Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Avant la réunion de Bush et du Premier Ministre Sharon

Par Aluf Benn, Correspondant de Haaretz

Le Premier ministre a rencontré la conseillère à la sécurité nationale Condoleezza Rice tard mardi, en prévision de sa réunion avec le Président Bush. Pendant les 50 minutes de la session la conseillère à la sécurité nationale Condoleezza Rice a exprimé l’appui pour le plan de désengagement de Sharon et Sharon l’a remerciée pour l’appui de l’administration
.
Les sources dans l’entourage de Sharon ont dit que la formulation des deux lettres que les dirigeants doivent échanger est presque achevée.

Plus tôt, les sources avaient dit que les vides en formulation dans les deux lettres étaient sur la position américaine sur les frontières et les réfugiés dans tout accord de statut final futur atteint entre Israël et les palestiniens.

Israël recherche une déclaration américaine claire, pointue rejetant n’importe quel « droit de retour » Palestinien en Israël et il recherche la reconnaissance américaine des grands blocs d’implantation dans la Rive Occidentale - Ma’aleh Adumim, Ariel, Gush Etzion et les environs de Jérusalem - font partie d’Israël. Les Américains sont seulement prêts à offrir une rédaction vague, pour qu’elle ne nuise pas aux relations avec ses alliés dans le monde arabe et l’Europe.

Des sources israéliennes dans l’entourage de Sharon ont dit la rédaction convenue est « jusqu’ici raisonnable » et a justifié le voyage de Sharon. Ils ont dit les vides qui restent ne sont pas significatifs.

Le round le plus récent de négociations a eu lieu lundi, quand le Chef de cabinet de Sharon, Dov Weisglass, le Conseiller à la Sécurité nationale Giora Eiland, l’Ambassadeur Danny Ayalon et le conseiller politique de Sharon, Shalom Turgeman ont passé un jour entier avec Stéphane Hadley, l’adjoint à la conseillère à la sécurité nationale Condoleezza Rice
.
La réunion avec Bush est prévue pour commencer à 11h00 (18h00 en Israël) à la Maison-Blanche, doit continuer par un déjeuner etse terminer avec une conférence de presse à 13h00 (20h00 en Israël) qui sera retransmis en direct en Israël sur les Canaux 1 et 10. Les sources dans l’entourage de Sharon ont été déçues d’apprendre que le Canal 2 retransmettra un match de football et n’arrêtera pas le jeu pour la conférence de presse.

On s’attend à ce que Bush fasse une déclaration générale d’appui pour le plan de désengagement de Sharon et parlent de sa signification historique. Mais les lettres que les deux dirigeants échangeront sont beaucoup plus de problématiques. Sharon décrira le plan de quitter la Bande de Gaza (à part le couloir Philadelphi entre Rafah et l’Egypte) et les quatre implantations dans la Rive Occidentale du nord. Il promettra aussi que la clôture de séparation a comme buts la sécurité seulement et ne signifie pas d’établir des faits politiques sur le terrain. Et il déclarera que le plan de désengagement fait partie « de la feuille de route. »

Bush promettra de persévérer dans la feuille de route et empêchera d’autres plans politiques de l’anticiper. Il soutiendra le droit d’Israël à l’autodéfense et à se battre contre le terrorisme. Il se référera à un accord final et comment on n’exigera pas qu’Israël se retire sur la Ligne Verte dans la Rive Occidentale et que ces négociations de frontière prendront en considération la réalité démographique sur le terrain. Quant aux réfugiés, on s’attend à ce que la lettre de Bush dise que les réfugiés peuvent être absorbés dans l’état palestinien.

L’administration essaye de tenir l’Autorité Palestinienne dans la ohoto, la semaine dernière accueillant le Ministre des Finances Salam Fayad, qui a rencontré la conseillère à la sécurité nationale Condoleezza Rice et d’autres hauts fonctionnaires. Fayad leur a dit que le désengagement israélien a « un potentiel positif » mais il sera difficile de le mettre en oeuvre et de faire des progrès sans la puissance de l’Autorité Palestinienne et sans stabilité économique. Il a demandé aux Etats-Unis de presser Israël de les rendre les quelque NIS 37 millions que Tsahal a confisqués dans les banques de Ramallah et les NIS 800 millions d’impôts de l’Autorité Palestinienne qui est sous séquestre selon l’ordre d’un tribunal israélien pour couvrir les indemnités dues par l’Autorité Palestinienne dans des jugements de tribunaux israéliens.

Selon des rapports parvenus en Israël, le Président égyptien Hosni Mubarak est sorti de sa réunion cette semaine avec Bush, satisfait qu’il puisse « vivre avec » les promesses présidentielles que Bush donnera à Sharon.

Des sources israéliennes louangeaient aussi le Secrétaire d’Etat Colin Powell pour ses commentaires la semaine dernière déclarant que les dépenses pour construire la clôture de séparation ne seront pas déduit de l’aide américaine à Israël. Les sources ont dit que c’était une expression d’appui non-oral des Etats-Unis pour l’itinéraire de barrière, qui a été changé,. Israël ayant promis de faire ces changements pour des raisons humanitaires et a donc annulé, parmi d’autres choses, « la barrière double » de Beit Arye et des secteurs de la route de Modi’in-Jérusalem. Quant à Ariel, Israël a promis qu’il ne sera pas englobé par la barrière - en 2004.



Retourner à l'article Avant la réunion de Bush et du Premier Ministre Sharon

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.