L’épicerie-traiteur israélien Shosh, à Paris, aller simple gourmand vers Jérusalem

Le Figaro.fr - Emmanuel Rubin

jeudi 29 septembre 2022, par Desinfos

À mi-pente de l’épicerie et du réfectoire, les pionniers de la vague israélienne à Paris la jouent nourritures nomades.
Est-ce l’esprit de ses petits pavés, la mémoire voisine des Halles et du fameux ventre de Paname, toujours est-il que Montorgueil n’en finit plus de marcher en mangeant. L’inverse aussi. Plus une foulée dans les parages sans qu’un pas-de-porte ne pousse le piéton à virer appétit sur pattes. Dernier en date, ce Shosh ! Et là, avouons qu’on va bientôt finir par les appeler par leurs prénoms car Assaf, Tomer, Dan, bref, la bande du Balagan, du Shabour, du Tekés, en leur rue Saint-Sauveur de fief, un chic kibboutz bien dans son quartier. À mi-pente de l’épicerie et du réfectoire, les pionniers de la vague israélienne à Paris la jouent nourritures nomades. En avant, mâche !


Voir en ligne : https://www.lefigaro.fr/gastronomie...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil