Annapolis piraté par des dictatures.

Pierre Lefebvre © Primo

lundi 26 novembre 2007

Les pays arabes viennent de sortir une nouvelle carte de leur manche. Au poker menteur, ils sont rois. Alors que certaines concessions, demandées toujours au même pays, Israël, semblaient sur le point de satisfaire l’ensemble des participants, une nouvelle exigence vient d’être formulée. « Les ministres des Affaires étrangères (de la Ligue arabe) ont envoyé un message urgent aux Etats-Unis demandant que le plateau du Golan soit explicitement inclus à l’ordre du jour de façon à ce que la Syrie puisse participer aux discussions », a déclaré à l’AFP un diplomate.



Les textes

Mots-clés

Accueil