui pensent que si un État de Palestine était créé, il faudrait avoir recours à des négociations pour obtenir un retrait iraélien, 26% étant en faveur d’un recours aux armes et 37 % préférant un recours à des moyens « non violents ». Or, on sait ce que peut signifier l’utilisation de tels moyens, cnsés être « pacifiques » avec les manifestations hebdomadaires à des checkpoints comme celui de Qalkilya. Certes, ce ne sont pas des armes à feu qui sont utilisées, mais des pierres. Pierres qui peuvent blesser ou tuer. Comme on l’a vu récemment avec la mort d’un jeune père de famille et son enfant d’un an Et attaques soi-disant « pacifiques » qui obligent les forces de sécurité israéliennes à répliquer. Quand on n’a pas des manifestations de masse comme on l’a vu à la frontière syrienne lors de la commémoration de la « Nakba » le 15 mai dernier. Des centaines de manifestants « pacifiques » avaient forcé le passage pour se répandre en Israël.

Or on ne trouvera qu’un très faible écho de la réalité de ces violences dans les médias français. Et si on en trouve, alors des mensonges anti-israéliens sont souvent rapportés, sans que les « informations » données ne soient vérifiées au préalable, comme ce fut le cas avec les manifestants libanais de la commémoration de la « Nakba », tués par l’armée libanaise et dont la mort fut imputée à tort à l’armée israélienne . Il y eut une désinformation similaire concernant les manifestants venus de Syrie et qui entrèrent en force sur le territoire israélien.

Il est temps de reconnaître un État palestinien, estiment 69 % des Français désinformés

Mais c’est le second résultat de ce sondage IFOP repris par les sites anti-israéliens qui est le plus problématique. Sept Français sur dix estimant que le moment est venu d’établir cet État palestinien. Or, de toute évidence, les Français sont extrêmement mal informés quant aux réalités du terrain et à l’opportunité d’une telle création, sans négociation aucune avec Israël et alors que les Palestiniens sont désunis et que leur « accord d’unité nationale » est resté lettre morte.

A cet égard, l’ambassade d’Israël en France vient de mettre en ligne ses analyses quotidiennes des médias français. Analyses éloquentes. On nage la plupart du temps en pleine désinformation, les informations données n’étant très souvent pas vérifiées ou n’étant que partielles quand elles ne sont pas partiales et orientées. Ou quand ces médias ne pêchent pas par omission. Il faut suivre ces analyses pour comprendre comment on en est arrivé à avoir 7 Français sur 10 qui pensent qu’établir un État palestinien aujourd’hui serait facteur de paix. Alors que le contraire est bien plus vraisemblable. Ces analyses sont à suivre sur le site de l’ambassade d’Israël et également par Twitter ou sur Facebook.



Retourner à l'article « Palestine » : un sondage de l’IFOP réalisé en France montre l’influence nocive d’une presse tendancieuse

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.