Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Moshé Katzav était mardi soir, l’invité du CRIF et de la communauté juive de France à une grande soirée organisée pour célébrer l’amitié franco-israélienne.

Soirée « merveilleuse » avec une salle enthousiaste, le Président était visiblement ému

Dans un discours, il a noté « le juste combat » de Jacques Chirac contre l’antisémitisme, il a souligné que « là où il y a de l’antisémitisme, c’est la démocratie qui est en danger », il a ajouté « qu’aucun pays n’est à l’abri du terrorisme ».

Moshé Katzav avait eu un programme chargé, commencé tôt le matin par une rencontre chaleureuse d’une délégation de chefs d’entreprise israéliens et et les membres du MEDEF international présidé par François Perigot, dans le cadre de l’ouverture du séminaire économique et commercial organisé conjointement par le MEDEF et la Chambre de Commerce France-Israël présidé par henri Cukierman..

Ensuite l e Président KATSAV a été honoré à l’Institut de France par l’Académie des Sciences qui lui erendu un somptueux hommage pour la coopération scientifique franco-israéliennes.

Au pas de course le Président s’est rendu à l’Hôtel de Ville où le Maire de Paris, Monsieur Bertrand Delanoe, a accueilli le Président Katsav pour une cérémonie traditionnelle prévue en son honneur.

Le Premier Ministre, Monsieur Jean-Pierre Raffarin, l’invitait à un déjeuner en l’honneur à l’Hôtel Matignon.

Il se rendait à l’Hôtel de Lassay où il l’attendait le Président de l’Assemblée Nationale, Jean-Louis Debré. Il devait y rencontrer les membres du groupe d’AmitiéParlementaire France-Israël.

Dans l’après-midi, il était fait Docteur Honoris Causa à la Sorbonne, devant tous les représentants de l’Université en tenue d’apparat, unanimes pour l’honorer.

Au cours de la grande soirée de solidarité et en hommage à l’Etat d’Israël au Palais des Congrès, le Président Kaysav a répondu avec émotion aux cris de joie des 4000 présents`

En bon père juif il n’a pas hésité à souhaiter un bon anniversaire à son fils Ariel, présent dans l’assistance et auquel il n’avait « pas encore eu le temps » de parler, après « 24 heures intenses » d’une visite d’Etat où il s’est dit accueilli avec « amitié » et « chaleur ».

De nombreux élus étaient présents à cette soirée, dont le vice-président de l’Assemblée nationale Eric Raoult, ainsi que de nombreux artistes (Orlika, Hélène Séguara, Enrico Macias, CharlElie Couture, Rika Zaraï, Nourith, Gérard Darmon, Elie Chouraqui, Alexandre Arcady...)

Shirel, cible d’insultes antisémites lors d’un concert gratuit le 31 janvier à Mâcon, interpréta la Marseillaise, et Francis Lalanne, l’Hatikva.

Le grand rabbin de France Joseph Sitruk, sur un ton léger, a suscité les rires lorsqu’il a comparé Israël et la Dordogne, en superficie et des applaudissements nourris lorsqu’il a vu dans le peuple juif, « non seulement celui qui a le plus grand passé mais aussi celui qui a le plus grand avenir ».

Le président du CRIF Roger Cukierman a affirmé l’attachement des « Français juifs » à Israël, refuge « essentiel » contre l’antisémitisme, et appelé la France à une « politique équilibrée » au Proche-Orient.

Au premier rang de la salle, près de Moshé Katzav et de son épouse, de Jean Kahn, président du consistoire central israélite (l’instance religieuse de la communauté juive) et de David de Rothschild, président du Fonds social juif unifié (FSJU), le gouvernement français était représenté par Hamlaoui Mekachera, Nicole Guedj et Tokia Saïfi.



Retourner à l'article Moshé Katzav était mardi soir, l’invité du CRIF et de la communauté juive de France à une grande soirée organisée pour célébrer l’amitié franco-israélienne.

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.