Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Pourquoi la France ?

Alain Rajchman

Notre première pensée va aux journalistes français et à leurs proches qui vivent des heures particulièrement difficiles. Espérons que les journalistes français connaîtront un sort meilleur que leur homologue italien.

Le télescopage auquel nous assistons entre la politique extérieure et la politique intérieure de la France montre combien il est illusoire pour la France de rester hors d’un conflit qui a pris une dimension mondiale et qui s’invite dans notre pays. Il montre aussi que les pays qui pratiquent une politique pro-arabe affirmée, comme la France, ne sont pas épargnés.

Il faut se rendre à l’évidence. La France, comme la Russie, les Etats-Unis, l’Espagne ou l’Italie, sont impliqués dans un conflit mondial contre ceux qui emploient la terreur comme une arme. Une arme certes, mais pour quelle cause ? Israël, l’occident et les croisés sont les ennemis indiqués. Une façade commode qui masque une stratégie de déstabilisation des démocraties dont on pense qu’elles sont par nature faibles et qu’elles cèderont à la terreur. Il n’y a que Bernard Guetta pour affirmer, dans un antiaméricanisme qui lui propre, que sans l’intervention américaine en Irak rien de tout cela ne se serait passé !

Cette stratégie de déstabilisation est déclinée avec beaucoup d’intelligence perverse pour toucher les pays au cœur de leurs intérêts. L’Amérique par ses tours géantes et symboliques de New York, l’Espagne par une série d’attentats meurtriers pour obtenir son repli d’Irak, l’Italie pour dresser la population contre S. Berlusconi et plus récemment la Russie avec l’explosion de deux avions de ligne à quelque distance de la résidence d’été de V. Poutin.

L’Espagne a bien retiré ses troupes d’Irak. Les Philippines ont fait de même. Alors, pourquoi ne pas continuer ? Dès lors, même la France, qui a pourtant pris ses distances avec l’engagement américain en Irak se retrouve impliquée par la menace qui pèse sur les deux journalistes français. En liant leur sort à l’annulation de la loi de mars 2004 sur l’interdiction du port du voile à l’école, les islamistes touchent la France sur un sujet intérieur particulièrement sensible à quelques jours de la rentrée scolaire. Pour l’heure, le ton des plus hauts responsables de l’Etat est ferme. La République ne cèdera pas.

Le ministre des affaires étrangères Michel Barnier est allé rapidement faire le tour de quelques pays arabes amis de la France pour rappeler les liens anciens et obtenir des interventions claires en faveur de la libération des journalistes enlevés. Si la politique arabe de la France peut réussir à sauver deux vies humaines, elle aura eu au moins ce mérite.

Les dirigeants de l’UOIF (union des organisations islamistes de France) ont dénoncé l’enlèvement des journalistes, mais tout en rappelant que si la question du port du voile à l’école demeure, elle ne doit pas faire l’objet ni d’une ingérence extérieure, ni d’un chantage odieux.

Le 5 juillet dernier, DESINFOS attirait votre attention sur le contenu de la « Lettre aux musulmans de France » de l’UOIF qui annonçait une rentrée difficile et tendue. L’appel à la désobéissance était clair. En réponse, la fermeté du ministre François Fillon a du inquiéter les milieux islamistes. En effet, il est quand même troublant de constater qu’à quelques jours de la rentrée scolaire, l’enlèvement des deux journalistes soit lié à la question du voile dans les écoles de la République.

La libération des journalistes, que nous souhaitons vivement, pourrait s’accompagner d’une attitude plus « compréhensive » des autorités scolaires. Après tout, c’est peut-être le point sur lequel certains voudraient faire plier la France.



Retourner à l'article Pourquoi la France ?

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.