Livni se rend en Chine pour parler du nucléaire iranien

infolive.tv

dimanche 28 octobre 2007

La ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni se rend samedi soir en Chine pour des entretiens axés principalement sur le programme nucléaire controversé de l’Iran, selon une source officielle. Livni doit évoquer lundi et mardi à Pékin avec les principaux dirigeants chinois les possibles mesures que pourrait prendre l’ONU pour sanctionner la poursuite par l’Iran de son programme d’enrichissement d’uranium, a-t-on précisé.


L’Iran, qui proclame que ces activités sont purement pacifiques, continue à enrichir de l’uranium, défiant les pressions et sanctions américaines ainsi que les sanctions infligées par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Les dirigeants israéliens, qui considèrent l’Iran comme sa « principale menace stratégique », font campagne depuis quelques mois auprès des six grandes puissances impliquées pour obtenir un arrêt des activités sensibles nucléaires de l’Iran ou une imposition de sanctions supplémentaires à ce pays.

Des responsables des Six (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) doivent se retrouver à la fin de la semaine prochaine en Europe pour envisager des sanctions renforcées de l’ONU visant l’Iran.

Rappelons que Le Premier ministre Ehoud Olmert a effectué cette semaine, après une visite éclair à Moscou, une visite à Paris et Londres dans le cadre de ses efforts pour accroître les sanctions contre Téhéran.

Paris et Londres lui ont affirmé leur soutien.

Reste à convaincre les Chinois qui, comme les Russes, semblent moins inquiets de voir émerger un « Iran nucléaire ». Les Russes et les Chinois se disent réticents à une troisième possible volé de sanctions onusiennes à l’encontre de l’Iran et estiment que la diplomatie demeure le meilleur moyen de résoudre la crise.

Les entretiens de Tsipi Livni à Pékin porteront également sur le processus de paix israélo-palestinien et les questions bilatérales notamment économiques alors que les échanges commerciaux bilatéraux se sont élevés à trois milliards de dollars en 2006.

Les entretiens de Tsipi Livni à Pékin porteront également sur le processus de paix israélo-palestinien et les questions bilatérales notamment économiques alors que les échanges commerciaux bilatéraux se sont élevés à trois milliards de dollars en 2006.

Ehoud Olmert avait effectué en janvier 2007 une visite à Pékin également centrée sur le programme nucléaire de l’Iran.

Rappelons que la Chine a noué en 1992 des relations diplomatiques avec Israël


La revue des infos

Mots-clés

Accueil