Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Barack Obama n’abandonnera pas Israël

Le Flash info du Jerusalem Post édition française

“Je suis venu vous faire part de mon engagement à devenir un partenaire de confiance, que ce soit en tant que sénateur ou président”, a déclaré le candidat démocrate lors de sa rencontre avec Shimon Peres à sa résidence de Jérusalem.

Obama a également salué la contribution du président au développement “miraculeux” d’Israël. “Pendant les 60 années d’existence de l’Etat d’Israël, vous vous êtes profondément investi dans ce grand miracle. Nous vous sommes très reconnaissants, non seulement en tant que citoyens américains mais en tant que citoyens du monde, pour votre présence et la grande clairvoyance que vous nous avez transmis”, a déclaré Obama.

Plus tôt, il avait pris un petit-déjeuner avec le ministre de la Défense, Ehoud Barak. Selon un communiqué, les deux hommes ont eu “une vigoureuse et intense conversation sur les problèmes fondamentaux de la région et les défis futurs d’Israël et du monde libre”.

Avant son arrivée sur le sol israélien mardi, le sénateur de l’Illinois avait condamné l’attentat au bulldozer perpétré quelques heures auparavant aux abords de l’hôtel King David à Jérusalem : “Je soutiendrai toujours Israël dans son combat contre le terrorisme. L’attaque d’aujourd’hui rappelle ce qu’endurent courageusement les habitants depuis bien trop longtemps”, a-il déclaré dans une conférence de presse à Amman.

Dans une interview accordée à la chaîne américaine CBS juste avant son départ pour l’Etat hébreu, le candidat américain a par ailleurs répété le droit d’Israël à se défendre. Il a par ailleurs qualifié d’“appropriée” l’attaque israélienne sur une probable centrale nucléaire syrienne en septembre 2007.

Barack Obama a aussi rencontré le chef de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, ainsi que son Premier ministre, Salaam Fayad, à Ramallah. Le candidat américain a alors réitéré son engagement à devenir un partenaire efficace dans le processus de paix. En se rendant dans les territoires, Obama se distingue de son adversaire républicain, John McCaine, qui avait refusé de se rendre dans les localités palestiniennes de Judée-Samarie en mars dernier.

Obama ensuite rencontré la ministre des Affaires étrangères, Tsipi Livni, avant de survoler le pays en hélicoptère jusqu’à Sderot - ville israélienne touchée quotidiennement par des roquettes Kassam.

Le candidat démocrate terminera son voyage éclair par une rencontre avec le Premier ministre Ehoud Olmert.

David Shriki succombe à ses blessures

Le garde frontière David Shriki, blessé gravement lors d’une fusillade dans la Vieille Ville de Jérusalem il y a deux semaines, a succombé à ses blessures mercredi. Depuis l’attaque du 11 juillet, Shriki était soigné à l’hôpital universitaire Hadassah à Ein Kerem.

Un autre garde frontière a été blessé sérieusement dans l’incident mais il se rétablit. Le suspect palestinien, qui a ouvert le feu sur les forces de sécurité alors qu’il était tapi dans l’ombre, s’est enfui de la scène.

Le garde frontière qui est décédé ce mercredi avait reçu une balle dans la tête. Ses collègues ont riposté mais l’attaquant a pris la fuite et s’est caché dans un cimetière musulman aux alentours.

Il est encore impossible de dire si l’attaquant venait de Jérusalem-Est ou de Judée-Samarie.

Loupolianski : « Reconsidérez l’emploi des Arabes de Jérusalem-Est »

Le maire de Jérusalem Ouri Loupolianski a laissé entendre que la nouvelle attaque au bulldozer de mardi, commise par un résident arabe de Jérusalem-Est, menaçait l’emploi de nombreuses personnes de cette partie de la ville.

« Nous devrions reconsidérer l’emploi de ces gens », a-t-il confié sur la 10e chaîne de télévision. « Après le superbe travail du Shin Bet et du Mossad pour jeter le terrorisme par la porte, il revient par la fenêtre. [Dans les mains de terroristes] les outils de construction sont des armes pour nous attaquer », a-t-il ajouté.

Le ministre de la Sécurité intérieure, Avi Dichter, également présent, a déclaré : « Malheureusement, c’est le troisième incident violent cette année dans lequel un terroriste isolé frappe des victimes à Jérusalem simplement parce qu’elles sont juives. »

GPO sanctionne Al-Jazeera

Pour la deuxième fois cette année, Israël a décidé de prendre des mesures contre Al-Jazeera, après que la station de télévision ait choisi de célébrer la libération du tueur d’enfants libanais, Samir Kuntar.

Lors d’une fête organisée à Beyrouth par le bureau Al-Jazeera, Kuntar - remis en liberté par Israël mercredi dernier dans le cadre de l’échange de prisonniers avec le Hezbollah -, a été salué comme un héros ayant courageusement mené une opération militaire contre l’Etat juif. GPO (l’agence de presse gouvernementale) a déclaré qu’elle imposerait des sanctions à Al-Jazeera et exigerait des explications.

Daniel Seaman, directeur de GPO, a déclaré qu’il était scandalisé par ces événements. Mardi, il a téléphoné à Walid Omari, le chef de bureau Al-Jazeera en Israël pour l’informer de la suspension des relations avec la station. « Nous suspendrons toutes les demandes d’Al-Jazeera », a confié Seaman au Jerusalem Post. « Pour le moment, nous ne leur fournirons plus aucun service, incluant les lettres d’accréditation de presse, l’aide administrative ainsi que celle concernant les demandes de visas. »

Livni appelle à un gouvernement d’union nationale

Dans la nuit de mardi à mercredi, la ministre des Affaires étrangères Tsipi Livni a appelé à la formation d’un gouvernement d’union nationale.

La ministre a ajouté que si elle reprenait la direction du parti, elle inviterait Binyamin Netanyahou, membre du Likoud, et le travailliste Ehoud Barak à rejoindre le gouvernement.

La veille, le Premier ministre Ehoud Olmert qualifiait Livni de « menteuse » et lui reprochait d’appeler - indirectement - à sa démission. Selon les députés et les représentants officiels de Kadima, les querelles entre Olmert et Livni contribuent surtout à nuire au parti.

Trop de fuites dans l’affaire Olmert

Le procureur général Menahem Mazouz a ordonné mercredi aux avocats du Premier ministre Ehoud Olmert et à son chef de cabinet de lui fournir une liste de toutes les personnes ayant accès aux éléments de l’affaire. Il est possible qu’il lance une enquête pour déterminer d’où proviennent les fuites sur cette enquête. Une demande similaire a été envoyée au ministère public et à la police israélienne.

Plus tôt dans la journée de mercredi, le conseiller en communication d’Olmert, Amir Dan, a réclamé à Mazouz l’ouverture d’une enquête en raison de fuites concernant la retranscription de l’interrogatoire d’Ouriel Messer, un ami et proche confident d’Olmert. Dans son témoignage, publié mercredi dans Yediot Aharonot, Ouri Messer déclare que les fonds accordés à Olmert par l’homme d’affaires Morris Talanski n’ont pas servi pour sa campagne. “Je ne sais pas [à quoi ils ont servi]”, a-t-il déclaré aux enquêteurs. “Ils ont peut-être été utilisés à des fins politiques, ou à des fins personnelles.”

“J’ai reçu appel téléphonique”, a déclaré Messer. “Va au bureau, récupère une enveloppe avec des dollars et range-la dans un endroit sûr au bureau. [Le chef de cabinet d’Olmert] Shoula [Zaken] m’a demandé de garder l’argent pour Olmert.”

En réponse à la publication de ces informations, Dan a déclaré à la radio de l’armée que le refus de Mazouz d’enquêter jusqu’ici sur les fuites conviait un message “troublant” à l’opinion publique.

AUTORITÉ PALESTINIENNE

Abbas s’insurge contre les récentes manœuvres de Tsahal

Le chef de l’Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, a indiqué mardi qu’il comptait retirer ses troupes de la Judée-Samarie si Israël ne mettait pas fin aux opérations militaires dans la région.

Parallèlement aux négociations avec Israël, Abbas tente d’exercer davantage de pouvoir en Judée-Samarie. Au cours des derniers mois, Abbas a déployé des hommes dans deux villes particulièrement indisciplinées, Naplouse et Djénine. Les habitants affirment se sentir beaucoup plus en sécurité depuis.

Toutefois, les forces palestiniennes recrutent très souvent d’anciens terroristes au lieu de les incarcérer, selon des sources de l’armée israélienne. Malgré la présence de soldats palestiniens, Tsahal a continué de manœuvrer dans plusieurs localités palestiniennes.

Abbas rencontrera jeudi le Premier ministre, Ehoud Olmert, et soulèvera certainement la question des incursions israéliennes. « Nous allons dire aux Israéliens que s’ils continuent d’insulter la police palestinienne en menant leurs actions militaires, nous retirerons nos forces de cette région », a déclaré Abbas.

MOYEN-ORIENT

Nasrallah encourage de nouveaux échanges

Le secrétaire général de l’ONU, Ban-Ki Moon, a dévoilé mardi le contenu d’une lettre rédigée par Hassan Nasrallah. Dans cette lettre, datant du 7 juillet, le chef du Hezbollah a indiqué qu’il aiderait Israël à localiser ses soldats disparus en échange de la libération de nouveaux prisonniers palestiniens.

« Nasrallah a déclaré qu’il était disposé à se consacrer aux autres situations humanitaires impliquant des soldats israéliens disparus sur le terrain pendant les années 1980 », a annoncé le secrétaire général. Le leader du Hezbollah aurait également évoqué « le nombre élevé de victimes innocentes de la guerre de 2006 », ajoutant que « l’unique condition consiste à libérer le plus grand nombre de mineurs, de femmes et de personnes âgées détenues dans les prisons israéliennes ». Il s’agirait de « centaines » de cas selon plusieurs organisations non-gouvernementales.

« J’encourage fortement Israël à poursuivre les accords de ce type et félicite le Hezbollah pour sa volonté de principe à travailler dans ce sens », a ajouté Ban.

Le Liban encourage un dialogue national

Le président libanais, Michel Suleiman, compte ouvrir un dialogue à l’échelle nationale afin de déterminer une nouvelle « stratégie de défense » pouvant inclure le débat sur le désarmement du Hezbollah.

Le fait de savoir si la milice chiite doit rejoindre ou non les troupes de l’armée libanaise pourrait être une des questions posées au public libanais.

En revanche, le groupe ne sera pas nécessairement amené à modifier sa conduite tant que l’Etat juif conservera l’autorité sur les Fermes de Sheba - territoire annexé à la Syrie pendant la guerre des Six-Jours.

Selon plusieurs observateurs, les futures discussions libanaises n’apporteront toutefois aucun changement concernant le désarmement de la milice chiite - relevant davantage d’une question régionale que nationale. Le dialogue permettra en revanche de maintenir le sujet des luttes internes dans l’arène politique plutôt que dans les rues.

« Tant que vous enfermez le Hezbollah dans un processus politique, même un dialogue inutile, le mouvement reste maîtrisé et perd son pouvoir de domination », a annoncé Nadim Shehadi, membre du Programme pour le Moyen-Orient basé à Londres. « A partir du moment où il doit obéir à des règles, son pouvoir diminue », a-t-il ajouté.

INTERNATIONAL

Ahmadinejad approuve la démarche “positive” des Etats-Unis

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a salué mercredi la participation américaine aux pourparlers de Genève sur le nucléaire iranien comme une « étape positive pour aller de l’avant ». Il a estimé que cette participation constituait une tentative vers la « reconnaissance » du droit de Téhéran à acquérir la technologie nucléaire.

S’exprimant devant des milliers de partisans à Yasouj, dans le sud de l’Iran, il a souligné que la décision américaine de prendre part à ces pourparlers était également une étape vers la « justice » et ce qu’il a qualifié de réparation de l’image de l’Amérique dans le monde.

Les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux accusent Téhéran de chercher à acquérir la technologie nucléaire militaire et exigent le gel des enrichissements d’uranium par l’Iran. Téhéran rejette la demande occidentale et affirme que son programme nucléaire est strictement pacifique.

SOCIÉTÉ / ÉCONOMIE

La Knesset approuve le projet de loi “Air propre”

La loi “Air propre” a été adoptée mardi à la Knesset avec une majorité de 39 voix. Il s’agit de la législation la plus complète dans le domaine de l’environnement en Israël. Un projet de longue haleine puisqu’il a nécessité trois ans d’intenses négociations pour voir le jour.

La nouvelle législation accroît en particulier le pouvoir du ministère de l’Environnement et des autorités locales. Par exemple, ils pourront fermer toute usine qui dépasse les seuils autorisés en matière de pollution. Les mauvais élèves recevront cinq avertissements sous forme d’amendes allant de 100 000 à 1 000 000 skekels et seront passibles d’une peine de trois ans de prison.

“C’est un moment historique. Pour la première fois, la Knesset a approuvé un plan stratégique pour l’environnement d’une envergure sans précédent”, a déclaré, à l’issue du vote, Ophir Paz-Pines responsable de la commission chargée de l’environnement à la Knesset.

Les chiffres font froid dans le dos. Selon l’Union israélienne de défense de l’environement, plus de 1 100 personnes meurent chaque année des conséquences de la pollution dans la seule région du Dan. Par ailleurs, un enfant sur cinq souffre de problèmes respiratoires.

SPORT

Hommage aux athlètes de Munich avant Pekin

Avant chaque olympiade, la joie s’accompagne toujours d’une pointe de tristesse. A la veille de la grande aventure de Pékin, l’équipe israélienne se souvient des 11 athlètes assassinés lors de JO de Munich de 1972. Les sportifs se sont rendus mardi au mémorial de Tel-Aviv dédié aux victimes des terroristes du groupe “Septembre noir”. Elle a été par ailleurs reçue par le président Shimon Peres au Beit Hanassi.

Lors de la cérémonie d’adieu, Shimon Peres a rappelé l’horreur des événements de Munich, rendant hommage aux 11 athlètes assassinés : “Personne n’oubliera jamais ce qui s’est passé”, a-t-il déclaré aux familles des victimes présentes dans la résidence.

Par ailleurs, le président israélien se rendra à la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques de Pékin, malgré les appels au boycott pour protester contre les atteintes aux droits de l’homme en Chine : “Les Jeux seront l’événement le plus spectaculaire car il réunira tous les chefs d’Etat du globe. C’est un honneur de voir un petit pays comme Israël participer à cette cérémonie.”

Avec 42 athlètes, l’équipe est la plus importante délégation israélienne à participer à des jeux Olympiques depuis leur création.

Tour de France : Franck Shleck reste en tête

La 17e étape du Tour de France, longue de 210,5 kilomètres verra mercredi le peloton s’élancer d’Embrun avant d’affronter la mythique montée vers l’Alpe d’Huez, où sera jugée l’arrivée.

Mardi, le Français Cyril Dessel (AG2R) a remporté l’étape disputée sur 157 kilomètres entre Cuneo (Italie) et Jausiers. Il a devancé au sprint un autre Français, Sandy Casar, et l’Espagnol David Arroyo, arrivés dans le même temps.

Le Luxembourgeois Frank Schleck (CSC) a conservé la tête du classement général avec 7 secondes d’avance sur l’Autrichien Bernhard Kohl et 8 sur l’Australien Cadel Evans.



Retourner à l'article Barack Obama n’abandonnera pas Israël

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.