L’Iran n’aurait pas tout dit de ses installations nucléaires

MEMRI

mardi 2 octobre 2007

Un quotidien iranien : « Les renseignements dont dispose actuellement l’Occident sur le programme nucléaire iranien se limitent aux sites accessibles aux inspecteurs de l’AIEA. C’est tout ce qu’ils savent. » Dans le contexte de la menace croissante d’une attaque contre l’Iran, Mohammed Ali J’afari, commandant du Corps islamique des Gardiens de la Révolution, a appelé les pays de la région à ne pas permettre aux Etats-Unis d’attaquer l’Iran de leurs territoires, sous peine de les « payer en retour, ce qui est bien normal. » (1)


En outre, le quotidien conservateur Kayhan, proche du Guide suprême Ali Khamenei, a laissé entendre que l’Iran n’avait pas tout révélé de ses installations nucléaires, soutenant que l’Occident ne possédait pas tous les renseignements nécessaires à la destruction du programme nucléaire iranien.

Voici les grands points de l’article de Kayhan : (2)

"Une nouvelle guerre est-elle en marche ? (...) Il semble nécessaire d’expliquer précisément, une bonne fois pour toutes, pourquoi [les Etats-Unis] ne pourront pas déclencher une guerre contre l’Iran (...) Toutes les questions et les ambiguïtés des renseignements auxquelles les Etats-Unis font face (...) rendent risible tout débat portant sur les préparatifs [des Etats-Unis] à une guerre.

Les questions importantes sont : quelle est la dimension du fossé qui sépare le niveau exact atteint par le programme nucléaire iranien et ce que les Américains considèrent comme le point de non retour ? (...) Les renseignements dont dispose actuellement l’Occident sur le programme nucléaire iranien se limitent aux sites accessibles aux inspecteurs de l’AIEA. C’est tout ce qu’ils savent. (...) Le nombre des installations nucléaires se limite-t-il aux installations énumérées - de sorte qu’en les détruisant, l’Amérique peut être sûre qu’elle détruira l’intégralité du programme nucléaire iranien, ou le fera tout au moins reculer pour très longtemps ? (...)

L’Iran déclare qu’il considèrera comme un ennemi tout pays mettant son territoire à la disposition des Américains pour leur permettre d’attaquer [l’Iran]. (...) Les installations stratégiques de l’Iran sont éparpillées sur toute la largeur de l’Iran et sont complètement camouflées (...)"


(1) Rooz (Iran), le 26 septembre 2007
(2) Kayhan (Iran), le 26 septembre 2007
 
 


Les textes

Mots-clés

Accueil