Lectures : « Un nom impérissable. Israël, le sionisme et la destruction des Juifs d’Europe »

Stéphanie Dassa | CRIF

mardi 22 janvier 2008

Quand François Mauriac emploie en 1958 le terme de « ressuscitée » pour qualifier la nation juive établie en Israël, il traduit l’idée communément acquise que cet Etat est né de la mort. De l’assassinat des Juifs d’Europe. Comme si Auschwitz était ce Golgotha auquel pensait Edith Stein à l’aube de sa propre mise à mort, et qui est le paroxysme de la douleur.



Les textes

Mots-clés

Accueil