Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Haut fait d’arme : un jardin d’enfant de Sdérot, cible des palestiniens de la branche armée du Hamas.

Par Alain Rajchman

Tandis que le gouvernement israélien recherche, y compris avec l’Egypte, les moyens de rendre Gaza autonome, la guerre totale que poursuivent les islamistes contre Israël est sans merci.

Aujourd’hui, l’entretien de cette terreur est passée par le bombardement d’un jardin d’enfants de Sdérot situé dans le nord du Néguev, c’est-à-dire en plein territoire israélien. Le message du Hamas est clair : « les missiles ont atteint leur cible en causant la mort de deux sionistes ». Le « bébé sioniste » de 3 ans est mort à l’hôpital. Le « grand-père sioniste » est décédé et la pauvre « maman sioniste » lutte pour rester en vie.

Il ne s’agit pas ici de « colons », mais de « sionistes ». Les palestiniens disposent d’un arsenal de mots pour retirer toute expression humaine aux Juifs qu’ils assassinent. Cette désincarnation est en général reprise dans les dépêches ou les articles relatant les incidents. L’idée toute simple est qu’un Juif mort ou blessé n’a pu que mériter ce qui lui arrive.

Cela permet de fermer les yeux sur la mort de civils israéliens. Cela conduit à la justification du terrorisme, comme moyen licite de lutte armée. Cela autorise le meurtre de femmes et d’enfants sans réaction des instances internationales. Cela permet la critique ouverte contre les mesures d’autodéfense d’Israël et particulièrement de la barrière de sécurité. En un mot, cela entretient l’idée d’un « droit » à faire disparaître Israël dans la tête des intellectuels européens et des intégristes palestiniens. Ce laissez-faire des nations contre Israël est une complaisance qui pourrait provoquer de nouvelles et dangereuses tensions internationales. Il serait temps pour les démocraties de faire preuve d’un peu plus de responsabilité.



Retourner à l'article Haut fait d’arme : un jardin d’enfant de Sdérot, cible des palestiniens de la branche armée du Hamas.

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.