Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Un quotidien saoudien nie l’Holocauste et s’insurge contre son inclusion au programme d’histoire des Arabes israéliens

MEMRI Middle East Media Research Institute

Al-Trairi s’est en outre élevé contre une récente décision du ministre israélien de l’Education d’introduire l’Holocauste au programme d’histoire des Arabes palestiniens, arguant que les manuels israéliens ignoraient le récit historique palestinien et ne considéraient pas l’autre comme un égal. Il a par ailleurs qualifié de non fondées les déclarations selon lesquelles les manuels scolaires saoudiens communiquent un message de haine et encouragent les actes terroristes. Extraits :

"Depuis longtemps, les Juifs maintiennent le monde occupé avec l’Holocauste, et ce n’est pas fini… Ils excellent dans leurs stratégies, promulguant des lois qui interdisent de remettre en question l’Holocauste et accusant ceux qui n’obtempèrent pas d’antisémitisme. Ils ont profité des manuels scolaires pour publier exclusivement des textes encourageant la solidarité à l’égard [des Juifs] en tant que peuple persécuté victime de tragédies commises par les populations au sein desquelles il se trouvaient. Ils ont réussi à convaincre l’Occident, en particulier le Grande-Bretagne et les Etats-Unis, d’établir leur Etat sur le sol de Palestine et de le soutenir dans tous les domaines : économique, militaire, politique et idéologique.

Afin de prouver leur loyauté aux Juifs et leur non-antisémitisme, les pays occidentaux ont persécuté des philosophes et d’éminentes personnalités, tel le philosophe français Roger Garaudy. Celui-ci n’a pas remis en question l’Holocauste, juste le nombre de victimes, vu qu’il est irrationnel de croire que six millions de personnes auraient été tuées quand on sait le petit nombre de Juifs dans le monde, lequel ne dépasse pas quinze millions. Comment croire que dans la seule Allemagne, six millions de Juifs aient été tués durant la seconde Guerre mondiale ? Un historien britannique a été soumis au même sort, condamné à une peine de prison pour avoir émis des doutes quant au nombre de victimes de ce que les Juifs appellent l’ ‘Holocauste’.

Dernièrement, le ministre de l’Education de l’entité sioniste a ordonné que les étudiants de lycées arabes détenteurs de la nationalité israélienne répondent à une question sur l’Holocauste [au baccalauréat]. Ceci dans le but d’imposer l’histoire juive aux Palestiniens et de les déconnecter de leur propre histoire, remplie de nakbas [catastrophes] perpétrées par les Juifs, qui font semblant de pleurer sur leurs misères [aux Palestiniens] parsemant l’histoire.

Ce geste révèle la vision des personnes chargées de l’éducation et de la culture au sein de l’entité sioniste quant au rôle critique majeur de l’éducation dans la formation des esprits et des émotions. L’histoire juive est imposée aux résidents de Palestine, tandis que pour les institutions éducatives officielles de l’entité sioniste, l’histoire des Palestiniens n’existe pas. Les Palestiniens forment une minorité au sein de l’entité [sioniste], et on leur demande d’étudier l’histoire de la majorité… même si la majorité est un bourreau, un usurpateur de territoires.

Au moment du 11 septembre, les médias et politiciens occidentaux, notamment aux Etats-Unis, ont affirmé que les manuels et les programmes scolaires du Royaume [d’Arabie saoudite] alimentaient le terrorisme et produisaient de l’extrémisme… Avec l’augmentation du nombre d’attaques perpétrées contre le royaume, mes collègues du département de l’Education et moi-même avons ressenti le besoin de confronter ces accusations à des données scientifiques basées sur l’étude des manuels scolaires et des programmes de plusieurs pays. En l’an 1424 de l’Hégire [2003], nous avons eu une convention… au cours de laquelle ont été examinées 44 études de ce type, dont des études sur l’entité sioniste…, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Russie, l’Australie, l’Afrique du Sud et d’autres pays, analysant de façon scientifique et rigoureuse le contenu [des manuels scolaires de ces pays].

Les résultats ont révélé que les affirmations selon lesquelles le programme saoudien contient des messages haineux et extrémistes sont mensongères et visent à encourager les extorsions et à s’exonérer soi-même. Ces études ont en outre révélé que le programme de l’entité sioniste regorge de calomnies et d’imprécations, tandis que l’autre y est présenté sous un jour négatif et comme étant inférieur. Le programme [sioniste] présente les étrangers comme destinés au bien-être des Juifs et à leur service. Les Arabes sont qualifiés de scorpions, de serpents, d’escrocs et d’imposteurs. Le programme des autres pays contient également de nombreux passages présentant l’autre comme répugnant…

La mobilisation des institutions éducatives officielles et non–officielles… est considéré comme vitale et fondamentale pour n’importe quelle nation souhaitant mériter sa place auprès des autres nations du monde, afin de défendre son identité et ses intérêts."


(1) Al-Iqtisadiya (Arabie saoudite), 17 mai 2011



Retourner à l'article Un quotidien saoudien nie l’Holocauste et s’insurge contre son inclusion au programme d’histoire des Arabes israéliens

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.