Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Un monument en hommage aux soldats juifs morts au combat à Verdun au cours de la Première Guerre mondiale a été profané dans la nuit de jeudi

Des inscriptions, « Heil Hiltler », « 88 » (définition numérique de Heil Hitler dans l’alphabet) ainsi que des croix gammées ont été taguées en noir sur l’immense stèle de 25 mètres de long et de 15 de haut représentant deux tables de la loi hébraïque, selon la même source.

Selon le directeur de cabinet du préfet de la Meuse, Franck Chaulet, il s’agit d’actes d’initiés : « Le code ’88’ signifie ’HH’, sigle bien connu pour signifier ’Heil Hitler »’, le H étant la huitième lettre de l’alphabet, a-t-il expliqué à l’Associated Press.

« Sous réserve de confirmation », a-t-il ajouté, le 14 serait « une référence à la doctrine de David Lane, Américain proche du ’White Power’, pour les 14 mots de la phrase : ’Nous devons assurer l’existence de notre pays et le futur pour nos enfants blancs »’. M. Lane a été condamné à 190 ans de prison aux Etats-Unis, a précisé Franck Chaulet.

Le mémorial est situé face à la nécropole nationale de Douaumont dédiée aux soldats morts durant la Première guerre mondiale et où de nombreux visiteurs sont attendus pour le week-end du 8 mai.

Le mémorial domine le carré des victimes juives de la Première guerre mondiale, situé dans la nécropole nationale de Douaumont. C’est là que l’ancien président François Mitterrand et l’ancien chancelier allemand Helmut Kohl avaient renforcé l’axe Berlin-Paris par un symbole fort : ils y avaient célébré en 1984 le 70e anniversaire de la Grande guerre, main dans la main.

La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, interrogée sur cette profanation en marge d’une cérémonie aux Invalides en hommage aux combattants de Diên-Biên-Phu, a déclaré que les auteurs de tels actes « sont des gens qui ne devraient pas pouvoir se regarder dans une glace ».

Le ministre délégué aux Anciens Combattants Hamlaoui Mekachera a aussitôt condamné ces « dégradations inqualifiables » et « profanations odieuses ».
M. Mekachera a « immédiatement fait porter plainte pour que les coupables soient rapidement retrouvés et punis avec la sévérité qui s’impose. Toutes les dispositions sont également prises pour effacer, dans les meilleurs délais, toutes traces des dégradations ».

Dans un communiqué, Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l’Assemblée, a dénoncé « un acte antisémite ignoble dont les auteurs doivent être retrouvés et châtiés ».

Les profanateurs « ont souillé la mémoire d’hommes courageux qui ont donné leur vie à la France, ils ont défiguré la République », a-t-il ajouté.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a également dénoncé une « insupportable profanation ». « Une fois encore, la mémoire des morts est bafouée », dit-il dans un communiqué.

Le Crif « condamne avec force l’escalade de ces manifestations d’antisémitisme aux références nazies ». « A présent, ce sont les juifs qui ont combattu pour leur patrie et pour que vive la France que l’on cherche à exclure de la communauté nationale », précise-t-il.



Retourner à l'article Un monument en hommage aux soldats juifs morts au combat à Verdun au cours de la Première Guerre mondiale a été profané dans la nuit de jeudi

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.