Israël a la « force et la puissance » pour se défendre contre l’Iran

Romandie - AFP

mardi 4 mars 2008

Israël a « la force et la puissance » nécessaire pour se défendre face à la menace nucléaire iranienne, a affirmé mardi le Premier ministre israélien Ehud Olmert, au lendemain d’une résolution de l’ONU imposant de nouvelles sanctions à Téhéran.


« Israël se considère très certainement comme menacé par l’Iran. Israël possède la force et la puissance pour se défendre contre toute menace », a affirmé M. Olmert lors d’une visite à Julis, un village druze de Galilée (nord).

« Je ne crois pas que le dossier iranien soit en priorité de la responsabilité d’Israël. Il dépend de la responsabilité des Etats-Unis, des principaux pays de la communauté internationale qui sont convaincus que l’Iran représente un danger », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre a estimé par ailleurs que des sanctions supplémentaires devraient être prises contre l’Iran pour stopper son programme d’enrichissement d’uranium, étape nécessaire pour acquérir la capacité nucléaire.

« J’estime qu’ils devront prendre des mesures supplémentaires. Quelles seront ces mesures ? Ceux qui devront les appliquer devront en décider », a-t-il déclaré.

Israël accuse l’Iran, dont le président Mahmoud Ahmadinejad a ouvertement appelé à « rayer » Israël de la carte, de vouloir se doter de l’arme nucléaire sous couvert de programme civil. Téhéran dément ces accusations.

La résolution 1803 adoptée lundi par le Conseil de sécurité de l’ONU, rédigée par la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne, prévoit un durcissement des sanctions infligées par le Conseil à l’Iran dans ses résolutions 1737 de décembre 2006 et 1747 de mars 2007.

Le texte constitue un tour de vis supplémentaire dans le régime de sanctions économiques et commerciales imposé depuis quinze mois par le Conseil à l’Iran.

La résolution 1803 a été votée par 14 voix pour et une abstention (Indonésie).

Israël a accueilli avec satisfaction cette résolution.

« Cette importante décision prouve que la communauté internationale n’accepte pas le programme nucléaire de l’Iran, qui menace la stabilité et la paix dans le monde », a affirmé lundi à l’AFP Arye Mekel, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil