Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Chronique de Michael Bar-Zvi Kaf Tet Be IYar 5771 - 2 juin 2011

Malgré le blocus israélien, l’armée égyptienne laissait passer en moyenne une trentaine de roquettes par jour, et depuis l’ouverture du poste de Rafah, ce chiffre va augmenter rapidement. La signification de la présence d’une telle armada est la suivante : le Hamas est en mesure de lancer 150 missiles par jour pendant plus de deux mois, sans avoir besoin de se réapprovisionner.

Rappelons que le 9 avril, le Hamas avait lancé une attaque massive de 130 roquettes en une seule journée sur plusieurs villes du sud d’Israël. Si l’on se souvient qu’au nord le Hezbolla dispose également d’une quantité impressionnante de missiles, cela veut dire que plus de 50% du territoire israélien est sous la menace directe de bombardements, et près de deux millions d’habitants risquent de devenir des cibles civiles privilégiées pour une stratégie de harcèlement ayant pour objectif final l’embrasement de la région.

La politique du Hamas et du Hezbollah a toujours été la même : essayer de précipiter Israël dans une guerre imprévue et d’entraîner des représailles contre Israël, pour l’affaiblir politiquement dans les institutions internationales qui condamnent son action disproportionnée, son emploi démesuré de la force, et ses victimes collatérales.

On connait ce scénario catastrophe, répété à maintes reprises, et dans lequel Israël a perdu à chaque fois des points et terni son image. Pourtant jusqu’à présent, Israël a, comme on dit vulgairement, réussi à limiter la casse. Mais en sera-t-il de même dans les semaines à venir ?

Pour l’heure les dirigeants israéliens ont essayé de proposer aux Egyptiens le modus vivendi suivant : Israël n’attaque pas la bande Gaza de manière massive, verse l’argent des transactions contrôlées par son administration, et surtout ne renforce pas son dispositif militaire ; en échange les Egyptiens s’engagent à contrôler les transferts d’armes, empêchent l’envoi de missiles et relancent la négociation sur la libération de Guilad Shalit.

Le gouvernement israélien espérait que cet accord serait respecté par l’Egypte, mais malheureusement la récente ouverture du point de passage de Rafah contredit cet accord et les récentes déclarations d’Abou Mazen à des médias arabes sur la nécessité de supprimer l’Etat juif ne sont pas des signes encourageants

Il serait irresponsable et déraisonnable de ne pas être inquiet aujourd’hui pour les semaines à venir, et cela bien avant le mois de septembre. Ne soyons pas dupes. L’éventuelle déclaration d’indépendance de la Palestine ne sera pas le point de départ d’une série d’événements graves, mais son aboutissement.



Retourner à l'article Chronique de Michael Bar-Zvi Kaf Tet Be IYar 5771 - 2 juin 2011

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.