Boycott : quand l’irrationnel s’érige en conscience politique

Belinda Cannone | Libération

jeudi 13 mars 2008

Shimon Pérès, « ami de la France » selon ses propres termes, continue sa visite d’Etat de cinq jours. Nicolas Sarkozy s’est lui-même qualifié d’« ami d’Israël ». Il fallait manifestement le dire. Ces déclarations rappellent que la politique est aussi affaire de mots et d’affects.


Voir en ligne : Lire l’article sur : http://www.liberation.fr/


Les textes

Mots-clés

Accueil