Israël inquiet de la livraison par l’Iran de missiles de croisière russes à la Syrie et au Hezbollah

Jerusalem Post édition française

mercredi 29 août 2007

Suite à la livraison récente de missiles de croisière de fabrication russe à l’Iran, les responsables israéliens de la défense craignent que ces engins sophistiqués ne soient transférés en Syrie et au Hezbollah et utilisés contre la marine israélienne dans un futur conflit.


Le SSN-X-26 Yakhont est un missile de croisière supersonique pouvant être tiré de la côte et atteindre des cibles en mer à 300 kilomètres de distance. Le missile transporte une ogive de 200 kilogrammes et vole à un mètre et demi au-dessus du niveau de la mer, ce qui complique son interception. Ses homologues occidentaux les plus proches sont le Tomahawk et le Harpon de fabrication américaine.

La base de lancement du missile utilise un système de guidage sophistiqué qui résiste au brouillage électronique. Le Yakhont est un missile opérationnel et tactique qui peut être utilisé contre un contre-torpilleur de taille moyenne ou contre un porte-avions.

Durant la seconde guerre du Liban, Tsahal, qui ignorait que le Hezbollah possédait des missiles sol-air de fabrication chinoise, s’est fait surprendre par l’attaque d’une de ses corvettes par un engin asiatique.

À l’époque, Tsahal avait soupçonné l’Iran d’avoir aidé le Hezbollah. L’attaque avait coûté la vie à quatre marins.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil