Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

L’Union Européenne « camoufle » le fait que les attaques anti-juives en Europe sont commises par de jeunes musulmans

Ambrose Evans-Pritchard à Bruxelles - London daily telegraph

Les experts sont attérrés par une étude réalisée par l’Observatoire Européen des Phénomènes Racistes et Xénophobes qui conclut que la vague de persécutions anti-juives des ces deux dernières années est issue de néo-nazis ou d’autres groupes racistes.

« Le groupe le plus important de ceux qui commettent des actes antisémites est celui de jeunes blancs européens désoeuvrés, » affirme un résumé émis par le Parlement européen. « Une autre source d’antisémitisme dans certains pays sont de jeunes musulmans d’origine nord africaine ou asiatique. »

« Traditionnellement, les groupes antisémites issus de l’extrême droite ont joué un rôle en excitant l’opinion, » ajoute le résumé.

Les résultats mis en avant par le résumé sont ne contradiction totale avec le corps du rapport. Celui-ci affirme que la plupart des 193 attaques avec violence contre des synagogues, des écoles juives, des magasins casher, des cimetières et des rabbins en France en 2002 - il n’y en avait eu que 32 en 2001 - étaient « imputables à la jeunesse de quartiers sensibles au conflit israélo-palestinien, principalement celle d’origine nord africaine. »

« Le pourcentage attribuable à l’extrême droite est seulement de 9% en 2002, » affirme le rapport.

La partie du rapport concernant la Belgique affirme que la plupart des cocktails molotov lancés et des coups de feux tirés contre des cibles juives étaient le résultat d’une contagion à partir de l’intifada palestinienne.

Le Congrès Juif Européen a accusé l’Observatoire européen d’accommoder les données issues des 15 pays membres à ses propres préjugés idéologiques, décrivant le rapport comme un catalogue d’« énormes contradictions, d’erreurs et d’omissions. »

« Nous ne pouvons pas laisser dire que la majorité des incidents antisémites provient de jeunes blancs désoeuvrés. C’est en totale contradiction avec les faits consignés par la police, » a-t-il déclaré.

L’Union européenne avait annulé l’année dernière un rapport, mis au point par des universitaires allemands, qui concluait que des bandes arabes étaient largement responsables de cette explosion soudaine de violence anti-juive, annulation attribuée au fait que les résultats de cette étude étaient politiquement désagréables.

Victor Weitzel, qui a rédigé une large portion du rapport beaucoup plus détaillé sorti hier, a déclaré au Telegraph que l’Observatoire Européen des Phénomènes Racistes et Xénophobes avaient systématiquement manipulé les chiffres des derniers résultats afin d’amoindrir le rôle de la jeunesse nord africaine. « L’Union européenne semble incapable de regarder la vérité en face, » a-t-il déclaré. « Tout est trafiqué pour assurer de belles conclusions sans aspérités. »

« Quand je leur ai dit que nous devions surveiller de près la langage incendiaire utilisé par la presse arabe en Europe, l’expression a été modifiée en ’presse minoritaire’. »

« Honnêtement, c’est incroyable, » a-t-il ajouté.

Les 48 pages de la section de Mr Weitzel - compilées avec une universitaire polonaise, Magadalena Sroda - est le fruit de nombreux mois d’interviews avec des leaders juifs dans toute l’Europe. Tandis que l’antisémitisme de type extrême droite ou de tradition « chrétienne » existe toujours, le rapport met en évidence une nouvelle forme de préjugé « antisioniste de gauche. »

Celui-ci diabolise Israël et dévie subtilement vers un préjugé contre tous les Juifs. L’étude décrit la Belgique comme un pays où l’antisémitisme est devenu une mode dans l’intelligentsia portée à gauche.

Mais l’essentiel du rapport se focalise sur le harcèlement des juifs par les jeunes musulmans. Il fait un portrait alarmant du quotidien des 600.000 Juifs de France, la plus grande communauté de l’Union.

Dans les écoles, les enfants juifs sont battus en toute impunité, et les professeurs n’osent pas aborder le sujet de l’holocauste par peur de provoquer les élèves musulmans, affirme le rapport.

La Grande Bretagne, qui a vu une augmentation de 75% des incidents l’année dernière, a été réprimandée en douceur pour avoir hésité à prendre des mesures
« politiquement délicates » contre les radicaux islamiques.

« Le gouvernement est des plus anxieux à l’idée de contrarier la communauté musulmane, » affirme le rapport.



Retourner à l'article L’Union Européenne « camoufle » le fait que les attaques anti-juives en Europe sont commises par de jeunes musulmans

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.