‘‘La construction du réacteur syrien avait déjà commencé en 2003’’

par Yael Ancri | Arouts 7

dimanche 28 octobre 2007

Le New York Times a publié samedi une nouvelle photo satellite datant de 2003, montrant que le complexe syrien bombardé par Israël, que la presse étrangère affirme être un réacteur nucléaire en construction, se trouvait là déjà depuis quatre ans.


La nouvelle photo du site syrien, se trouvant dans un coin perdu, a été publiée vendredi par la compagnie GeoEye, localisée à Dulles aux Etats-Unis. Mark Brender, le vice président de la compagnie pour les communications et le marketing, a affirmé que la photo datait du 16 septembre 2003. Il a ajouté que l’image avait été prise dans le cadre d’un projet de l’entreprise de création d’importantes archives de photographies du monde entier.

Si le site existait déjà depuis si longtemps, pourquoi l’administration Bush a-t-elle négligé une menace atomique naissante en Syrie, préférant faire la guerre en Irak, qui finalement n’a aucun programme nucléaire actif ? C’est la question que pose le journal américain dans son édition de samedi.

Une source officielle des services de renseignement américains a affirmé vendredi que des analystes américains avaient soigneusement observé le site depuis ses débuts, mais n’étaient pas sûrs qu’il présente une menace nucléaire.

Dès le début de la guerre d’Irak, en 2003, le président Bush et ses principaux conseillers ont beaucoup parlé d’écarter la menace qui pesait sur le monde, due aux capacités qu’aurait eu Saddam Hussein à mener une guerre. Les Etats-Unis craignaient la reconstitution du programme nucléaire de l’Irak. Mais ils n’ont jamais discuté publiquement de ce que de nombreux analystes estiment avoir été un effort nucléaire existant depuis au moins quatre à six ans, dans un autre pays de la région.

Des analystes indépendants ont en effet affirmé vendredi, après avoir examiné les dernières photographies satellites, que les travaux de construction du site syrien avaient dû commencer en 2001. La source officielle citée ci-dessus a confirmé ces évaluations.


Capture d’écran du site Internet du New York Times


Les textes

Mots-clés

Accueil