Gaza : Israël allège le blocus, et les Palestiniens contre-attaquent

israelinfos.net

mercredi 23 janvier 2008

Les approvisionnements humanitaires ont repris mais le Hamas entretient la tension sur le terrain, et mobilise la communauté internationale. Vingt deux camions de l’UNWRA, l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens, ont été autorisés à acheminer dans le territoire autonome plusieurs dizaines de tonnes de vivres et de médicaments.


Voir en ligne : Lire l’ensemble de la revue de presse de « israelinfos.net »

Les unités de liaison de Tsahal ont également fait passer 700.000 litres de fioul, destinés à la centrale électrique de Gaza, dont le Hamas avait ordonné la fermeture dimanche, au motif qu’elle n’avait plus assez de carburant pour fonctionner, bien qu’elle ait reçu avant la fermeture des terminaux frontaliers, l’équivalent d’une semaine de réserves.

Le gouvernement israélien a pourtant préféré alléger le bouclage de la bande de Gaza, décidé jeudi dernier, après trois jours de tirs intensifs de roquettes contre Sdérot et les localités de l’ouest du Néguev. En dépit de la détermination affichée par le Premier ministre israélien, la campagne médiatique et diplomatique orchestrée par le Hamas a contraint les dirigeants israéliens à desserrer leur étau, qui visait à forcer le mouvement islamiste à cesser ses attaques.

L’Union Européenne et les Etats-Unis s’étaient émus d’un risque de crise humanitaire dans les territoires autonomes, et avaient appelé Israël à lever le bouclage. Quant à la Ligue Arabe, mobilisée par Khaled Meshaal, le chef du bureau politique du Hamas, elle a obtenu la tenue d’une réunion d’urgence du Conseil de Sécurité de l’ONU sur la situation à Gaza.

Les diplomates israéliens qui sont intervenus auprès des représentants des pays occidentaux, devaient obtenir que la condamnation éventuelle d’Israël soit remplacée par un communiqué plus équilibré. Cela dit, ils se sont indignés des tentatives d’occulter la responsabilité palestinienne. « Israël n’a pas à s’excuser d’exister ni de défendre ses citoyens » a déclaré pour sa part Tzipi Livni. La ministre des Affaires étrangères a également réaffirmé qu’Israël « continuerait à frapper les groupes terroristes de Gaza, même si cela devait lui valoir une condamnation aux Nations Unies ».

Au cours de la journée, plus d’une quinzaine de roquettes ont frappé les localités de l’ouest du Néguev, dont Sdérot et le sud d’Ashkelon, sans faire de blessé.

Les terminaux frontaliers ont également été le théâtre de manifestations. Coté israélien du barrage d’Erez, plusieurs centaines de manifestants, conduits par des députés arabes de la Knesset et des représentants du Mouvement islamique, venus escorter un camion de vivres destinées aux habitants de Gaza, ont protesté contre le bouclage. Face à eux, des habitants de Sdérot, soutenus par des députés nationalistes ont lancé une contre-manifestation.

A la frontière égyptienne, plusieurs milliers de Palestiniens ont tenté de forcer l’entrée du terminal de Rafah, fermé par l’Egypte depuis la prise du territoire autonome par le Hamas, en juin dernier. Les garde-frontière égyptiens ont dispersé la foule à coups de matraque et en tirant des balles en caoutchouc. Une soixantaine de personnes, dont plusieurs femmes militantes du Hamas qui avaient été placées en tête du cortège, ont été blessées.

Sécurité

Diplomatie

Politique

Economie

Culture

« Beaufort » en course pour les Oscars. Le long métrage du réalisateur Joseph Cedar, qui avait déjà été primé au Festival du Film de Berlin, vient d’être sélectionné dans la catégorie du Meilleur Film étranger. C’est le premier long métrage israélien à être nominé aux Oscars depuis 1984.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil