Bush : ‘‘Les Etats-Unis sont activement engagés dans le processus’’

par Yael Ancri | Arouts 7

jeudi 29 novembre 2007

Voir en ligne : Lire les dernières dépêches de Arouts 7 en Français

Mercredi, le président américain George W Bush s’est entretenu avec le Premier ministre, Ehoud Olmert, à la Maison Blanche et avec le chef de l’AP, Mahmoud Abbas (Abou Mazen). Puis les trois hommes ont eu un entretien commun, qui n’a duré qu’un quart d’heure.Les ministres israéliens des Affaires étrangères et de la Défense, Tsippi Livni et Ehoud Barak, ont également participé à la rencontre. Ils tenaient un drapeau d’Israël.


Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Stephen Hadley, et la secrétaire d’État américaine, Condoleezza Rice, accompagnaient le président Bush. Du côté palestinien, ce sont Abou Ala, Salam Fayyad - le chef du cabinet palestinien du Fatah - et Yasser Abed Rabo qui étaient aux côtés d’Abou Mazen. Ils tenaient quant à eux un drapeau vert, noir, rouge.

A l’issue de la rencontre, vers 21 heures (heure israélienne), le président Bush a fait une très courte déclaration, qui concluait en fait la conférence d’Annapolis, lançant officiellement le début des nouvelles négociations israélo-palestiniennes.

Bush a affirmé, dans le Jardin aux roses de la Maison Blanche : « Il n’y a rien de plus important que la paix en Terre Sainte. Je ne serais pas ici si je ne pensais pas qu’il y a une chance d’arriver à la paix. Je suis fier d’appeler les deux dirigeants que j’ai rencontrés ici - des amis. Si la journée de mardi était importante, elle est loin d’être aussi importante que celle de demain et les jours suivants. »

« J’admire votre courage à vous deux, c’est un honneur pour moi de vous appeler mes amis, » a dit le président Bush à l’adresse du Premier ministre, Ehoud Olmert, et du chef de l’AP, Mahmoud Abbas (Abou Mazen), qui l’entouraient. « Je suis convaincu que vous savez que les Etats-Unis seront activement engagés dans le processus. Nous utiliserons tout notre pouvoir pour vous aider à prendre les décisions qui permettront de préparer la création d’un Etat palestinien qui vivra en paix au côté d’Israël. »

Par ailleurs, la secrétaire d’État américaine, Condoleezza Rice, a annoncé que le général en retraite James Jones serait l’envoyé spécial des Etats-Unis au Proche-Orient, chargé de suivre la reprise des négociations israélo-palestiniennes. « Jones est la personne dont nous avons besoin pour cette importante mission, » a expliqué Rice. Jones était le commandant des forces de l’OTAN en Europe.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil