Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Liberté d’expression oui, diaboliser Israël. Non ! Ces juifs qui diffament les juifs

Isi Leibler - Jerusalem Post | Traduction de Dominique Bloch pour aschkel.info et lessakele

En fait, jusqu’à récemment, Goldstone était considéré comme un juif respectable voire même un sioniste. Il a été aveuglé par son orgueil démesuré et son ego et s’est laisse séduire par les plus acharnes ennemis de son peuple jusqu’à apporter une légitimation aux accusations de calomnies « Blood ribel » portées contre l’état d’Israël

A la différence de Goldstone, la plupart des juifs renégats, y ont été poussés en désespoir de cause, voulant se décharger du poids de leurs racines culturelles et ethniques qu’ils considéraient comme répressives.

L’historien Jacob Talmon a décrit, cette attitude déviante comme « une névrose juive » en réponse a des siècles d’oppression et de statuts de Paria.

Les prétendus engagements de ces juifs envers les valeurs universelles et humanitaires sont en général démenties par des attaques extrêmes contre leur propre peuple et leur association avec des commanditaires ouvertement antisémites.

Différents courants de juifs de ce genre sont apparus au XIX eme siècle dés le début de l’émancipation des juifs. Karl Marx en est un exemple classique, ses diatribes antisémites se traduisaient par des phrases violentes comme « L’argent est le d.ieu jaloux d’Israel, à coté duquel aucun autre d.ieu ne peut exister …. L’émancipation sociale du juif c’est l’émancipation du judaïsme de la société ».

Dans la Russie tsariste, certains révolutionnaires sociaux juifs ont même participé a des pogroms contre leurs propres parents, espérant qu’en déversant leurs frustrations sur les juifs, les masses finiraient par se retourner contre le tsar.

Leurs successeurs, la Yevsektsiya, la célèbre section juive du parti communiste soviétique, devinrent les plus vicieux persécuteurs de leur propre peuple, s’acharnant a supprimer toutes les manifestations de la vie culturelle et religieuse juive. En fin de compte, ils furent également liquidés lors des campagnes antisémites de Staline.

De nombreux juifs en dehors de l’Union Soviétique adhérèrent au parti communiste croyant a tort que c’était la manière la plus efficace de combattre le nazisme. Mais une fois dans le parti, ils subirent un lavage de cerveau et applaudirent lorsque le régime diabolique soviétique exécuta leurs parents et mis en place un antisémitisme institutionnalisé d’État.

Après la Shoah et la lutte pour la création de l’état d’Israël, la plupart des juifs antisémites hibernèrent. La situation de la communauté juive soviétique devient un cri de ralliement unissant les juifs a travers le monde, le peu de juifs étant restés communistes fut marginalisé.

Le premier ministre de l’état moderne d’Israël, David Ben-Gouron, un véritable social démocrate comprit les dangers que posaient les partisans de l’aile gauche nihiliste. Il lutta avec acharnement pour neutraliser les extrémistes et les post-sionistes qui ne purent devenir influents qu’après la fin de son mandat et a la fin de l’hégémonie du Parti Mapai-Labor.

Aujourd’hui, malgré qu’il ne représente qu’une faible minorité. L’influence disproportionnée des juifs extrémistes anti-sionistes dans la campagne mondiale diabolisant Israël a atteint des niveaux jamais atteint.

Ironiquement les pires éléments proviennent d’Israël

Il existe une agitation acharnée chez des universitaires qui abusent de leur liberté académique en utilisant leurs universités comme rampes de lancement pour déligitimer leur propre pays.

Neve Gordon, un conférencier en sciences politiques à l’Université Ben-Gourion et un diffamateur juif typique de Sion, a publié une tribune l’an dernier dans le Los Angeles Times appelant la communauté internationale a boycotter Israël.

Lui et d’autres comme lui, payés par le gouvernement israélien et par les sionistes philanthropiques de la Diaspora, exploitent leurs positions académiques pour soutenir ceux qui veulent nous détruire.

Une récente étude par Im Tirtzu prétend que 90 % des fausses allégations sur les crimes de guerre israéliens provenant d’Israel, cites dans le rapport Goldstone, ont été fournis par 16 ONG qui ont reçu près de 8 millions $ du New Israel Fund (NIF), une organisation prétendant promouvoir l’intégration sociale et le bien-être en Israël, dirigée par un ancien Meretz MK, Naomi ’hazan .

Le NIF sponsorisent aussi des groupes arabes israéliens promouvant un état bi-national et des tournées de conférences US données par des arabes israéliens le jour de l’indépendance d’Israël, promouvant la Nakba et appelant les juifs américains a utiliser leur influence pour faire remplacer le drapeau Israélien et la Hatikva.

L’an dernier, Haaretz a mis en lumière des rapports accusant l’armée israélienne de crimes de guerre qui furent ensuite prouvés comme mensongers. Ceux-ci ont reçu une couverture massive des médias internationaux et ont ainsi largement contribué a créer un climat hostile anti-israélien avant la publication du rapport Goldstone.

Le ROT s’étend en Diaspora, ou évidement des groupes anti-israéliens emploient maintenant des porte-parole juifs pour couvrir leurs préjuges et leurs « deux poids deux mesures ».Aux US, les diabolisateurs de Sion ont exploité le refroidissement des relations entre l’administration d’Obama et Israël.

L’ancien directeur de l’American Jewish Congress, Henry Siegman, décrit Israël comme « le seul régime d’Apartheid du monde occidental ».

Les étudiants juifs sur les campus supportent de plus en plus d’attaques de diatribes anti-Israël par des universitaires juifs comme Norman Finkelstein, qui soutient les iraniens et les terroristes, en allant jusqu’a exploiter la souffrance de ses parents dans la Shoah pour déligitimer Israël..

Au Royaume Uni, le juif parlementaire Gerald Kaufman compare le Hamas aux juifs combattants dans le Ghetto de Varsovie, ne tenant aucun compte de la Charte du Hamas qui déclare que le jour de jugement ne viendra pas avant que tous les juifs soient tués.

En Belgique, un auteur dramatique a écrit une pièce dans laquelle les philistins prennent le rôle des israéliens et Samson y devient un héros palestinien utilisant une veste bourrée d’explosifs pour désintégrer ses oppresseurs..

Shlomo Sand, un conférencier de sciences politiques a l’Université de Tel Aviv a obtenu son statut de célébrité en Europe en publiant un livre intitule « L’invention du Peuple Juif » un fatras de parfait non sens promouvant la thèse qu’étant en réalité les descendants des Khazars de la région de la mer noire qui se sont convertis au judaïsme au XVIII eme siècle, les juifs n’ont aucune affinité historique avec le pays d’Israël.

Ceci a été repris dans un article du Financial Times UK écrit par Tony Judt, un historien américain, qui considère la création d’Israël comme une erreur et est en faveur d’un etat binational.

Sous le titre « Israël doit en « découdre » de ses mélanges ethniques » Judt exprime l’espoir que les juifs américains se détachent eux mêmes d’Israel comme les irlandais américains l’ont fait de l’Irlande.

Le temps est venu d’agir – non pas de supprimer la liberté d’expression mais de tracer des lignes rouges entre la critique légitime de la politique du gouvernement et les initiatives visant a diaboliser Israel. La premier chose a faire est de priver de titularisation dans les institutions éducatives sponsorisées par le gouvernement, les universitaires qui collaborent sans scrupules avec nos ennemis.

Il est rassurant que l’opposition Kadima MKs demande maintenant une enquête que nous espérons bipartisane dans les activités et les financements du NIF et autres ONG.

A chaque critique, ceux qui appellent au boycott de leur propre pays et qui diabolisent l’armée israélienne en les traitant de criminels de guerre ont le culot de traiter leurs critiques de Mc Carthystes, de fascistes, de calomniateurs qui utilisent ces méthodes pour les menacer. C’est leur attitude qui est moralement répréhensible, et nous ne devons pas nous laisser intimider par de telles tactiques hypocrites.

Les israéliens et la communauté juive internationale ne devraient pas se faire d’illusions. Les dommages infliges par des juifs collaborant avec les ennemis d’Israel pour diaboliser et déligitimiser leur pays sont immenses. La seule façon de neutraliser l’impact de ces groupes renégats est de les démasquer et de les confronter.


http://wordfromjerusalem.com/
Confronting Jews who defame Jews



Retourner à l'article Liberté d’expression oui, diaboliser Israël. Non ! Ces juifs qui diffament les juifs

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.