Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Soumettez vos réactions

Attentat - Les victimes : deux enseignantes et un futur grand-père

par Yael Ancri | Arouts 7

Elle enseignait à l’école pour aveugles de Jérusalem. La directrice de l’établissement, Rahel Sakrovish a affirmé : « Il est difficile de parler de Lili au passé, c’était une personne formidable. Il n’y a pas un élève que Lili n’ait aidé sur les plans personnel et éducatif. Nous savions que si un élève avait des difficultés, Lili était l’enseignante qui pourrait le soutenir. »

Et d’ajouter : « Lorsque je pense à elle, j’ai à l’esprit le verset des Proverbes Heureux qui a rencontré une femme vaillante. Nous l’avons rencontrée, mais on nous l’a prise. C’était une mère formidable, une femme merveilleuse. Elle se dévouait pour l’école des aveugles, sans délaisser sa famille ».

L’ex-mari de Lili et son fils Tsvi ont identifié le corps à l’institut médico-légal d’Abou Kabir. Lili laisse trois enfants : Tsvi 23 ans, Issakhar 19 ans et Yael 16 ans.

La deuxième victime identifiée est Bat-Shéva Unterman, 33 ans de Jérusalem. Sa fille Efrat, âgée de six mois, était avec elle dans la voiture lorsque cette dernière a été écrasée par le terroriste. Par miracle, le bébé est sain et sauf. Au moment de l’attentat, Bat-Shéva rentrait dune visite au cabinet médical avec sa fille. Avant de mourir, la jeune femme a réussi à détacher la ceinture du siège de bébé pour essayer de la libérer. Des passants ont ensuite sorti l’enfant de la voiture et l’ont remis à un auxiliaire paramédical de Zaka, qui l’a envoyé à l’hôpital. La famille de la jeune femme - qui savait qu’elle se trouvait dans le quartier - n’a pas réussi à la contacter. Le bébé a alors été remis à une famille d’accueil, chez laquelle sa tante est finalement venue la chercher après plusieurs heures d’inquiétude.

Un proche a affirmé : « Il s’agit d’une famille calme et modeste. Nous préférons ne pas nous étendre sur le sujet. Nous l’honorerons personnellement. » Bat-Shéva habitait dans le quartier de Réhavia et était maîtresse dans un jardin d’enfants religieux à Har Gilo.

Bat-Shéva était la fille d’un couple de Juifs hollandais montés en Israël. Elle était mariée avec Ido Unterman, dont le grand-père Rav Isser Yéhouda Unterman était le grand rabbin de la ville de Liverpool puis de celle de Tel Aviv. De 1964 à 1973 il était grand rabbin d’Israël.

Bat-Shéva Unterman, zal, a été enterrée au cimetière de Guivat Shaoul mercredi soir à 23:30.

La troisième victime est un homme, Jean Relevy, zal, 68 ans de Gilo. Relevy était le dernier d’une famille de sept enfants. Il perdit sa mère quelques mois après sa naissance. En 1949, il monta d’Iran en Israël avec son père - après avoir séjourné neuf ans en Inde. Relevy a été tué au volant de sa voiture par le terroriste qui l’a écrasé avec sa pelleteuse. Il était réparateur de climatiseurs, passionné de photographie et avait un grand amour : sa famille. Il aurait dû être grand-père pour la première fois dans un mois. Il laisse une femme, deux filles et un fils. "C’était l’une des personnes les plus formidables que je connaissais. Il pensait toujours aux autres.
Sa famille faisait son bonheur et il cherchait toujours comment aider autrui", a raconté un proche.

Les obsèques de Jean Relevy, zal, auront lieu à midi à Guivat Shaoul à Jérusalem.



Retourner à l'article Attentat - Les victimes : deux enseignantes et un futur grand-père

Vous allez pouvoir personnellement participer à l’enrichissement éditorial de en nous faisant parvenir vos articles, réactions et commentaires pour nous les soumettre vous pouvez, utiliser votre logiciel de messagerie habituel en cliquant ici

Vos textes seront publiés dans la mesure du possible dans la rubrique « courrier des lecteurs de  ».

Pour la publication, votre anonymat peut être respecté et votre courrier selon votre demande sera « anonyme » ou ne sera signé que de vos initiales ou de votre nom de plume ou d’un pseudonyme . Vous pouvez aussi nous préciser pour publication en plus de votre identité, vos titres, adresses et email.

Nous respectons votre vie privée et vos coordonnées personnelles ne seront en aucun cas diffusées sans votre accord préalable.

desinfos.com ne conserve aucune donnée personnelle sur le site.