Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Opération « Plomb durci » : le ministère de la Défense a déclaré “l’état d’urgence” dans un périmètre de 20 km autour de la bande de Gaza.

Par Jacques Bendelac à Jérusalem | IsraelValley

Comme il est prévu dans les situations de guerre, le plan “Melah” a été immédiatement déclenché. “Melah” est l’acronyme hébreu de l’expression “économie en état d’urgence”. L’objectif est de limiter au minimum la paralysie économique de la région tout en garantissant l’approvisionnement en produits et services de la population civile.

Le plan “Melah” va donc permettre de donner la priorité aux activités économiques vitales de la région et de garantir le bon fonctionnement des industries militaires concernées. Il permet aussi de coordonner l’activité des municipalités conformément aux instructions des autorités militaires.

Pour parfaire le dispositif, le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Emploi a signé, dans la nuit de samedi à dimanche, un décret visant au bon fonctionnement des “entreprises vitales” ; ce décret permettra, en cas de besoin, de réquisitionner les salariés à toute heure de la journée.

Pour l’heure, ce sont 100.000 Israéliens qui sont priés de rester à proximité des abris anti-roquettes. Les principales villes israéliennes visées par les ripostes palestiniennes de l’opération militaire baptisée “Plomb durci” sont Sdérot, Ashkelon et Nétivot dans un rayon de 20 km de Gaza.

Certaines roquettes ont déjà atteint un rayon de 30 km, mettant les villes d’Ashdod, Kiriat Gat, Kiriat Malahi, Ofakim et Rahat à la portée des tirs palestiniens. Sans compter les dizaines de kibboutzim et mochavim qui se trouvent dans cette région essentiellement rurale.

Les opérations militaires dans la région de Gaza se poursuivront sans doute plusieurs jours, ce qui va paralyser la vie économique et sociale des localités concernées : commerces, écoles, usines, etc., vont tourner au ralenti jusqu’à la fin des hostilités.

Pour l’instant, les conséquences économiques de cette offensive militaire sont limitées à la région frontalière avec la bande de Gaza. Mais la paralysie pourrait s’étendre si les manifestations de solidarité font tache d’huile sur la Cisjordanie et chez les Arabes d’Israël. Quelques heures après le début de l’opération à Gaza, des Palestiniens ont manifesté dans différentes villes de la Cisjordanie ; dans les quartiers Est de Jérusalem, les commerçants ont entamé une grève générale.

L’économie d’Israël va être aussi influencée par l’évolution de la situation politique intérieure. La campagne électorale va être modifiée et réorientée en fonction des événements. Dorénavant, l’accent sera mis sur les questions sécuritaires au détriment des enjeux économiques et sociaux.



Retourner à l'article Opération « Plomb durci » : le ministère de la Défense a déclaré “l’état d’urgence” dans un périmètre de 20 km autour de la bande de Gaza.

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.