Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Sharon avertit les ministres contre l’exploitation de la crise

Ben Caspit, Yinon Kidri et Ilil Shahar - Ma’ariv

« Le changement dans les positions tenues par certains des ministres provient seulement des considérations internes du partii », a dit le Premier Ministre Ariel Sharon à l’ouverture, de ce matin, dimanche, de la session du gouvernement, dans ce que l’on a vu comme une remarque adressée au Ministre des Finances Benjamin Netanyahu. « J’avertis ces amis parmi nous qui exploitent la crise pour réaliser des bénéfices personnels. Je suis décidé à faire passer le plan même si je dois changer la composition du gouvernement. C’est mon obligation vis-àvis du public. J’appelle les ministres à agir selon ce qui est le meilleur pour la nation », a noté Sharon.

Sharon a ajouté : « les membres de Likoud ne sont pas »des refuzniks« de la paix ; ils désirent courir des risques pour la paix », mais il a noté que les résultats de référendum de Likoud ne sont pas « des ordres ». « Nous sommes le gouvernement de la nation entière et devons agir selon ce que la majorité recherche », a-t-il dit.

Le Premier Ministre Ariel Sharon présente son projet de désengagement complet au cabinet ce matin à sa réunion hebdomadaire. À ce moment un vote n’est pas prévu, mais c’est une prérogative du Premier Ministre d’appeler à un vote à sur n’importe quelle question en cours de discussion à n’importe quel moment pendant une réunion de cabinet, sans tenir compte de si ce vote était à l’ordre du jour.

À l’heure actuelle 12 ministres vont probable voter non. Ceux sont Netanayhu, Livnat, Shalom, Landau, Hanegbi, Katz, Naveh et Sharansky (du Likoud), Liberman et Eylon (Union Nat.), Eitam et Orlev (NRP). 11 soutiennent le Premier Ministre, ceux sont Olmert, Livni, Mofaz, Ezrah, Shetreet (duLikoud) et leur cinq collègues du Shinui (Lapid, Poraz, Paritzky, Zanberg, Naot)

Sharon a décidé d’abandonner ses tentatives de fabriquer un compromis qui maintiendrait l’intégrité de son cabinet en lui donnant quelque chose qu’il pourrait présenter à la communauté internationale, après être arrivé à la conclusion qu’un tel compromis était impossible. Les sources proches de lui ont dit qu’il est convaincu son ministre des Finances et héritier présumé, Benjamin Netanyahu, est plus intéressé par l’utilisation de la crise politique comme un levier pour l’évincer, que d’atteindre un compromis raisonnable.

Sharon a dit au Ma’ariv qu’il a été décidé à ne laisser personne faire un « foin » politique au détriment des intérêts géopolitiques et diplomatiques stratégiques les plus essentiels et de base du pays.

L’état est au-dessus du parti

Sharon est conscient que d’avancer dans cette direction, risque d’ouvrir une faille dans le Likoud mais il désire prendre le risque. « Je suis conscient de l’importance du parti, j’ai créé le Likoud », a-t-il dit. « Cependant, aussi cher qu’il soit pour moi, le destin du pays est primordial et je dois en fin de compte prendre mes décisions sur ce que je crois pour être bon pour le pays et cela seulement »
.
Les premiers ministres probables être « dégagés » seraient Avigdor Lieberman et Benny Eylon de l’Union Nationale. Cela créerait à Sharon une majoirté de 11contre 10, plaçant Netanyahu et d’autre des ministres Likoud durs devant un dilemme difficile, rester dans le cabinet malgré la décision, ou entrer dans le « désert » pour une question de principe.



Retourner à l'article Sharon avertit les ministres contre l’exploitation de la crise

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.